Foiler
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Principe

Les navires à hydrofoils permettent d'atteindre des vitesses importantes en utilisant la portance d'une aile (plan porteur) à la place de la portance archimédienne.

Dans la catégorie des voiliers équipés d’hydrofoils, il est possible de définir plusieurs familles parmi lesquelles le foiler (Les navires à hydrofoils permettent d'atteindre des vitesses importantes en utilisant la portance d'une aile (plan porteur) à la place de la portance archimédienne.) (nom dérivé des hydrofoils qui équipent ce type de bateau).

Les différentes familles d’engins à hydrofoils

Les foilers

Ce type d’engins n’a pas pour fonction de naviguer entièrement décollés comme les hydroptères. Les hydrofoils ou foils, sont là pour diminuer la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est...) mouillée en faisant déjauger le bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou fluvial, et permet...) et en permettant de diminuer la taille des flotteurs. Dans cette catégorie, ont retrouve des foilers qui ne peuvent que très difficilement se passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) de leurs hydrofoils : Paul Ricard d’Éric Tabarly, Charles Heidsieck IV à Alain Gabbay par Gilles Vaton , Gérard Lambert à Vincent Levy par MVP VLP (Marc Van Peteghem et Vincent Lauriot-Prévost), Sebago à Phil Stegall par Adrien Thomson Et des foilers " mixte " qui peuvent naviguer sans foil mais avec une perte importante de leurs capacités de vitesse : Gautier, Avenir & Meccarillos par Sylvestre Langevin, Ker Cadelac par Marc Lombard

Les trimarans à foils d’appoint

Il s’agit là de trimarans " classiques " qui utilisent des hydrofoils pour diminuer la surface mouillée et donc améliorer les performances mais qui disposent de flotteurs volumineux. Ils peuvent donc naviguer sans foils (les trimarans de 60 pieds de la classe ORMA, Groupama à Franck Cammas par MVP VLP)

Les hydroptères

l’Hydroptère d’Alain Thébault

Dans ce cas, les hydrofoils ont pour but de faire décoller entièrement le bateau pour qu’il ne soit plus en contact avec l’élément liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) que par ses plans porteurs (l’Hydroptère d’Alain Thébault, Trifoiler TF22 par Greg Ketterman, Windrider Rave par Samuel Bradfield …). On peut différencier les hydroptères des foilers (en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) cas pour le moment) par le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de plans porteurs (à part peut-être Géant de Michel Desjoyeaux version 2005). Les foilers et trimarans avec foils d’appoint étant le plus souvent équipés de deux hydrofoils sur les flotteurs et les hydroptères de trois (le troisième étant le safran équipé d’un plan horizontal).

Les foils ou plans porteurs des foilers et trimarans à foils d'appoint

Pour les foilers

Les hydrofoils des foilers, ont un design (Le design (la stylique en français) est un domaine visant à la création d'objets, d'environnements ou d'œuvres graphiques, à la fois fonctionnels,...) différent de ceux d’un hydroptère (Un hydroptère (du grec hydros, eau, et ptère, aile), hydrofoil en anglais, est un type de bateau dont la coque s’élève hors de l’eau lorsque la vitesse de celui-ci est suffisante grâce a un plan porteur, ou aile, qui fonctionne...). Leurs surfaces et leurs profils étant définis pour développer une portance inférieure et pour une immersion presque permanente. Plusieurs types de foils ont été utilisés sur les foilers :

- Les classiques foils en V ou à 45° (dit de première génération),

- Les foils en Y inversé développé par Sylvestre Langevin et repris par Marc Lombard. Ceux-ci avaient l’avantage de travailler en profondeur, grâce à la partie verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.) du foil et donc d’être peu sensibles à la ventilation.

Pour les trimarans à foils d'appoint

Les hydrofoils utilisés sur les trimarans à foils d’appoint ont été au départ des foils " classiques " à 45°. Au cours des années 80, le cabinet MVP VLP à beaucoup travaillé sur les hydrofoils (MVP VLP ont aussi contribué à la naissance de l’hydroptère). On leur doit entre autre, les F40 Biscuit Cantreau, les trimarans Bottin, Brocéliande, Foncia, Groupama, Géant Aujourd’hui, de plus en plus de trimarans de course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) sont équipés de foils courbes ou en cuillère (développés par Marc Lombard). Ils permettent d’améliorer la portance verticale et la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) anti-dérive. La sortie des plans porteurs se situe plus en profondeur donc plus à l’écart de l’interface air/eau et donc moins sujette à la ventilation.

Historique

Un des premiers foilers fut en 1970, le trimaran (Un trimaran est un bateau à trois coques : 2 flotteurs situés de part et d'autre d'une coque centrale plus volumineuse mais dépourvue de quille....) en aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la...) Mantis IV avec des flotteurs en forme de foils. À la fin des années 1970, Roland Tiercelin lança Trimama un foiler en contre plaqué muni de trois mâts (un sur chaque coque). En 1979 Éric Tabarly fit réaliser Paul Ricard. Il souhaitait au départ réaliser un hydroptère mais les matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) de l’époque ne permettaient pas de réaliser un engin léger et fiable. Il dut donc se satisfaire d’un foiler en aluminium. 1979 année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) faste pour les foilers, vit la mise à l’eau d’Hydrofolie dessiné par Xavier Joubert pour Alain Labbé et Loïc Caradec. Puis ce fut l’éclosion de Gautier, Gérard Lambert, Ker Cadelac, Charles Heidseick IV, Paca ….

Plusieurs modèles de foilers de croisière ont été mis sur le marché comme le Foiler 680 par Michel Fortin (1983), le Dalibor en Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande...) ou plus récemment le Catri 27 (par Latvia). Il y eu même, des foilers de loisirs type " trimaran de plage " exemple : le " Foiler ".

Les foilers ont donc connu leur heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences...) de gloire au cours des années 80. Ils sont en ce moment peu présents sur les mers (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) du globe. Les trimarans à foils d’appoint ont démontré des vitesses et une plage (La géomorphologie définit une plage comme une « accumulation sur le bord de mer de matériaux d'une taille allant des sables fins aux blocs ». La plage ne se...) d’utilisation plus importante que les foilers. De temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) en temps, de nouveaux projets fleurissent comme Némo de Jean Philippe Delapierre (28 m) en construction à Nantes (2005-2006) ou le bateau de 38m sur lequel travaille Loïck Peyron (avec Nigel Irens, Bernard Cabaret, Rémy Laval Jeantet).

Charles Heidseick IV

Très bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de mesure logarithmique du rapport entre deux puissances, connue pour exprimer la puissance du son. Grandeur sans dimension en...) exemple de foiler ce trimaran révolutionnaire pour l’époque (septembre 1984), a malheureusement souffert d’une construction au devis de poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle...) non respecté. En plus de ses hydrofoils, ce bateau devait profiter de la grande surface de son unique bras au profil d’aile d’avion, qui devait à grande vitesse (On distingue :) créer un " effet de sol ". Son mât (Le mât est un espar vertical (mis à part le beaupré) servant à soutenir les voiles sur un bateau à voiles. De manière générale, c'est un pylône...) aile devait être basculant et ses voiles (Les Voiles sont l’une des 88 constellations du ciel, visible essentiellement de l’hémisphère sud. Incluse à l’origine par Ptolémée dans l’immense...) classiques remplacées par des voiles épaisses " gonflable ". Il a démontré un fort potentiel dans certaines conditions mais n’a jamais gagné de course. Une fois remodelé, il est parti faire des la croisière rapide aux Antilles (Les Antilles sont un vaste archipel situé dans la mer des Caraïbes. L'archipel forme un arc de cercle de 3 500 km de long, s'étendant depuis Cuba jusqu'au large du Venezuela. Elles représentent...). foiler Charles Heidseick IV

On doit aussi au crayon de Gilles Vaton, PACA qui fut la suite logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et...) et optimisée de son prédécesseur Charles Heidseick IV, ce foiler s’est révélé bien plus performant, grâce principalement à un devis de poids beaucoup mieux respecté.

Page générée en 0.072 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique