Paul Sabatier - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Paul Sabatier
Naissance 5 novembre 1854
Carcassonne (France)
Décès 14 août 1941 (à 86 ans)
Toulouse (France)
Nationalité France Français
Champs Chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à...)
Institution Université de Toulouse (Cette page est consacrée au PRES Université de Toulouse. Pour les pages sur les...)
Université de Bordeaux (Cette page est consacrée au PRES Université de Bordeaux. Pour les pages sur les...)
Diplômé Collège de France (Le Collège de France, situé au no 11 place Marcelin-Berthelot dans le quartier latin...)
École normale supérieure
Lycée Pierre-de-Fermat (Le lycée Pierre-de-Fermat est un établissement d'enseignement secondaire et...)
Célèbre pour Réaction de Sabatier, nickel (Le nickel est un élément chimique, de symbole Ni et de numéro atomique 28.) de Sabatier
Distinctions Prix Nobel de chimie (Le prix Nobel de chimie est décerné une fois l'an, depuis 1901, par l'Académie...) (1912)

Paul Sabatier (5 novembre 1854 à Carcassonne, France - 14 août 1941 à Toulouse, France) est un chimiste (Un chimiste est un scientifique qui étudie la chimie, c'est-à-dire la science de la...) français. Il reçoit la moitié du prix Nobel de chimie en 1912 « pour sa méthode d'hydrogénation (L'hydrogénation est une réaction chimique qui consiste en l'addition d'une molécule...) des composés organiques en présence de métaux finement divisés, ce qui a permis de faire progresser considérablement la chimie organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant l'étude scientifique de...) dans les dernières années ». Il est l'auteur notamment de La Catalyse en Chimie Organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande...), ouvrage publié en 1913.

Biographie

Il commence ses études au lycée Pierre-de-Fermat de Toulouse. Il est reçu à 18 ans à l'École polytechnique et à l'École normale supérieure et choisit cette dernière. Il est admis en 1877 à l'agrégation. Étudiant et assistant de Marcellin Berthelot (Pierre Eugène Marcellin Berthelot, né le 25 octobre 1827 à Paris et mort...) au Collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même...) de France, il soutient sa thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est...) en 1880. Il prend ensuite en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...) les cours de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) de Bordeaux jusqu'en 1882 quand il accepte un poste similaire à l'université de Toulouse. L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) suivante il devient responsable des cours de chimie et est élu professeur titulaire de la chaire de chimie générale en 1884, poste qu'il occupera jusqu'à sa retraite en 1930. Il devient doyen de la Faculté des sciences de l'université de Toulouse en 1905 et continue d'enseigner après sa retraite jusqu'à sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...) en 1941.Il est enterré au cimetière St.Vincent à Carcassonne.

Distinctions et récompenses

  • Prix Lacate (1897)
  • Prix Jecker avec son collaborateur l'abbé Jean-Baptiste Senderens (1905)
  • Prix Nobel de chimie (1912).
  • Davy (Davy (titre original : Davy) est un roman de Edgar Pangborn publié en 1964.) Medal (1915)
  • Médaille Franklin (1933)

Pour pouvoir en faire un de ses membres, l'Académie des sciences (Une académie des sciences est une société savante dont le rôle est de promouvoir la recherche...) dut modifier ses statuts, car il ne voulait pas quitter Toulouse. Commandeur de la légion d'honneur, il était Doctor of Science, honoris causa de l'université de Philadelphie (Philadelphie (en anglais Philadelphia) est une ville de l'État de Pennsylvanie, aux États-Unis....). Il était également membre honoraire de plusieurs sociétés et confréries universitaires à travers le monde (Le mot monde peut désigner :) (Londres, Madrid (Madrid est la capitale de l'Espagne. Ville la plus vaste et la plus peuplée du pays, c'est le...), etc.).

Il fut élu mainteneur de l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs...) des Jeux floraux en 1909 et membre étranger de la Royal Society le 28 février 1918. Paul Sabatier a été membre fondateur, aux côtés de Thomas Joannes Stieltjes en particulier, des prestigieuses Annales de la Faculté des Sciences de Toulouse.

Un lycée de Carcassonne et l'Université Paul-Sabatier à Toulouse portent son nom.

Principaux travaux

Ses premières recherches le conduisent à étudier les réctions thermiques sur les composés soufrés, métalliques ou organiques, sujet qui le conduisent à l'obtention de son doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement...).

Il s'intéresse ensuite au phénomène de de catalyse, et notamment la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) de catalyseurs pour l'hydrogénation. Il met au point (Graphie) avec la collaboration de Jean-Baptiste Senderens le nickel de Sabatier, considéré comme l'un des premiers catalyseurs.

Il développe de même la réduction du dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone, communément appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un...) (CO2) en présence de dihydrogène (Le dihydrogène est la forme moléculaire de l'élément hydrogène, qui existe...) (H2) à des températures et des pressions élevées en présence d'un catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ;...) de nickel afin de produire du méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la...) (CH4). Cette réaction est nommé réaction de Sabatier.

CO2 + 4H2 → CH4 + 2H2O

Page générée en 0.055 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique