Tirpitz (cuirassé)
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Tirpitz
Le Tirpitz en 1941Le Tirpitz en 1941
Histoire
A servi dans : Kriegsmarine Pavillon
Commandé : 1935
Quille posée : 2 novembre 1936
Lancement : 1er avril 1939
Armé : 25 février 1941
Statut : coulé par une action ennemie le 12 novembre 1944
Caractéristiques techniques
Type : Cuirassé
Longueur : 251 mètres
Maître-bau : 36 m
Tirant d'eau : 8,7 m
Déplacement : 42 900 tonnes standard
52 600 tonnes à pleine charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être transporté.)
Puissance : 163 026 ch
Vitesse : 30,8 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage : 120 à 200 mm ; 380 mm (ceinture)
Armement : 8 x 380 mm (15 in) (4×2)
12 x 150 mm (5.9 in) (6×2)
16 x 105 mm (4.1 in) (4×2)
16 x 37 mm (8×2)
20 x 20 mm (20 x 1) (later 90)
8 x 533 mm tubes lance-torpilles
Aéronefs : 4, avec 2 catapultes
Autres caractéristiques
Équipage : 2 608 hommes

L'amiral Von Tirpitz, le plus grand cuirassé à flot d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...) et le plus grand navire de guerre (Cet article décrit de manière générique le navire de guerre.) de la Kriegsmarine, est lancé par Adolf Hitler le 1er avril 1939 à Wilhemshaven.

Histoire du nom

Le nom est un hommage au créateur de la flotte impériale Allemande combattante de la Première Guerre mondiale. La marraine du bâtiment est Mme Ulrich von Hassel, fille du grand-amiral Alfred von Tirpitz et femme de l'ambassadeur allemand à Rome.

Caractéristiques techniques

Le Tirpitz dans le fjord d'Alta
Le Tirpitz dans le fjord d'Alta

Le tonnage, de 43 000 tonnes à vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) de combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de...) et de munitions, atteignait 56 000 tonnes. De l'avant à l'arrière, le Tirpitz mesurait 251 mètres, pour une largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des deux...) de 36 mètres et un tirant d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) de 11 mètres.

L'armement du bâtiment est composé de 8 canons de 380 mm, une artillerie secondaire et une défense aérienne: Les canons de 380 mm étaient appairés en 4 tourelles prénommées Anton et Bruno à l'avant, César et Dora à l'arrière. L'artillerie secondaire comportait 12 canons de 150 mm sur 6 tourelles et 16 pièces de 105 mm sur affuts doubles auxquelles s'ajoutaient 16 canons antiaériens de 37 mm et 80 pièces de 20 mm à tir rapide. Il était doté de deux hydravions de type Arado 196

Son blindage était également réputé résistant à tous les calibres d'obus existants lors de son lancement : une carapace (La carapace est une section dorsale d'exosquelette.) de 120 à 200 millimètres d'épaisseur protège toute les œuvres vives du bâtiment. Le pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette...) lui-même est blindé afin de se prémunir des attaques aériennes. Le blindage atteint son maximum (380 mm) au niveau d'une ceinture bardant le navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les...) sur 2 m de part et d'autre de la ligne de flottaison, et courant de l'avant de la première tourelle à l'arrière de la quatrième. Derrière la carapace, un compartimentage très serré est réalisé afin de minimiser l'importance d'éventuelles voies d'eau. Ce compartimentage est hérité de l'expérience de la Première Guerre mondiale où les bâtiments de la Kriegsmarine, pourtant moins nombreux, purent tenir tête aux Britanniques grâce à leur robustesse.

Histoire du navire

Le bâtiment fut livré à la Kriegsmarine le 25 février 1941 malgré une finition encore imparfaite. De nombreux éléments sont achevés au premier mouillage au Faettenfjord (en Norvège, à proximité de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) de Trondheim et à seulement 50 km de la frontière (Une frontière est une ligne imaginaire séparant deux territoires, en particulier deux États souverains. Le rôle que joue une frontière peut fortement varier suivant...) suédoise). À sa livraison, il est commandé par le capitaine de vaisseau Karl Topp.

Frère du Bismarck (vainqueur - en une seule salve de canon - du cuirassé britannique Hood), le Tirpitz menaçait clairement la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) navale Britannique et le danger qu'il représentait immobilisa durant de long mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) à Scapa Flow les plus grands navires de la Home Fleet. Le bâtiment effectua quelques raids sur la Baltique dans le but de couler les convois d'armement à destination de l'URSS, mais ceux-ci ne furent jamais très heureux.

Le Tirpitz ne se risqua jamais sur l'Atlantique nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) qui fut fatal au Bismarck : la puissance qu'il représentait était telle que la perte du bâtiment aurait été calamiteuse pour Hitler, pourtant peu convaincu de l'utilité des navires de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...) traditionnels. Ni Raeder, ni Hitler, ni Dönitz ne voulaient prendre le risque de perdre le bâtiment qui bloquait à Scapa Flow une bonne partie de la Home Fleet. De plus, la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de...) de mazout nécessaire au fonctionnement du Tirpitz n'était pas vraiment compatible avec la pénurie régnant en Allemagne.

Aussi les U boot (En informatique, le mot boot (apocope du mot anglais bootstrap, nom qui désigne la languette des chaussures pour pouvoir les enfiler plus facilement, voir la partie Historique de l'article pour plus de précisions) désigne la...) lui furent préférés pour les raids dans l'Atlantique, le Tirpitz se contentant du rôle d'épouvantail dressé face aux convois de l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique. L'Arctique...). Il resta donc majoritairement au Faettenfjord, à l'abri de filets anti sous-marins et d'écrans de fumée (La fumée, parfois appelée boucane en Amérique du Nord, est un nuage de particules solides émis par un feu ou un échauffement mécanique. Ces particules sont principalement de la suie (du carbone...) contre la RAF. Plusieurs tentatives infructueuses eurent lieu pour le détruire, en commencant par un bombardement (27 avril 1942).

L'opération Title, un commando d'hommes-grenouilles armés de mines fut également lancée sans succès du 26 au 31 octobre 1942 : l'armement, dissimulé sous la coque d'un navire de pêche (Ce terme permet de désigner l'ensemble des navires pratiquant la pêche. En général, le nom d'un bateau de pêche est relation avec soit le poisson qu'il pêche soit la technique de pêche qu'il utilise.) devant approcher le Tirpitz, est perdu contre un haut-fond avant même d'arriver à proximité du cuirassé de la Kriegsmarine.

Après quoi, une attaque à l'aide de mini (MINI est une marque automobile de BMW Group. L'ancien modèle Mini était construit par MG Rover.) sous-marins fut tentée. C'est l'opération Source, menée le 23 septembre 1943. Tractés par des sous-marins conventionnels jusqu'à proximité du Tirpitz ancré dans l'Altafjord, 6 sous-marins X participaient initialement au raid. Victimes d'une fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée dans le cahier des charges.) médiocre et de ruptures (Ruptures est le second album de la série de science-fiction Orbital constituée de diptyques, dessiné par Serge Pellé et écrit par Sylvain Runberg,...) incessantes des câbles de remorquage (l'un d'entre eux est perdu en route), seuls 3 parvinrent à leur cible. Les dégâts infligés au Tirpitz furent cependant importants, au point (Graphie) de nécessiter plusieurs mois de réparations. Une barge spéciale fut amenée au Faettenfjord pour effectuer les réparations, une traversée vers les ports allemands étant beaucoup trop dangereuse : le bâtiment, pris en remorque (Une remorque est un véhicule (généralement dépourvu de moteur) que l'on attelle à un autre véhicule, dit tracteur, pour le déplacer et dont la...), aurait fait une cible facile pour les sous-marins britanniques.

Bien qu'à nouveau opérationnel, le Tirpitz n'aurait pu retrouver ses performances qu'avec une mise en cale sèche : les déformations de la coque affectaient ses qualités hydrodynamiques, réduisant la vitesse (On distingue :) maximale, initialement supérieure à 30 nœuds, à seulement 27.

Face à ces difficultés, et au vu de l'évolution du conflit, le Tirpitz est finalement transformé en forteresse flottante. En effet, le carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) nécessaire à son fonctionnement venait à manquer, la bataille de l'Atlantique était de toute façon perdue et, enfin, les marins autres que les artilleurs étaient plus utiles ailleurs que sur un navire de guerre condamné à l'immobilité.

Le Tirpitz fut finalement positionné au-dessus d'un haut-fond aplani pour la circonstance : ainsi, si le bâtiment était gravement touché, il irait simplement se poser sur le fond sans chavirer et demeurerait la forteresse qu'il était devenu.

La Royal Air Force (La Royal Air Force (force aérienne royale en anglais, le plus souvent abrégée en RAF) est l'armée de l'air de l'armée britannique. Elle forme avec la...) eut raison du Tirpitz le 12 novembre 1944 par une attaque avec des bombes Barnes Wallis perforantes de 6 tonnes. Contrairement aux espoirs de l'amiral Donitz, le navire, touché dans une réserve de munitions, chavira. L'absence d'équipage autre que les artilleurs et les techniciens indispensables à l'alimentation du navire réduisit les pertes humaines. Bon nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de marins, coincés sous la coque retournée, furent sauvés grâce à la découpe de celle-ci, restée émergée du fait de la faible profondeur.

Abandonnée, l'épave fut désossée après guerre par des Norvégiens qui en obtinrent un revenu non négligeable par la revente des câbles et de l'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la...).

Page générée en 0.186 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique