Atmosphère de Pluton - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Atmosphère de Pluton

Informations générales
Épaisseur indéterminée
Pression atmosphérique (La pression atmosphérique est la pression de l'air en un point quelconque d'une atmosphère.) 0,65 à 2,4 Pa
Composition
Azote (L'azote est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole N et de...) Majeure partie
Méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la...) -
Monoxyde de carbone (Le monoxyde de carbone est un des oxydes du carbone. Sa formule brute s'écrit CO et sa formule...) -
éthane -

L'atmosphère de Pluton fut découverte en 1985, et de nombreuses spécificités ont progressivement été identifiées, bien que la plupart des détails restent encore à confirmer par des études plus détaillées. Les études actuelles montrent que l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) de Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète...) est principalement composée d'azote, avec un peu de méthane, de monoxyde de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C,...), et d'éthane, à une pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) d'environ 6,5 à 24 microbars (0,65 à 2,4 pascals (Pa)) à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...).

Caractéristiques

La pression atmosphérique de la surface de Pluton est environ le 100 000e de celle de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...), soit environ 0,015 millibars (mbar). Une étude en 2009 a estimé que la pression devait être comprise entre 6,5 et 24 μbar. La haute atmosphère de Pluton subit une inversion de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...). Sa température est en effet d'environ 103 K (soit -170 °C), c'est à dire 50° de plus que la surface (53 K, soit -220°C), alors que la température de la basse atmosphère de Pluton est de 93 K (-160 °C), c'est-à-dire 40° degrés de plus que la surface.

La haute atmosphère de Pluton est principalement constituée d'azote, avec des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de...) de méthane et de monoxyde de carbone produit par les glaces de surface, tandis que la basse atmosphère est riche en méthane.

Lorsque l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) de Pluton l'éloigne du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...), son atmosphère gèle et tombe progressivement sur le sol ressemblant à un fin sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites...) sec. Lorsque son orbite excentrique le rapproche du Soleil (Pluton est périodiquement plus proche du soleil que Neptune), la température de la surface solide de Pluton augmente suffisamment pour sublimer ce sable en gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...). Cette sublimation a un effet de refroidissement sur la surface de Pluton et crée un « anti-effet de serre » ; un peu comme la transpiration rafraîchit le corps en s'évaporant de la surface de la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le...). En utilisant les Submillimeter Array, des scientifiques ont récemment découvert que la température de Pluton est d'environ 43 K (-230 ° C), 10 K plus froide que prévue.

Découverte

L'atmosphère de Pluton a été découverte lors de l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) d'une occultation (Une occultation est un phénomène de recouvrement apparent d'un élément par un...) en 1985 ; cette découverte a été confirmée et considérablement renforcée par l'observation approfondie d'une autre occultation en 1998. Lorsqu'un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) sans atmosphère occulte un étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une...), l'étoile disparaît brusquement, dans le cas de Pluton, l'étoile s'estompait progressivement. Sur la base du taux d'occultation, la pression atmosphérique a été établie à 0,15 Pascal, environ 700 000 fois moins que celle de la Terre.

En 2002, l'occultation d'une autre étoile par Pluton a été observée et analysée par des équipes dirigées par Bruno Sicardy de l'Observatoire de Paris (L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique...), James L. Elliot, du MIT, et Jay Pasachoff de Williams College. La pression atmosphère a été estimée à 0,3 pascal, alors même que Pluton était plus éloigné du Soleil qu'en 1988. Cet éloignement aurait pourtant dû refroidir l'atmosphère, et le rendre plus ténu, plus raréfié. Une explication possible à cet écart constaté repose sur le fait qu'en 1987, le pôle sud (Le pôle Sud est le point le plus au sud de la surface de la Terre, diamétralement...) de Pluton sortait de l'ombre (Une ombre est une zone sombre créée par l'interposition d'un objet opaque (ou seulement...) pour la première fois depuis 120 ans. Cette évènement aurait provoquait la sublimation de grandes quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) d'azote issu de la calotte polaire. Il faudra des décennies pour que l'excès d'azote ne se condense dans l'atmosphère. Une autre occultation stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la...) a été observée le 12 juin 2006 par l'équipe de James Elliot au MIT-Williams College, et par l'équipe dirigée par Leslie Young au Southwest Research Institute en Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de...).

En octobre 2006, Dale Cruikshank, du Ames Research Center (Le Ames Research Center est situé à Moffett Field, en Californie au cœur de la...) de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de...) (impliqué dans le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) New Horizons) et ses collègues ont annoncé la découverte spectroscopique de l'éthane sur la surface de Pluton. Cet éthane est produit à partir de la photolyse ou radiolyse (conversion chimique en énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...) du rayonnement solaire (En plus des rayons cosmiques (particules animées d'une vitesse et d'une énergie extrêmement...) et les particules chargées) de méthane gelé sur la surface de la planète naine (En astronomie, une planète naine est un type d'objet céleste du système solaire,...) ou en suspension ( Le fait de suspendre des particules En chimie, la suspension désigne une dispersion de...) dans son atmosphère.

Page générée en 0.174 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique