World Wide Web

Introduction

Le World Wide Web, littéralement la « toile (d’araignée) mondiale », communément appelé le Web, le web parfois la Toile ou le WWW, est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie...) qui permet de consulter, avec un navigateur, des pages accessibles sur des sites. L’image de la toile d'araignée vient des hyperliens qui lient les pages web entre elles.

Le Web n’est qu’une des applications d’Internet. D’autres applications d’Internet sont le courrier électronique (Le courrier électronique, courriel ou email/e-mail, est un service de transmission de messages envoyés électroniquement via un réseau informatique (principalement l'Internet) dans la boîte aux lettres...), la messagerie instantanée (La messagerie instantanée ou le clavardage (qc), également désignée par l’anglicisme « chat » (« bavardage »), permet...), Usenet, etc. Le Web a été inventé plusieurs années après Internet, mais c’est lui qui a rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et...) les médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de diffuser une information vers...) grand public attentifs à Internet. Depuis, le Web est fréquemment confondu avec Internet ; en particulier, le mot Toile est souvent utilisé dans les textes non techniques sans qu’il soit clairement exprimé s’il désigne le Web ou Internet.

Logo historique du WWW par Robert Cailliau (Robert Cailliau est un pionnier du World Wide Web, parfois décrit comme co-inventeur, né le 26 janvier 1947 à Tongres. Il est belge.).

Terminologie

Termes désignant le World Wide Web (Le World Wide Web, littéralement la « toile (d’araignée) mondiale », communément appelé le Web, le web parfois la Toile ou le WWW, est un système hypertexte public fonctionnant sur...)

Le World Wide Web est et a été désigné par de nombreux noms et abréviations synonymes : WorldWideWeb, World Wide Web, World-wide Web, Web, WWW, W3, Toile d’araignée mondiale, Toile mondiale, Toile.

Le nom du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...) originel était WorldWideWeb. Les mots ont été rapidement séparés en World Wide Web pour améliorer la lisibilité. Le nom World-Wide Web a également été utilisé par les inventeurs du Web, mais le nom désormais préconisé par le World Wide Web Consortium (W3C) sépare les trois mots sans trait d’union. Bien que « mondial » s’écrive world-wide ou worldwide en anglais, l’orthographe World Wide Web et l’abréviation Web sont maintenant bien établies.

En inventant le Web, Tim Berners-Lee (Tim Berners-Lee - citoyen britannique né à Londres le 8 juin 1955 et dont le nom complet est Sir Timothy John Berners-Lee - est le principal inventeur du World Wide Web....) avait aussi pensé à d’autres noms, comme Information Mesh (maillage d’informations), Mine of Information ou encore The Information Mine (la mine d’informations, dont le sigle serait Tim).

Le sigle WWW a été largement utilisé pour abréger World Wide Web avant que l’abréviation Web ne prenne le pas. La prononciation laborieuse (en français comme en anglais) de WWW a sans doute précipité (En chimie et en métallurgie, un précipité est la formation d'une phase dispersée hétérogène dans une phase majoritaire. La formation d'un précipité est la précipitation. Le terme...) son déclin. WWW se prononce souvent trois double V, triple double V, ou vévévé.

Les lettres www restent cependant très utilisées dans les adresses Web et quelques autres usages formels ou techniques, bien que cela ne réponde à aucune contrainte technique. Dans la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde...) moitié des années 1990, alors que les réseaux étaient engorgés par la popularité grandissante du Web, une blague répandue prétendait que WWW signifiait World Wide Wait, soit « attente mondiale ». WWW est parfois abrégé en W3, abréviation qu’on retrouve dans le sigle W3C du World Wide Web Consortium.

Pour écrire « le web », l’usage de la minuscule (« le web ») est de plus en plus courant. L’Office québécois de la langue française préconise la majuscule, le Journal officiel français préconise « la toile d’araignée mondiale ». Cet article fait la distinction entre « le Web » et « un web », aussi la majuscule est toujours utilisée pour désigner le Web.

Web 2.0

L'expression « Web 2.0 » a été utilisée à partir de 2004. Son usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) a été massif (Le mot massif peut être employé comme :) et reconnu vers 2007. En principe, l'expression désigne une certaine évolution de l'usage du Web, les sites étant devenus plus interactifs. Le terme a rapidement été réutilisé à des fins marketing (Le marketing (on utilise aussi parfois — dans 7% des cas, d'après les chiffres donnés par Google — le néologisme français mercatique) est une discipline qui cherche à déterminer les offres de biens et...), au point (Graphie) que certains informaticiens en viennent à considérer que cette expression n'a pas d'existence autre que marketing.

Depuis, le terme a été décliné, d'une part en ajoutant « 2.0 » à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) concept pour signifier « s'appuyant sur le web 2.0 » (par exemple le Marketing 2.0). De même, pour décrire l'évolution du Web, de nombreux numéros de versions ont été proposés (Web 1.0 pour désigner, par opposition, les débuts du Web) — certains pour tenter d'établir une terminologie cohérente, d'autres par parodie.

Termes rattachés au Web

La terminologie propre au Web contient plusieurs dizaines de termes. Ce chapitre expose ceux qui sont utilisés dans cet article.

L’expression en ligne signifie « connecté à un réseau », en l’occurrence le réseau informatique (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) Internet. Cette expression n’est pas propre au Web, on la retrouve à propos du téléphone (Le téléphone est un système de communication, initialement conçu pour transmettre la voix humaine.).

Un hôte est un ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des...) en ligne. Chaque hôte d’Internet est identifié par une adresse IP (Une adresse IP (avec IP pour Internet Protocol) est le numéro qui identifie chaque ordinateur connecté à Internet, ou plus généralement et précisément, l'interface avec le réseau de tout matériel...) à laquelle correspondent zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des nombres en notation positionnelle.), un ou plusieurs noms d’hôte. Cette terminologie n’est pas propre au Web, mais à Internet.

Une ressource du World Wide Web est une entité informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le...) (texte, image, forum Usenet, boîte aux lettres électronique, etc.) accessible indépendamment d’autres ressources. Une ressource en accès public est librement accessible depuis Internet. Une ressource locale est présente sur l’ordinateur utilisé, par opposition à une ressource distante (ou en ligne), accessible à travers un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit...).

On ne peut accéder à une ressource distante qu’en respectant un protocole de communication. Les fonctionnalités de chaque protocole varient : réception, envoi, voire échange continu d’informations.

HTTP (pour HyperText Transfer Protocol) est le protocole de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou...) communément utilisé pour transférer les ressources du Web. HTTPS est la variante sécurisée de ce protocole.

Une URL (pour Uniform Resource Locator) pointe sur une ressource. C’est une chaîne de caractères (En informatique, une chaîne de caractères est une suite ordonnée de caractères. La chaîne de caractères est un type de donnée dans de nombreux langages...) permettant d’indiquer un protocole de communication et un emplacement pour toute ressource du Web.

Un hyperlien (ou lien) est un élément dans une ressource associé à une URL. Les hyperliens du Web sont orientés : ils permettent d’aller d’une source à une destination. Seule la ressource à la source contient les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) définissant l’hyperlien, la ressource de destination n’en porte aucune trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la...). Il existe deux types d’hyperlien : ceux du premier type doivent être activés pour accéder à la destination ; ceux du second causent un accès automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour fondements théoriques les...) à la destination.

HTML (pour HyperText Markup Language) est un langage informatique (On appelle langage informatique un langage formel utilisé lors de la conception, la mise en œuvre, ou l'exploitation d'un système d'information. Le terme est toutefois utilisé dans certains contextes dans le sens plus...) permettant de décrire le contenu d’un document (Dans son acception courante un document est généralement défini comme le support physique d'une information.) (titres, paragraphes, disposition des images, etc.) et d’y inclure des hyperliens. Un document HTML est un document décrit avec le langage HTML. Les documents HTML sont les ressources les plus consultées du Web. Le HTML est maintenant remplacé par le XHTML (Extensible HyperText Markup Language).

Dans un mode de communication client-serveur, un serveur est un hôte sur lequel fonctionne un logiciel serveur auquel peuvent se connecter des logiciels clients fonctionnant sur des hôtes clients.

Un serveur Web est un hôte sur lequel fonctionne un serveur HTTP (ou serveur Web). Un serveur Web héberge les ressources qu’il dessert.

Un navigateur Web est un logiciel client (Le mot client a plusieurs acceptations :) HTTP conçu pour accéder aux ressources du Web. Sa fonction de base est de permettre la consultation des documents HTML disponibles sur les serveurs HTTP. Le support d’autres types de ressource et d’autres protocoles de communication dépend du navigateur considéré.

Une page Web (ou page) est un document destiné à être consulté avec un navigateur Web. Une page Web est toujours constituée d’une ressource centrale (généralement un document HTML) et d’éventuelles ressources liées automatiquement accédées (typiquement des images).

Un éditeur HTML (ou éditeur Web) est un logiciel conçu pour faciliter l’écriture de documents HTML et de pages Web en général.

Un site Web (ou site) est un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude...) de pages Web et d’éventuelles autres ressources, liées dans une structure cohérente, publiées par un propriétaire (une entreprise, une administration, une association, un particulier, etc.) et hébergées sur un ou plusieurs serveurs Web.

Visiter un site Web signifie « consulter ses pages ». Le terme visite vient du fait que l’on consulte généralement plusieurs pages d’un site, comme on visite les pièces d’un bâtiment. La visite est menée par un utilisateur (ou visiteur ou internaute). La mesure d’audience est obtenue en copiant le code en javascript (JavaScript est un langage de programmation de scripts principalement utilisé dans les pages web interactives mais aussi coté serveur. C'est un...) d’un lien vers le site d’un prestataire spécialisé suivant la technique du marqueur à distance.

Une adresse Web est une URL de page Web, généralement écrite sous une forme simplifiée limitée à un nom d’hôte. Une adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, chaque adresse doit...) de site Web est en fait l’adresse d’une page du site prévue pour accueillir les visiteurs.

Un hébergeur Web est une entreprise de services informatiques hébergeant (mettant en ligne) sur ses serveurs Web les ressources constituant les sites Web de ses clients.

Une agence Web est une entreprise de services informatiques réalisant des sites Web pour ses clients.

L’expression surfer sur le Web signifie « consulter le Web ». Elle a été inventée pour mettre l’accent sur le fait que consulter le Web consiste à suivre de nombreux hyperliens de page en page. Elle est principalement utilisée par les médias ; elle n’appartient pas au vocabulaire technique.

Un annuaire Web est un site Web répertoriant des sites Web.

Un portail Web est un site Web tentant de regrouper la plus large palette d’informations et de services possibles dans un site Web. Certains portails sont thématiques.

Un service Web est une technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) client-serveur basée sur les protocoles du Web.

Page générée en 0.256 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique