Guépard
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Guépard
 Acinonyx jubatus
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Feliformia
Famille Felidae
Sous-famille Felinae
Genre Acinonyx
Nom binominal
Acinonyx jubatus
(Schreber, 1775)
Répartition géographique
Acijubrep.gif





Statut de conservation IUCN :

VU A2acd; C1 : Vulnérable
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Le guépard (Acinonyx jubatus) est un félin vivant en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une...) et sur la péninsule arabe. Taillé pour la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.), le guépard a une allure svelte et fine, avec de longues pattes fines aux griffes non entièrement rétractiles, et une face au museau court marquée par deux traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne...) noires partant des yeux. Entièrement tachetés de noir sur un fond fauve (Fauve se réfère au sens large aux Mammifères carnivores, et en particulier aux moyens à grands félins. Ce terme est également employé pour distinguer les grands félins...) à beige très clair, ses petits ont également une crinière.

Classé vulnérable par l'Union internationale pour la conservation de la nature, de nombreuses tentatives de protection sont en cours, incluant des procédés de clonage (Le clonage désigne principalement deux processus. C'est d'une part la multiplication naturelle ou artificielle à l'identique d'un être vivant c'est-à-dire avec conservation...). Il est considéré comme l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances...) terrestre le plus rapide au monde (Le mot monde peut désigner :), avec une vitesse (On distingue :) pouvant atteindre 110 km/h.

Description

Morphologie

Le corps, musculeux, ressemble à celui d'un lévrier : il est svelte, presque maigre, avec de longues pattes fines. Sa poitrine est profonde et sa taille étroite. Les os sont légers et la colonne vertébrale (La colonne vertébrale, ou rachis, est un empilement d'os articulés appelés vertèbres. Elle est le support du dos des vertébrés, notamment des mammifères. C'est sur la colonne vertébrale que...), extrêmement flexible, lui permet de projeter ses membres postérieurs très loin et, ainsi, de courir très vite.

Sa queue est relativement longue et lui sert de balancier pour s'équilibrer pendant sa course. Les griffes du guépard ne sont pas rétractiles, non crochues, contrairement à celles des autres félins. Cette particularité lui permet d'avoir une très bonne adhérence au sol pour courir très vite, mais l'empêche de grimper aux arbres pour y cacher ses proies par exemple.

Seuls les petits peuvent grimper aux arbres, et ils n'y sont pas très habiles. Un gros cœur, des poumons développés favorisent les échanges gazeux. Il a de larges fosses nasales, lui assurant une bonne oxygénation pendant sa course. Il a une petite tête et un museau court, des yeux placés haut et bien déterminés, soulignés par une ligne noire ressemblant à une larme (Tous les mammifères, dont l'être humain, sécrètent des larmes. Ce liquide lacrymal est un fluide biologique salé, secrété...) qui court de la naissance de chaque œil jusqu'à la bouche (La bouche (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale) est l'ouverture par laquelle la nourriture d'un animal entre dans son corps. Le mot gueule s'utilise aussi, mais avec un sens familier voire...).

Ces traînées améliorent sa vision en minimisant les reflets de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est...) du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une...). Les oreilles sont petites et rondes. Comparativement aux autres grands félins, son crâne (Le crâne est une structure osseuse ou cartilagineuse de la tête, caractéristique des crâniates (dont font partie les vertébrés). Le rôle...) est de plus petite dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si...), la structure de sa mâchoire supérieure permet un bon passage de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude,...), grâce aux canines peu développées. Le faible développement de ses crocs et de leurs racines favorise les voies respiratoires : c'est un atout indéniable pour la course.

Biométrie

Le guépard fait preuve d'un léger dimorphisme sexuel, le mâle étant légèrement plus gros que la femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une reproduction anisogamique.). Un guépard adulte mesure 67 à 94 cm de hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) au garrot, et de 1,20 à 1,50 m de long auxquels s'ajoutent 70 à 81 cm de queue. L'animal adulte pèse de 35 à 65 kg avec une moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble...) pour le mâle de 48 kg et de 38 kg pour la femelle.

Fourrure

Guépard blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on en donne parfois :...) au Cincinnati Zoo and Botanical Garden.

La couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) de base des parties supérieures d'un adulte s'étend du fauve au beige pâle ou au blanc grisâtre, les parties inférieures de la robe étant plus pâles, souvent blanches. La fourrure est parsemée de taches noires, rondes ou ovales, mesurant de deux à quatre centimètres de diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment....). Seul le blanc de la gorge et de l'abdomen (L’abdomen désigne une partie du corps humain ou du corps d'un animal.) est exempt de taches. La fourrure est épaisse avec des poils légèrement plus longs sur la nuque (La nuque est la partie dorsale du cou. C'est-à-dire la région du cou situé en arrière d'un plan frontal passant par les processus transverses des vertèbres cervicales, elle est en outre recouverte pas les muscles...) qu'ailleurs. Le dernier tiers de la queue est couronné de quatre à six anneaux noirs et possède à son extrémité une épaisse touffe blanche. Les anneaux de la queue sont caractéristiques de chaque guépard et permettent une identification individuelle.

Le guépard royal

Guépard royal

Le guépard royal (Acinonyx jubatus f. rex) est parfois considéré comme une sous-espèce, mais il s'agit d'une simple forme qui résulterait d'une mutation récessive. En effet, il peut apparaître dans une portée de guépards normaux. Il se rencontre dans les zones les plus boisées d'un petit secteur de l’Afrique du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) et au Zimbabwe.

Son aspect est différent de celui des autres guépards : ses taches sont nettement plus grandes et forment des lignes par endroits, avec une bande noire sur le dos (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les dorsaux étaient les muscles les plus...) se prolongeant de la tête à la queue. Ce pelage, marbré plutôt que moucheté, semble lui assurer un excellent camouflage dans le miombo — plateau recouvert par une forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible...) caducifoliée entrecoupée de vastes dépressions herbeuses humides et caractérisé par la prédominance d'arbres des genres Brachystegia, Julbernardia et Isoberlinia — du Botswana et du Zimbabwe.

Performances physiques

Guépard du Ree Park – Ebeltoft Safari en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour...) de courir pour attraper une proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.).

Le guépard parcourt quelques sept ou huit mètres en une seule foulée et accomplit quatre foulées à la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de...). Cela en fait un des mammifères quadrupède (La classification de quadrupède concerne toutes les espèces d’animaux qui marchent à quatre pattes. La majorité des types d’animaux...) des plus rapides . Un sprint (SPRINT est une méthode d'analyse de risque, créée en 1995 par Information Security Forum.) l'amène à 70 km/h en deux secondes puis 90 km/h une seconde plus tard ; par ailleurs, un guépard en captivité a atteint la vitesse record de 112 km/h. On estime cependant qu'il ne peut maintenir sa vitesse que sur 300 à 400 mètres. Sur une distance plus longue, il serait largement dépassé par une antilope. En 2009, un guépard femelle du zoo de Cincinnati a parcouru le 100 mètres en 6 secondes et 13 centièmes soit une vitesse moyenne d'environ 65 km/h.

Durant la course, les pattes du félin ne touchent pratiquement plus le sol, comme s'il planait. Lorsque le guépard arrive suffisamment près de sa proie il lui arrive souvent de lui faire un croc-en-jambe et, ainsi, de la déséquilibrer afin qu'elle fasse une chute fatale.

Les pattes des guépards sont moins arrondies et plus solides que la plupart de celles des félins ; cela les aide à prendre des virages serrés. Les griffes, non rétractiles, fournissent traction et adhérence lors d'une course et contribuent ainsi à maintenir les accélérations. Enfin, sa petite tête est plus aérodynamique (L'aérodynamique est une branche de la dynamique des fluides qui porte sur la compréhension et l'analyse des écoulements d'air, ainsi qu'éventuellement sur leurs effets sur des éléments solides...).

Consanguinité (La consanguinité est le fait que deux individus, ayant une parenté assez étroite se reproduisent entre eux et obtiennent une descendance. La consanguinité peut être plus ou...)

Selon Marco Polo, il y a seulement 700 ans, Kublai Khan possédait dans sa résidence (Le nom de résidence est donné à un ensemble de voies souvent qui forment une boucle ayant la particularité de desservir des mêmes logements appelées également résidence. Ce terme vient du...) d'été en Himalaya 1 000 guépards dressés pour la chasse. Le grand Akbar en aurait à lui seul durant son règne fait domestiquer 9 000.
L'utilisation de ce félin, le plus rapide du monde, comme auxiliaire des chasses royales daterait au moins des Sumériens (il y a environ 5000 ans) et des pharaons égyptiens, mais des rois de France, des princes indiens et des empereurs autrichiens en ont également possédé. La chasse qu'on a fait aux guépards est peut-être une des raisons de leur actuelle variabilité génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) anormalement basse et d'une incidence élevée de semence anormale. Selon certains chercheurs, ils auraient été victimes de la dernière ère glaciaire, celle-ci ayant éliminé la majorité des individus il y a environ 10 000 ans. On pense dans ces deux cas qu'ils ont subi une période prolongée de consanguinité. D'après certains biologistes, les guépards ont même atteint un degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) de consanguinité trop élevé pour prospérer ; Alors que des milliers d'animaux ont été capturés et élevés en captivité, il n'y a eu jusqu'en 1956, aucun cas connu de reproduction de guépard en captivité. Depuis 1970, malgré les techniques de reproduction assistée, seules de 10 à 15 % des couples captifs mettent bas, et le taux de mortalité (La mortalité, ou taux de mortalité est le nombre de décès annuels rapporté au nombre d'habitants d’un territoire donné. Elle se distingue de la morbidité : nombre de malades annuels rapporté à la population.) est élevé (29,1 %). Les guépards ont maintenant disparu d'Afrique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...) et de toute l'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface...). On ne les trouve à l'état sauvage qu'en Afrique australe et orientale dans des territoires de plus en plus écologiquement fragmentés.

D'autres contestent cette théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une...) et affirment que les véritables responsables du déclin des guépards sont les exploitants agricoles qui les chassent et empiètent sur leur habitat.

Page générée en 0.201 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique