Dassault Mystère II
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le Mystère est un chasseur construit par Dassault Aviation dans les années 1950

Mystère II C
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une...) 1 réacteur (Un réacteur peut désigner :) SNECMA (Le Groupe Snecma est l'ancien nom d'un ensemble intégré au Groupe Safran. Cet ensemble comprend diverses entreprises dont la principale est la Snecma.) Atar 101 D de 2745 kg de poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.)
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de...)
[[Image:{{{plan3vues}}}|300px]]
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 11.32 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa...) 12.25 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 4.20 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure, sa...) alaire 30.28 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 5730 kg
Maximale 8570 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale au niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) 1030 km/h
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 13700 m
Vitesse ascensionnelle 2520 m/min
Distance franchissable 1600 km
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le "Diplôme d'études...) 2canons DEFA 541 de 30 mm
Avionique

Conception

Dans les années d'après guerre, l'heure (L'heure est une unité de mesure  :) est à la conquête du mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) du son, l'armée de l'Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire...) cherche un avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin sans moteur, on parlera...) plus performant que l'Ouragan. Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de l'analyse...), la Société des Avions Marcel Dassault signe un marché en février 1950 pour l'étude et la réalisation d'une nouvelle voilure à profil mince (9%), évolution logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une...) du MD 450 Ouragan.

L'appareil devient le MD 452 et est baptisé Mystère.

Le fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure et l'empennage (pour la stabilité).) est celui de l'Ouragan rallongé et modifié dans sa partie centrale afin de permettre le montage d'une voilure en flèche nettement accentuée (30° au lieu de 14°) et une épaisseur relative diminuée de façon à repousser à une vitesse plus élevée l'apparition des phénomènes transsoniques. Les empennages à l'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) inchangée au dessus du fuselage arrière sont modifiés de façon homogène.

Le Mystère II est équipé des premières servocommandes construites en série en France (conçues et construites spécifiquement à Saint-Cloud par Dassault).

Le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) du Mystère II 01 (motorisé par un réacteur Rolls-Royce Nene) intervient le 23 février 1951 à Istres aux mains du pilote d'essai Kostia Rozanoff. Les 6 et 7 septembre 1951, le colonel Charles " Chuck " Yeager et le général Richard Boyd viennent en France effectuer des essais comparatifs avec le F-86 Sabre (Le North American F-86 Sabre est le premier avion de chasse à réaction et ailes en flèches construit par les États-Unis d'Amérique, juste après la Seconde Guerre mondiale. Très réussi, cet appareil a été construit à...), le Mystère II obtient une bonne appréciation. Les prototypes 02 et 03 à réacteur Rolls Royce Tay, baptisés Mystère II A, volent respectivement les 5 avril et 2 juillet 1952.

Cependant le mur du son n’a toujours pas été franchi par un appareil français ; les pilotes d’essais sont persuadés l’avoir franchi mais rien n’a été perceptible du sol. C’est un pilote américain, le major Marion Davis, qui fait retentir le premier " bang " d’un Mystère II le 28 octobre 1952. Le 12 décembre suivant, le commandant Carpentier, du Centre d'essais en vol de CEV (Centre d’Essai en Vol), est le premier pilote français supersonique (Supersonique signifie « supérieur à la vitesse du son ».).

Le n° 04 effectue son premier vol le 28 décembre 1952, piloté par Charles Monier. Il fait partie d’une présérie de 17 avions qui servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) de banc d'essai volant pour les réacteurs SNECMA ATAR 101 C et 101 D. Les trois premiers sont désignés Mystère II B, les suivants portent le nom définitif de Mystère II C.

Des 19 prototypes et avions de présérie qui furent construits, seul le 013 a survécu. Il est exposé au musée de Savigny-lès-Beaune. Cet avion présente la caractéristique d'être le seul Mystère II à être équipé d'une verrière[(lien)] de type "Clamshell" c’est-à-dire s'ouvrant par rotation vers le haut, en lieu et place de la traditionnelle verrière coulissante. Les avions étaient numérotés de 01 à 020. Le 08 qui devait être doté d'un réacteur américain J-48 ne fut pas achevé.

Production

L’armée de l’Air française passe commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) de 150 exemplaires de Mystère II C en janvier 1953. La voilure est produite par la SNCASO à Bouguenais, le fuselage avant par la SNCASE (SNCASE ou Société nationale des constructions aéronautiques du Sud-Est était une société née de la nationalisation de 1937.) à Toulouse, le fuselage arrière par la SNCASO à Saint-Nazaire et l’empennage par Dassault à Talence. L’assemblage final et les essais sont réalisés à Bordeaux-Mérignac. Les premiers exemplaires sont équipés de réacteurs SNECMA Atar 101 C, remplacés ensuite par l’Atar 101 D. Certains exemplaires subiront encore des modifications après leur mise en service. Le dernier appareil sort des chaînes le 4 décembre 1956.

Carrière

Le Mystère II débute sa carrière en mai 1954 au CEAM (Centre d’Expériences aériennes Militaires) de Mont-de-Marsan pour former l’équipe de marque avec 5 machines de présérie et les premiers appareils destinés à la 10e Escadre de Chasse à Creil, qui commence à en être équipée en juillet 1955 et compte 75 appareils un an plus tard. Il fut alors décidé de remplacer les SE 535 Mistral de la 5e Escadre de Chasse d’Orange par des Mystère II à partir d’août 1956. L’utilisation dans l’armée de l’Air s’avéra catastrophique, le taux de disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on obtient en divisant la durée durant laquelle ledit équipement ou système est...) mensuel dépassa rarement les 50 %, les accidents furent nombreux, mettant plus souvent en cause les équipements que l’avion lui-même. L’utilisation de l’armement air-air ne put commencer qu’en juillet 1957. Définitivement interdits de vols en novembre 1957, certains n’avaient même pas 20 heures de vol au moment de leur réforme. Le CEV employa la plupart des prototypes et exemplaires de présérie, il eut beaucoup de travail en raison des nombreux défauts de jeunesse de l’avion.

Trois exemplaires retirés du service furent utilisés pour l’instruction au sol à l’École de l’air de Salon-de-Provence et deux à Rochefort.

Le gouvernement israélien passa commande de 30 Mystère II livrables en 1956, mais elle fut transformée au profit du Mystère IV. L’Inde montra un intérêt sans toutefois passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) commande.

Page générée en 0.086 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique