Astrométrie - Définition et Explications

L'astrométrie est la partie de l'astronomie qui s'occupe de la position des étoiles et des autres objets célestes, leur distances et leur mouvements.

C'est une discipline très ancienne qui existait dans l'antiquité. Déjà au IIe siècle av. J.-C., Hipparque avait compilé le premier catalogue d'étoiles et inventé l'échelle de magnitude apparente (En astronomie, la magnitude apparente mesure la luminosité — depuis la Terre — d'une...) encore utilisée aujourd'hui et pratiquement inchangée.

À part fournir aux astronomes un cadre de référence pour leurs observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...), l'astrométrie (L'astrométrie est la partie de l'astronomie qui s'occupe de la position des étoiles et des autres...) est aussi fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) dans des domaines comme la mécanique céleste (La mécanique céleste est un terme qui désigne la description du mouvement d'objets...), la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il...) stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la...) et l'astronomie galactique (L'astronomie galactique est une branche de l'astronomie qui étudie principalement notre Galaxie,...). Elle est aussi utilisée pour la conservation du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), étant donné que le temps UTC correspond à un temps atomique mais gardé en synchronisation avec la rotation de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) au moyen d'observations très précises.

Au cours du temps, l'astrométrie a subi différentes évolutions :

  • Les cadrans solaires servaient à mesurer le temps ;
  • les astrolabes furent inventés pour mesurer les angles célestes ;
  • l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer...) a conduit au développement de la géométrie (La géométrie est la partie des mathématiques qui étudie les figures de l'espace...) sphérique ;
  • des mesures précises du mouvement des planètes par Tycho Brahé ont permis de prouver le principe de Copernic : la Terre tourne autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) du Soleil ;
  • l'invention du sextant (Un sextant est un instrument de navigation permettant de relever la hauteur angulaire d’un...) dans les années 1730 par John Hadley et Thomas Godfrey a grandement amélioré la précision des mesures des angles célestes.

Les premières estimations de la distance qui nous sépare des étoiles les plus proches ont été effectuées par des mesures précises de la parallaxe (La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un...), une méthode de triangulation (En géométrie et trigonométrie, la triangulation est une technique permettant de...) utilisant l'orbite terrestre (Une orbite terrestre est une orbite située autour de la Terre. La Lune, le seul satellite...) comme référence. Entre 1989 et 1993, le satellite (Satellite peut faire référence à :) Hipparcos (Le satellite Hipparcos (HIgh Precision PARallax COllecting Satellite, satellite de mesure de...), lancé par l'Agence spatiale européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est...), a mesuré la parallaxe d'environ 118 000 étoiles avec une précision meilleure que 1 milliarcseconde, ce qui a permis de déterminer la distance d'étoiles éloignées de nous de plus de 1000 parsecs.

Actuellement, les mesures des distances des objets très éloignés sont effectuées par des méthodes photométriques ou par l'utilisation d'indicateurs secondaires comme la loi de Tully-Fisher pour les galaxies, qui relie la vitesse (On distingue :) maximale d'une étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une...) à la magnitude absolue (En astronomie, la magnitude absolue d'un objet céleste est la magnitude de cet objet s'il était...) de la galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec...).

Pour les astronomes amateurs, plusieurs programmes ont la possibilité de faire des réductions astrométriques. Certains sont plus performants que d'autre. Astrometica de Herbert Raab (La Raab (en allemand : Raab, en hongrois : Rába, en slovène : Raba) est...) offre beaucoup de fonctions d'analyse et il est idéal (En mathématiques, un idéal est une structure algébrique définie dans un anneau....) pour les besoins des astronomes amateurs. Un autre logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements...) très efficace et convivial, est LagoonAstrométrie de Benjamin Baqué. Mais ce dernier est plutôt destiné à l'identification d'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...).

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.062 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique