Hôtel-Dieu
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Situés en général à l'ombre de la cathédrale et dépendant de l'autorité de l'évêque, les premiers hôtels-Dieu font leur apparition en France au VIIe siècle. Il semble qu'au départ ils servent à héberger les pèlerins et à évangéliser les voyageurs (Les Voyageurs est un épisode de la série télévisée Stargate Atlantis. C'est le cinquième épisode de la saison 4 et le 65e épisode de la série.) mais, petit-à-petit, cette fonction hospitalière se transforme d'une part en hospice et d'autre part en hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet...) accueillant principalement les vieillards, les malades et les nécessiteux. Ils seront de redoutables foyers de contagion (La contagion est le fait de transmettre une maladie de façon directe ou indirecte.) au beau milieu des villes lors des épidémies.

France

Angers

L'hôpital Saint-Jean, ou Hôtel-Dieu (Situés en général à l'ombre de la cathédrale et dépendant de l'autorité de l'évêque, les premiers hôtels-Dieu font leur apparition en France au...) d'Angers (Maine-et-Loire), a été fondé en 1175 par le sénéchal d'Anjou, Étienne de Marsay. Un nouvel hôpital a été construit au XIXe siècle et le bâtiment médiéval, classé monument historique (Différents pays ont choisi de classer leurs monuments historiques selon différentes appellations.), abrite depuis 1874 le musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine. L'hôpital Saint-Jean est un des plus ancien hôpitaux de France encore existant.

Beaune

Les Hospices de Beaune (Côte d'Or) ont été fondés par le chancelier Nicolas Rolin en 1443. Achevés en 1457, ils sont célèbres, tant par leur architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) traditionnelle bourguignonne que par leur prestigieux vignoble bourguignon dont la production est vendue aux enchères sous le nom de vente des hospices de Beaune. Un nouveau centre hospitalier a été construit au XXe siècle et l'Hôtel-Dieu historique est aujourd'hui un musée.

Caen

L'Hôtel-Dieu de Caen (Calvados) a été fondé au XIe ou XIIe siècle. En 1823, il est transféré dans l'ancienne abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui...) aux Dames et le bâtiment construit sous le règne d'Henri II d'Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui...) est détruit. Un nouvel établissement, l'actuel hôpital Clemenceau, a été construit en 1908 pour remplacer l'ancien Hôtel-Dieu.

Lyon

L'Hôtel-Dieu de Lyon (Rhône) a été fondé vers l'an mil. Bâti au débouché du seul pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le...) traversant le Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à l'extrémité est du canton du Valais, dans les Alpes uranaises. Il...) vers 1184-1185, il est totalement reconstruit au XVIIe et XVIIIe siècles. Il est toujours en exercice aujourd'hui, mais sera prochainement désaffecté.

Marseille

L'Hôtel-Dieu de Marseille (Bouches-du-Rhône) a été fondé en 1593 par la réunion (La Réunion est une île française du sud-ouest de l'océan Indien située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700...) des hôpitaux Saint-Jacques de Galice et du Saint-Esprit (dont il récupère les locaux). Sous l'Ancien Régime, il se différencie des autres hôpitaux français en confiant le soin de ses malades à un personnel exclusivement laïc. Il doit son aspect actuel aux travaux effectués au XVIIIe siècle d'après les plans de l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un...) Mansart (neveu de Jules Hardouin-Mansart) puis sous le Second Empire.

Nantes

L'Hôtel-Dieu de Nantes (Loire-Atlantique) est le principal et aussi le plus ancien des sept établissements hospitaliers gérés par le centre hospitalier universitaire (Un centre hospitalier universitaire (CHU) est un hôpital lié à une université, soit que l'hôpital soit un service de l'université, soit que l'hôpital...) de Nantes. En 1569, l'Hôpital de l'Erdre prend le nom d'Hôtel-Dieu de Nantes. Il déménage en 1655 sur son site actuel. Le bâtiment, terminé en 1662, a été reconstruit de 1856 à 1865 par Joseph-Fleury Chenantais. Presque entièrement détruit par les bombardements alliés en 1943, il fut reconstruit par Michel Roux-Spitz, Yves Liberge et Jean Roux-Spitz et rouvrit en 1964.

Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la...)

À Paris, l'hôtel-Dieu est, selon la tradition, créé en 651 sous l'épiscopat de Landry. Le percement de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de...) Neuve-Notre-Dame en 1164 lors de la reconstruction de la cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse. Toutefois, il existe aujourd'hui des...) entraîne la destruction de l’hôtel-Dieu, qui est reconstruit au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du parvis (Un parvis est l'espace ouvert devant le portail ouest d'une église. Le terme vient de « paradis », car lorsque l'on montait les marches d'une...). Il se développera successivement le long de la Seine vers le Petit-Pont. Ce deuxième bâtiment est ravagé par trois incendies majeurs en 1718, 1737 et 1772 et sera finalement rénové en 1878 par les travaux d'Haussmann. Cette fois il sera reconstruit à son emplacement actuel, au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif...).

Contrairement aux autres hôpitaux parisiens d'Ancien Régime, l'hôtel-Dieu n'était pas spécialisé et acceptait même les lépreux qui étaient toutefois immédiatement transférés dans une dépendance de l'hôtel-Dieu en banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et...), la léproserie. Ainsi, voyageurs, femmes enceintes, enfants abandonnés, pauvres, vieillards, blessés ou malades étaient tous admis. Par principe, l'hôtel-Dieu ne refusait personne, et il fallait entasser les paillasses des malades jusque dans les couloirs en cas d'épidémie ou de disette.

Ancêtre des hôpitaux parisiens, l'hôtel-Dieu garde une aura exceptionnelle pendant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) l'Ancien Régime.

Page générée en 0.159 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique