Zèbre
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme « Zèbre » s'applique, en français,
à plusieurs taxons distincts. Icône de redirection
Zèbre
zèbre
zèbre
Taxons concernés

Dans le genre Equus, les sous-genres :

  • Dolichohippus
    • Equus grevyi
  • Hippotigris
    • Equus quagga ssp.
    • Equus zebra ssp.
Autres articles sur les zèbres
  • Zébrâne (zèbre + âne ou ânesse)
  • Zébrule (zèbre + jument)
  • Quagga

Zèbre un nom vernaculaire ambigu en français, pouvant désigner plusieurs espèces différentes de la famille des équidés, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comme les ânes. Les zèbres se trouvent principalement en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres...) centrale et australe. Ces animaux se caractérisent par des bandes de rayures verticales noires et blanches. Bien que la phylogénie des équidés soit peu connue, ce groupe est manifestement paraphylétique, c'est-à-dire que si tous ces animaux descendent bien d'une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il existe...) commune, toutes les espèces descendantes de celle-ci ne sont pas que des zèbres. Il y a aussi des chevaux et des ânes qui sont plus ou moins proches de chacune de ces espèces.

Données physiologiques

Un zèbre
Peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) de Zèbre de montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique,...) de Hartmann

Les zèbres mesurent de 1,20 à 1,50 mètres au garrot, et vivent en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans...) 25 à 30 ans (jusqu'à 40 ans dans un zoo). La longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme...) du corps va de 2,20 à 2,80 mètres et la longueur de la queue de 45 à 60 cm. Le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la résultante des...) est de 175 à 400 kilogrammes (Le kilogramme (symbole kg) est l’unité de masse du Système international d'unités (SI).) maximum pour les zèbres de Grévy. La vitesse (On distingue :) de pointe : 56 km/h (record: 64 km/h).

Zèbrures

Les zèbres sont avant tout reconnaissables aux bandes noires sur fond blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre...) de leur pelage. Si le zèbre de Burchell possède de vingt-cinq à trente raies, le zèbre de Grévy en compte environ quatre-vingts et le zèbre des montagnes quarante-trois.

Une légende africaine demande si le zèbre est blanc à rayures noires ou noir à rayures blanches. Cette question a généré de nombreuses légendes ou réponses fantaisistes mais des explications plus scientifiques existent.

Formation des rayures

Un poulain partiellement zébré
Ce poulain de race (En nomenclature zoologique, la race est un rang taxinomique inférieur à l'espèce (équivalent au rang de variété dans d'autres disciplines), dans le but de distinguer plus finement à...) Sorraia à la robe souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus,...) est partiellement zébré à la naissance. Ces nuances s'estomperont rapidement, sauf pour la rayure dorsale (raie de mulet) et sur les membres.

Les premières populations de zèbres étaient de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) gris-ardoise. Les spécialistes pensent généralement, en observant les rayures partielles du Quagga et en tenant compte de la pigmentation nécessaire aux animaux pour survivre sous le soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et...) d'Afrique, que les zèbres étaient originellement des animaux pigmentés de noir et que les raies se forment par inhibition de la production de mélanine.

Les raies noires et blanches du zèbre sont absentes au stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) fœtal initial, ils sont entièrement noirs. Les rayures finissent par apparaître par bandes d'environ quatre cents micromètres (vingt fois une cellule). Les rayures sont alors d'autant plus nombreuses que l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances...) est gros. Elles grandissent ensuite avec lui. Selon J.B.L. Bard, les espèces de zèbres diffèreraient selon le stade embryonnaire auquel apparaissent les raies.

En 1952, Alan Turing (Alan Mathison Turing (23 juin 1912 - 7 juin 1954) est un mathématicien britannique, auteur de l'article fondateur de la science informatique...) a démontré que « même si la concentration initiale en morphogène est uniforme, la combinaison (Une combinaison peut être :) de réactions chimiques et de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit,...) des substances à travers les tissus peut faire apparaître un motif» et aussi que « ce motif dépend du type de réactions impliquées, de la forme de la région et des concentrations initiales ». Ainsi l'évolution vers des rayures au lieu de taches n'est pas difficile et dépendra de la taille et du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de gestation (La gestation est un état fonctionnel particulier propre à la femelle de vivipare qui porte son ou ses petits dans son utérus, entre la nidation de l'œuf et la...) de l'espèce.

Ceci conforte la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une...) du Dr Debra Kay Bennett en 1980 selon laquelle les espèces de zèbres sont chacune plus proche d'une espèce de cheval (Le cheval (Equus ferus caballus ou equus caballus) est un grand mammifère herbivore et ongulé appartenant à l'une des sept espèces de la famille des équidés. Il a...) qu'entre elles car « il suffit alors d’une petite modification des relations temporelles des processus qui sous-tendent la formation du motif » pour faire apparaitre des rayures au lieu de taches. Ceci a donc pu se produire indépendamment au cours de l'évolution des différentes espèces devenues des zèbres.

Rôle

Zèbre albinos

On ignore encore exactement pour quelle raison les rayures apparaissent.

Dans la savane, le zèbre est très visible, ce qui tendrait à être une exception à la règle du camouflage. On peut donc se demander raisonnablement quels avantages apportent ces rayures. Dans les années 1970, des recherches ont pointé le fait que la mouche (Mouche est un nom vernaculaire ambigu en français. Le terme mouche (/muʃ/) provient du mot italien musca, qui désigne de nos jours principalement un genre (Musca) comprenant la mouche...) tsé-tsé, responsable de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) du sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive du tonus...) est attirée par des larges zones monochromes : les rayures permettraient de se protéger du parasite. Or, il s'avère que les zèbres, comme les gnous et les gazelles, résistent bien à cette maladie.. Les rayures auraient surtout un effet stroboscopique sur les prédateurs. Lorsque tout un troupeau (En zoologie et en élevage, un troupeau est un grand groupe d'animaux vivant ensemble. Le terme s'emploie habituellement à propos des mammifères, et en particulier...) s'enfuit, les raies des divers individus se mélangent, rendant flou le contour d'un animal aux yeux d'un lion (Le lion (Panthera leo) est un mammifère carnivore de la famille des félidés du genre Panthera (félins). Il est surnommé « le roi des animaux » car sa...), par exemple. Enfin, certains chercheurs attribuent à ces couleurs un rôle social, la disposition des bandes permettant la reconnaissance des individus entre eux.

Prédation

Lionnes entourant une carcasse
Le zèbre est une proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.) appréciée par les lions.

Les lions et les hyènes peuvent s'attaquer aux zèbres adultes, les jeunes poulains et les jeunes pré-adultes peuvent être la proie des lycaons, guépards, léopards. Les prédateurs s'attaquent aux animaux vulnérables, atteints de maladies, âgés, blessés, isolés, jeunes ou aux femelles au terme d'une gestation, moins rapides. Le zèbre est rapide à la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.), il peut faire des pointes à une vitesse de 56 km/h pour distancer une lionne par exemple, et peut maintenir cette allure sur plusieurs centaines de mètres. Il peut courir à une vitesse d'environ 40 km/h sur plusieurs kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 seconde.). Le zèbre et les autres équidés peuvent mordre, d'un coup de sabot, il peut briser la mâchoire d'une lionne et ses ruades peuvent être mortelles.

Page générée en 0.146 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique