Psychiatrie - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Disciplines de la psychiatrie

Classiquement, on distinguait :

  • Pédopsychiatrie
  • Psychiatrie de l'adulte
  • Psychogériatrie

Différentes nouvelles spécialités se sont peu à peu dégagées, dans la mesure où une spécificité émergeait de leur pratique :

  • la psychiatrie (La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale ou des...) du bébé (L'onomatopée bébé désigne l'être humain en bas-âge. En...) et la psychiatrie mère - bébé
  • la psychiatrie de l'adolescent
  • la psychiatrie transculturelle
  • l'addictologie (L'addictologie est l'étude des addictions, c'est-à-dire de la dépendance physiologique et...)
  • la psychiatrie en situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un...) humanitaire
  • la psychotraumatologie.

Classification des maladies mentales

La question des classifications des maladies mentales est au moins aussi ancienne que la discipline. Depuis Esquirol jusqu'à aujourd'hui on n'a de cesse de classifier les maladies mentales sous des angles différents, complémentaires ou contradictoires jusqu'aux louables tentatives de proposer une classification "unifiée", cohérente, scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...) (DSM) et internationales (CIM). En fait, cette belle unanimité n'est pas pour demain et le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) d'unifier, malgré les forces en présence, les lobbys pharmaceutiques, l'OMS, l'Association américaine de psychiatrie (APA), reste encore largement contesté surtout en France et parmi les psychiatres et psychologues cliniciens soucieux d'une psychopathologie (La psychopathologie est l'étude raisonnée des troubles mentaux ou psychologiques. Ce mot...) rigoureuse et non-réductrice.

Cit.: * « (…) Au centre, la clinique, qui constitue à titre d’accumulation empirique, raisonnée et cohérente, l’essentiel durable et perfectible de la psychiatrie ; le savoir-faire de la clinique, c’est la sémiologie, c'est-à-dire l’ensemble des pratiques qui permettent de déterminer comment tel patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant...) au singulier correspond à telle partie du savoir clinique, plutôt qu’à telle autre ; mais à chaque moment de son histoire, la clinique se développe en utilisant des modèles qu’elle emprunte à diverses disciplines, aussi bien la psychanalyse (Dans le définition qu'en donnait Sigmund Freud , la psychanalyse est le nom :)[, que la neurochimie, aussi bien la psychologie génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est...) que l’anatomie pathologique, aussi bien l’éthologie que le neurophysiologie : ce savoir de la clinique constitue la pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la...) (en l’espèce, la pathologie mentale) ».

Normal et pathologique

La question de la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un...) a été amplement discutée sans qu'on ne soit arrivé à un minimum de consensus. C'est peut-être encore Georges Canguilhem qui en a donné les meilleures définitions même si elles sont datées. Cet auteur est médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en...) et il a aussi envisagé la question de la définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la...) des maladies. En matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) de troubles psychiques, la notion de maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal...) n'est pas univoque. Est-ce qu'un TOC, un TDA, une psychose (Le terme psychose, introduit au XIXe siècle, désignait la folie et...) et une anorexie (L’anorexie (du grec ancien : ἀνορεξία...) ou des addictions sont bien des maladies ? Dans un autre écrit ancien, Georges Lanteri Laura revient sur ces questions et constate qu'il existe plusieurs modèles médicaux et que la sémiologie psychiatrique (La sémiologie psychiatrique, branche de la sémiologie médicale, est l'étude des...) peine toujours à trouver son référent. La situation n'a guère évolué et on pourrait même craindre qu'elle ait empiré avec les confusions de niveaux, la maladie, les traitements, les droits à être différent sans subir de ségrégation, à être guéris, le devoir de soigner, de se soigner

Les deux systèmes de classification DSM et CIM et leurs limites

Les deux grandes classifications des maladies mentales sont donc :

  • la CIM-10 (Classification internationale des maladies) de l'OMS ;
  • le DSM, acronyme anglais de Manuel diagnostique et statistique (Une statistique est, au premier abord, un nombre calculé à propos d'un échantillon....) des troubles mentaux, proposé par l'Association américaine de psychiatrie.

La méthode utilisée pour définir les maladies mentales se veut neutre et apolitique que ce soit vis-à-vis des grands courants ou des régimes politiques, normes morales, etc. La méthode pour définir une maladie mentale (La dénomination maladie mentale est le terme générique qui regroupe toute une...) est l'expérience clinique : différents psychiatres réunis pour la création du DSM analysent statistiquement les symptômes communs à des situations cliniques qu'ils reconnaissent proches. Ces classifications sont sujettes à révision régulièrement, comme l'indique le "Tr" (texte révisé) de DSM-IV (Le DSM-IV ((en) Diagnostic and Statistical Manual - Revision 4) est un outil de classification qui...) TR.

Il existe également des classifications utilisées uniquement dans un pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) déterminé, comme la Classification française des troubles mentaux de l'enfant et de l'adolescent.

Le DSM et la CIM font l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) de controverses sur ce qui est vu comme leur parti pris d'objectivation de la maladie mentale. Elles excluent aussi toute démarche psychanalytique, reposant exclusivement sur un comptabilité de signes, de symptômes en quelque sorte "naturalisés" dans une démarche catégorielle. Elles s'écartent ainsi de la psychopathologie qui tomberait en désuétude. On leur reproche aussi de n'être utile qu'aux recherches scientifiques "hasardisées" à grande échelle (La grande échelle, aussi appelée échelle aérienne ou auto échelle, est un...), donc loin des préoccupations de la clinique et de s'être rangées au services des pharmacothérapies. Il faut souligner que les classifications sont faites pour ceux qui les lisent et qu'elles restent le meilleur moyen pour les psychiatres d'approfondir leurs connaissances sur des médicaments utiles qu'ils utilisent tous les jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...). D'ailleurs, les psychologues qui n'ont pas accès à la prescription médicale préfèrent souvent les descriptions dimensionnelles de la vie (La vie est le nom donné :) psychique aux classifications catégorielles que sont la CIM et le DSM.

Les principaux troubles pris en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...)

  • Troubles pédopsychiatriques
    1. Retard mental (Le retard mental, ou handicap mental, est une déficience, à divers degrés, de...)
    2. Troubles de l'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus...)
    3. Troubles des habiletés motrices
    4. Troubles de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle,...)
    5. Troubles envahissants du développement
    6. Déficit de l'attention
    7. Troubles alimentaires pédiatriques
    8. Troubles du contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de...) sphinctérien
    9. Autres
  • Troubles cognitifs
    1. Delirium
    2. Démences
    3. Troubles amnésiques
    4. Autres
  • Troubles mentaux dus à une affection médicale
  • Abus de substance
    1. Alcool
    2. Amphétamines (Les amphétamines sont des substances psychotropes, de structure dérivé des...)
    3. Caféine (La caféine est un alcaloïde de la famille des méthylxanthines, présent dans de...)
    4. Cannabis
    5. Cocaïne (La cocaïne est un alcaloïde extrait de la coca. Puissant stimulant du système...)
    6. Hallucinogènes
    7. Solvants volatils
    8. Nicotine (La nicotine (de Jean Nicot) est un alcaloïde présent dans les feuilles de tabac...)
    9. Opiacés
    10. Phencyclidine
    11. Anxiolytiques, sédatifs, hypnotiques
    12. Troubles liés à plusieurs substances
    13. Troubles liés à une substance inconnue
  • Troubles psychotiques
    1. Schizophrénie (Le terme de schizophrénie regroupe de manière générique un ensemble...)
    2. Trouble schizophréniforme
    3. Trouble schizo-affectif
    4. Trouble délirant
    5. Trouble psychotique bref
    6. Autres
  • Troubles de l'humeur
    1. Troubles dépressifs
    2. Troubles bipolaires
  • Troubles anxieux
  • Troubles somatoformes
  • Troubles dissociatifs
  • Troubles factices
  • Troubles sexuels et de l'identité sexuelle
  • Troubles des conduites alimentaires
  • Troubles du sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la...)
  • Troubles du contrôles des impulsions
  • Troubles de l'adaptation
  • Troubles de la personnalité
  • Autres
Page générée en 0.054 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique