Passage de Apple vers Intel
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
"Together at last" (finalement réunis). Image du WWDC 2005.

Le passage de Apple vers Intel est un changement de l'architecture de la plateforme Macintosh pour l'utilisation de microprocesseurs Intel à la place des PowerPC (Le PowerPC est une architecture de microprocesseurs développée conjointement par Apple, IBM et Freescale (ex-Motorola Semiconducteurs). Elle utilise un...) d'IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services...) utilisés jusque là.

Avant la transition

Ce n'est pas la première fois qu’Apple change l'architecture (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans, diffusé sur Arte depuis 1995.) de ses microprocesseurs : la compagnie était déjà passée, dans les années 1990, des 68K de Motorola (www.motorola.com/fr) vers les PowerPC d'IBM, développés en collaboration avec Apple (Apple, Inc. (Apple Computer, Inc. jusqu'en janvier 2007 ; apple signifie « pomme » en anglais) (NASDAQ : AAPL) est une société multinationale dont...). Cela prit plusieurs années, durant lesquelles Apple développa de nombreuses versions de Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour être le premier système...) qui pouvaient tourner sur les deux types de processeurs, avec l'introduction d'une couche d'émulation de bas-niveau de l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) 68K par les modèles PowerPC, et en encourageant les développeurs à créer des applications fat binaries pouvant tourner nativement sur les deux systèmes.

Les problèmes causés par le PowerPC

Les PowerPC, bien que conçus précisément avec un objectif de faible consommation (l'architecture RISC, hautement parallèle, permettait d'exécuter jusqu'à 5 instructions par cycle, et demandait donc une moindre fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi...) d'horloge à puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) égale) avaient tendance à chauffer de façon trop importante - et donc à consommer beaucoup, surtout pour les derniers G5. Apple ne pouvait envisager de créer un portable incluant un G5; or la part de marché d'Apple pour les portables avait baissé de façon importante.

Les difficultés de portage logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont...) pour les applications x86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel 8086. Cette série est nommée IA-32 (pour Intel architecture 32 bits)...)

Lorsque les Macs utilisaient des microprocesseurs PowerPC, le développement d'applications pour les deux systèmes, Mac OS et Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par Microsoft, principalement destinés aux ordinateurs compatibles PC. C’est...) entraînait des pertes de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), car il ne fallait pas seulement utiliser des nouvelles bibliothèques, mais aussi compiler pour une architecture totalement différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à...). Une maintenance en double était également nécessaire.

L'annonce de Steve Jobs (Steven Paul Jobs (né le 24 février 1955) est, avec Steve Wozniak, le cofondateur d'Apple. Ils sont tous deux considérés comme les pionniers de la micro-informatique pour avoir introduit...)

En juin 2005, Steve Jobs confirma les rumeurs qui commençaient à circuler et annonça officiellement la transition sur un an des produits Apple vers des processeurs Intel. L'annonce provoqua tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même un choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) dans la communauté Apple car elle représentait un énorme revirement. En effet, Apple a soutenu les PowerPC jusqu'au dernier jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...) en affirmant que ces derniers étaient beaucoup plus puissants et avantageux en termes de performance que les processeurs Intel.

Le défis de la transition

Le système d'exploitation

Le principal défi technique pour Apple était de réussir à faire tourner MacOS sous la nouvelle architecture. Ce défi n'en était pas un : NeXTSTEP (NeXTSTEP est le système d'exploitation des ordinateurs conçus par NeXT, basé sur un micro-noyau Mach, un environnement BSD 4.3 et une interface graphique efficace fondée sur le Display PostScript.), l'ancêtre de Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5...) tournait sous plusieurs architectures, et Apple a conservé la compatibilité au cours des diverses versions. Après l'annonce de juin 2005, Apple a proposé pour 1000$ un ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des données...) prototype pour les développeurs incluant la version 10.4.3-x86 de Mac OS. Cette version était déjà très fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent d'autres en argument. Aujourd'hui, le terme a été...), Steve Jobs ayant même fait tout le keynote avec ce prototype (en utilisant entre autre les nouvelles fonctions de Mac OS 10.4 : Dashboard et Spotlight). La version 10.4.4 de Mac OS fut la première version de MacOS à être commercialisée avec x86.

La réécriture des applications PowerPC

Si la réécriture de l'OS fut le principal défi technique, le principal défi commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) a été de faire accepter aux développeurs la réécriture de leurs applications PowerPC. Pour cela, Apple a utilisé deux "pivots" : le premier est Xcode 2.1, qui incluait une option pour compiler les applications en mode Universal, c'est-à-dire à la fois compatible PowerPC et Intel. Le second est Rosetta, un émulateur d'applications PowerPC, pour les applications non-réécrites.

Les réactions à la transition

  • IBM a indiqué son étonnement en rappelant que les créateurs de consoles de jeux vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique...) - qui sont souvent le moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...) des applications futures - ont tous trois annoncé au contraire migrer leurs produits vers la puce Cell d'IBM.

Le passage réussi

Dès la fin de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 2005, Apple sort une nouvelle version de l'iMac incluant une architecture Intel et un processeur (Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »), est le composant de l'ordinateur qui exécute les programmes informatiques. Avec la mémoire notamment, c'est...) Intel Core Duo. Apple va pendant l'année suivante basculer l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de ses ordinateurs de la même manière pour terminer sa transition en été 2006 avec la sortie de serveurs et ordinateurs Mac Pro possédant deux processeurs Xeon.

Page générée en 0.072 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique