Illusion d'optique

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Illusion d'optique - Définition

Introduction

Dans cette illusion dite illusion de Müller-Lyer, les flèches ont toutes la même longueur comme on peut s'en rendre compte plus facilement sur les trois flèches du bas.

Une illusion d'optique est une illusion qui trompe le système visuel humain (depuis l'œil jusqu'au cerveau) et aboutit à une perception déformée de la réalité. Les illusions d'optiques peuvent survenir naturellement ou être créées par des astuces visuelles spécifiques qui permettent de mettre en évidence les principes de fonctionnement du système visuel humain.

L'illusion : une perception erronée

L'Échiquier d'Adelson : La teinte grise du carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses...) A est la même que celle du carré B.

L'illusion résulte d'une mauvaise analyse par le système visuel des informations qui lui parviennent. Cette erreur d'analyse peut donc entraîner la perception d'un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) qui n'est pas présent, à l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de...) nous rendre « aveugle » à un objet pourtant présent, nous donner une image faussée de la réalité, etc.

Ainsi, sur l'image de droite, les cases A et B du dessin semblent être peintes de deux teintes de gris différentes alors qu'en réalité, si l'on mesure la luminance (En physique, la luminance est l'intensité d'une source de lumière visible dans une direction...) sur la photographie, les deux gris sont parfaitement identiques. Dans ce cas précis, cet exemple met en évidence la propension du système visuel à compenser les variations lentes de luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit...) ou à percevoir les teintes et les couleurs relativement à leur environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...).

A contrario, les mirages ne sont pas à proprement parler des illusions. Il ne s'agit pas d'une fausse interprétation mentale d'une réalité mais de la perception d'un phénomène qui existe bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de...) et bien : Le tremblement (Les tremblements sont des mouvements anormaux involontaires, rythmiques et oscillatoires, de faible...) de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...) ou les reflets d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) dus à la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent :...) sont des réalités optiques et non des illusions, d'ailleurs on peut en garder la trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le...) photographique. La seule illusion consisterait à interpréter ces images perçues comme les images troubles d'un lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il...) ou d'une mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.).

Illusions cognitives

Les illusions cognitives sont plus intéressantes et bien connues. Au lieu de démontrer une cause physiologique elles agissent avec plusieurs niveaux de l'interprétation visuelle, les hypothèses pré-formatées ou « connaissances » sont emmêlées. Les illusions cognitives sont communément divisées en illusions ambiguës, illusions distordues, illusions paradoxales ou illusions fictives. Elles exploitent souvent les « hypothèses » formées par le système visuel au cours des premières étapes du traitement visuel.

Illusions ambiguës

Les illusions ambiguës sont des images ou objets qui subissent des changements significatifs d'apparence. La perception alternera entre les interprétations qui toutes seront perçues comme valides mais ne confirment pas une seule représentation. Le cube de Necker en est un exemple bien connu.

Illusions distordantes

Les illusions distordantes sont les plus communes, ces illusions offrent des distorsions de taille, largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit...) ou courbure (Intuitivement, courbe s'oppose à droit : la courbure d'un objet géométrique est...). Elles sont faciles à découvrir et sont facilement repérables. Beaucoup sont des illusions physiologiques, comme l'illusion du Cafe wall qui exploite les premières étapes du système visuel à propos des bords. D'autres distorsions, comme les illusions de lignes convergentes, sont plus difficiles à assimiler à des illusions physiologiques ou cognitives. Toutes les images qui présentent des perspectives crues sont bien des illusions. Les jugements visuels comme la taille sont contrôlés par la perspective ou d'autres effets de profondeurs et peuvent facilement être mal disposés.

Illusions paradoxales

Les illusions paradoxales concernent les objets impossibles, comme le triangle (En géométrie euclidienne, un triangle est une figure plane, formée par trois points...) de Penrose ou des escaliers impossibles, comme dans les travaux de M. C. Escher. Le triangle est une illusion dépendant d'une mauvaise interprétation cognitive selon laquelle les arêtes adjacentes doivent se joindre.

Illusions fictives

Les illusions fictives permettent la perception d'objets qui ne sont réellement pas visibles sauf pour son observateur, telles que celles induites par la schizophrénie (Le terme de schizophrénie regroupe de manière générique un ensemble...) ou les drogues hallucinogènes.

Page générée en 0.084 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique