Orion (constellation) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Orion
Orion (constellation)
Désignation
Nom latin Orion
Génitif Orionis
Abréviation Ori
Observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir...)
Ascension droite (En astronomie, l'ascension droite (a ou α) est un terme associé au système de coordonnées équatoriales, qui est l'équivalent sur la sphère céleste de la longitude.) Entre 69,2° et 94,6°
Déclinaison Entre -11,0° et 22,8°
Taille observable (Dans le formalisme de la mécanique quantique, une opération de mesure (c'est-à-dire obtenir la valeur ou un intervalle de valeurs d'un paramètre physique, ou plus généralement une information...) 594 deg² (26e)
Visibilité (En météorologie, la visibilité est la distance à laquelle il est possible de distinguer clairement un objet, quelle que soit l'heure. On peut mesurer la...) Entre +85° et -75°
Méridien (En géographie, un méridien est un demi grand cercle imaginaire tracé sur le globe terrestre reliant les pôles géographiques. Tous les points de la Terre situés sur un même méridien...) Janvier, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 8
À l’œil nu 206
Bayer / Flamsteed 73
Proches (d≤16 al) 2
La plus brillante Rigel (Rigel est l'étoile β de la constellation d'Orion.) (0,12)
La plus proche π3 Ori (26,3 al)
Objets
Objets de Messier 3 (M42, M43, M78)
Essaims météoritiques Orionides (Les Orionides sont des étoiles filantes qui apparaissent chaque année à partir du mois d'octobre (entre le 2 octobre et le 7 novembre...)
Chi Orionides
Constellations limitrophes Éridan
Gémeaux
Licorne
Lièvre
Taureau (Le taureau est un mammifère domestique ruminant, généralement porteur de cornes sur le front, appartenant à l'espèce Bos taurus de la...)

Orion, le Chasseur, est une constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie...). Situées quasiment sur l'équateur céleste, ses nombreuses étoiles brillantes sont visibles partout dans le monde (Le mot monde peut désigner :) (à l'exception des terres polaires inhabitées) et sont universellement reconnues comme formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et...) une constellation.

Histoire

Johannes Hevelius , Uranographia, 1690.

Avec autant d'étoiles brillantes facilement visibles de par le globe, Orion est peut-être la constellation la plus ancienne et de nombreuses civilisations l'ont tracée, quoique sous des images différentes. Les Sumériens y voyaient un mouton (Le mouton (Ovis aries) est un mammifère domestique herbivore de la famille des bovidés, de la sous-famille des Caprinés et du genre Ovis. L'homme élève...). Les Égyptiens la considéraient comme une offrande à Osiris, dieu de la Mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la...) et de l'outre-monde. En Chine, Orion est l'une des 28 Xiu (宿) du Zodiaque (Le zodiaque est la zone du ciel autour de l'écliptique où, vus depuis la Terre, le Soleil, la Lune et les planètes du système solaire se déplacent. Le zodiaque est de nos jours divisé en treize constellations...) chinois traditionnel et est connue sous le nom de Shen (參), ce qui signifie littéralement « trois », peut-être en référence aux trois étoiles du Baudrier. Pour les Mayas, elle représentait un dieu.

Orion était mentionnée sous cette dénomination dans l’Odyssée d'Homère, les Odes d'Horace, les Phénomènes d'Aratus de Soles et l’Énéide de Virgile. Elle était bien entendu répertoriée parmi les 48 constellations de l’Almageste de Ptolémée (Claudius Ptolemaeus (en grec : Κλαύδιος Πτολεμαῖος), communément appelé Ptolémée (Ptolémaïs de...).

Orion est aussi citée dans la Bible, dans les livres de Job (9.9) (38.31-32) et d'Amos (5.8) .

Pour la mythologie grecque, elle représente Orion, un chasseur légendaire qui se vantait de pouvoir tuer n'importe quel animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire...). Dans certaines versions de la légende, il fut tué par le Scorpion, qui a été placé à l'opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes d'une plante sont dits opposés lorsqu'ils sont...) de la voûte (Une voûte (ou voute) est un élément architectural de couvrement intérieur d'un édifice présentant un intrados. La voûte travaille comme un arc et son...) céleste par les dieux qui les ont ainsi séparés afin qu'ils ne soient jamais au-dessus de l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique, philosophie, littérature, et bien d'autres...) en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.).

Il a été également avancé que le nom de la constellation dérive de l'akkadien « Uru-anna », la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est...) des cieux.

Étoiles principales

Bételgeuse (Le terme Bételgeuse fait référence à:) (α Orionis)

Bételgeuse

Bételgeuse (α Orionis), à l'épaule droite d'Orion, est une supergéante rouge (Les supergéantes rouges sont des étoiles relativement massives qui sont en train de terminer leur phase de séquence principale. En d'autres termes, elles ont consommé l'ensemble de leur hydrogène dans leur cœur. Puisque la pression vers...). 630 fois plus grande que le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une...), 14 fois plus massive (Le mot massif peut être employé comme :), elle s'étendrait au-delà de l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) de Mars si elle était située à sa place; Bételgeuse est l'une des étoiles les plus larges que l'on connaisse et, malgré sa distance (environ 430 années-lumière), elle est la seule (mis à part le Soleil, bien sûr) dont le disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en latin.) a été photographié par le télescope spatial Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un tour...). Par conséquent, sa chromosphère (La chromosphère est la couche de gaz de couleur rose, transparente pour la lumière visible, qui entoure la photosphère.) est elle-même immense et s'étendrait, selon les dernières études, sur 150 ua (à titre de comparaison, Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue du système solaire et le 10e plus grand astre connu...) ne s'éloigne jamais à plus de 50 ua du Soleil).

Il s'agit également de la 9e étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) la plus brillante du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.).

Bételgeuse est légèrement variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En statistiques, une variable peut aussi...), ce qui est prévisible compte tenu de sa taille. Sa magnitude oscille entre 0,4 et 0,9 sur une période de 2 070 jours.

C'est également une étoile sextuple, mais ses cinq compagnons sont trop faibles pour être vus facilement. On a émis l'hypothèse que l'un d'eux évoluerait à l'intérieur de sa chromosphère.

Rigel (β Orionis)

Gravure de Johann Bayer Uranometria (1661).

Rigel (β Orionis), au genou (Le genou est une articulation qui permet de joindre la jambe à la cuisse. Elle met en jeu trois os, le fémur le tibia et la patella, par le biais de trois articulations,...) gauche d'Orion, est une supergéante bleue, large comme 80 Soleil et massive comme 20. Située à 770 années-lumière de nous (même si, à cette distance, l'imprécision sur cette valeur est forte), elle atteint la magnitude apparente (En astronomie, la magnitude apparente mesure la luminosité — depuis la Terre — d'une étoile, d'une planète ou d'un autre objet céleste. Cette grandeur a...) de 0,18, ce qui la classe 7e parmi les étoiles les plus brillantes. Avec une magnitude absolue (En astronomie, la magnitude absolue d'un objet céleste est la magnitude de cet objet s'il était placé à une distance de référence fixée à 10 parsecs (environ 32,6 années-lumière). Pour les...) de -6,7, Rigel est réellement l'une des étoiles les plus lumineuses que l'on connaisse.

Rigel possèderait entre deux et quatre compagnons, noyés dans son éclat.

Autres étoiles

Bellatrix (Bellatrix (γ Orionis) est une étoile géante bleue de la constellation d'Orion, 3e par sa magnitude (+1,6) et de type spectral B2.) (γ Ori), « la Guerrière » en latin, se situe à l'épaule gauche d'Orion.

L'épée est constituée des étoiles multiples θ1 et θ² Orionis. Ce système quadruple forme l'astérisme appelé le Trapèze.

Le trapèze de la nébuleuse (Une nébuleuse (du latin nebula, « nuage ») désigne, en astronomie, un objet céleste d’aspect diffus composé de gaz raréfié et/ou de...) d'Orion.

σ Orionis est au moins un système quintuple. σ-A et σ-B, les deux composantes principales, orbitent à 90 ua de distance l'une de l'autre. σ-C est distante de 3 900 ua du couple, σ-D de 4 600 ua et σ-E de 15 000 ua. σ Orionis est d'ailleurs la composante la plus brillante d'un petit amas d'étoiles situé à environ 1 150 années-lumière du Système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement...).

U Orionis est une variable de type Mira (Les variables Mira sont une classe d'étoiles variables, caractérisées par des couleurs très rouges, des périodes de pulsation supérieures à 100 jours, et des amplitudes de luminosité...) et sa magnitude évolue entre 5,2 et 12,9 sur une période de 372 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...).

Page générée en 0.127 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique