Avion ravitailleur - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le ravitaillement aujourd'hui

Le ravitaillement en vol est une nécessité pour les vols très longs liés à certaines missions :

  • l'augmentation du rayon d'action, par exemple pour permettre :
    • à des avions de chasse de rejoindre un théâtre d'opération à grande distance
    • à des bombardiers stratégiques d'atteindre leur cible.
  • le maintien en vol de certains avions au-dessus de territoires hostiles (patrouille ou missions d'intelligence électronique par exemple).
  • le convoyage d'un continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens...) à l'autre.

Techniques du ravitaillement

HH-60 Pave Hawk en approche d'un HC-130

Deux systèmes concurrents existent pour l'avion ravitailleur (Un avion ravitailleur est un avion utilisé pour le réapprovisionnement en vol en...), qui possède :

  • une perche rigide rétractable commandée par un opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) (boom and receptacle) venant s'encastrer dans un raccord femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le...) de l'appareil ravitaillé. Ce système est en vigueur dans l'armée de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...) américaine et dans l'armée de l'air française.
  • Le même système , se terminant par un tuyau souple (hose) et un panier (Drogue) en forme d'entonnoir dans lequel l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale...) ravitaillé vient placer sa propre perche de ravitaillement escamotable, utilisé entre autres par l'Armée de l'Air française.
  • un ou plusieurs tuyaux souples (enroulés dans une nacelle au repos) terminés par une sorte d'entonnoir stabilisé aérodynamiquement dans lequel l'avion ravitaillé vient placer sa propre perche de ravitaillement escamotable. Ce système (appelé tuyau et panier ou probe and drogue) est utilisé entre autres par l'Armée de l'Air française.

Les hélicoptères peuvent également être ravitaillés en vol, certains modèles disposent à cet effet d'une longue perche située au bas du fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge...) et allant suffisamment loin devant l'appareil pour éviter que les pales du rotor principal (Le rotor principal est l'élément composé de plusieurs pales qui par sa rotation permet la...) n'interfèrent avec la tuyauterie du ravitailleur.

Taille et type d'avions ravitailleurs

A-6 Intruder ravitaillant 2 Super Etendard à l'aide d'un tuyau souple

Le ravitailleur reste un avion des "arrières", auquel on ne demande pas de savoir opérer sur des terrains rustiques. Ils peuvent donc être dérivés d'avions de lignes civils, c'est la grande majorité des ravitailleurs moyens ou lourds.

Les avions ravitailleurs peuvent être de taille très différentes :

  • gros-porteurs, cas le plus courant, puisqu'ils doivent pouvoir emporter un grand volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension...) de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme...) sur une grande distance, et dérivés :
    • d'avions civils (Boeing 707 ou 767, Airbus A310 (L’Airbus A310 est un modèle d’avion de ligne long courrier à large fuselage...) ou A330-200, Il-76)
    • de bombardiers ou d'avions de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus...) militaires.
  • avions plus légers, de type chasseur-bombardier en général, équipés de réservoirs supplémentaires et d'un système de ravitaillement.

Cette dernière possibilité est en fait la seule solution pour les avions embarqués à bord de porte-avions (Un porte-avions est un navire de guerre permettant de transporter et de mettre en œuvre des...) et opérant en pleine mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), hors de portée des ravitailleurs basés à terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...). Des exemples de ce type sont le Grumman A-6 Intruder (Le Grumman A-6 Intruder est un avion d'attaque au sol américain embarqué à bord de...) (dont une version spécialisée dans ce rôle a été construite, mais dont la version de base est déjà capable) ou le F-18 Super Hornet.

On parle de buddy refuelling quand l'avion ravitailleur et l'avion ravitaillé sont de même type.

Le marché actuel

Boeing (Boeing (nom officiel en anglais The Boeing Company) est l'un des plus grands constructeurs...)

Boeing s'appuie sur son importante expérience dans le domaine (le KC-135 est généralement considéré comme le ravitailleur le plus réussi jamais produit).

  • Son principal produit actuel est une version du 767. Il s'agit d'un remplaçant honnête pour les KC-135 (qui ont plus de 40 ans). Le contrat connaît de nombreuses péripéties (annulé par le Congrès, car jugé bien trop favorable au constructeur), il a été finalement refusé par l'US Air Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...). Il a déjà été vendu au Japon et à l'Italie.
  • Un ravitailleur basé sur 777 est envisagé comme solution alternative, beaucoup plus lourde.

Airbus (Airbus est un constructeur aéronautique européen et également un acteur majeur dans...)

Airbus est parvenu récemment à s'imposer comme une alternative crédible. Son produit phare s'appelle le MRTT : MultiRole Tanker Transporter.

Il s'agit d'une modification d'Airbus à large fuselage (A310 ou A330). L'avion se veut polyvalent : plutôt que d'acheter des ravitailleurs purs, qui servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) très peu lorsqu'aucune opération militaire n'est en cours, la plupart des armées de l'air préfèrent des avions pouvant aussi servir au transport stratégique, aux voyages officiels, à l'évacuation sanitaire (rapatrier des blessés après un accident ou un attentat à l'étranger), etc.

Le Boeing 767 (Le Boeing 767 est un avion de ligne biréacteur de type long-courrier, produit par la...) possède une telle polyvalence, mais les Airbus ont l'avantage d'un fuselage plus large.

  • L'Airbus A310 MRTT, réalisé à partir de cellules d'occasion, offre une solution bon marché, bien dimensionnée pour remplacer les 707 servant dans nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...). Il a été vendu au Canada et à l'Allemagne.
  • L'Airbus A330 (L'Airbus A330 est un avion de ligne long-courrier de moyenne capacité construit par...) MRTT est un avion plus grand, avec une capacité supérieure, mais beaucoup plus coûteux. Le Royaume-Uni, l'Arabie saoudite et l'Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de...) l'ont choisi. Les États-Unis l'ont adopté en 2008 pour remplacer les Boeing KC-135 à partir de 2013. À terme, la France devrait en avoir une quinzaine.

Le 29 février 2008 EADS était parvenu à imposer son A330 MRTT aux Américains qui l'avaient adopté aux dépens de Boeing pour remplacer la flotte des KC-135 à partir de 2013. Le Sénat des États-Unis a cependant suspendu cette décision et les négociations sont toujours en cours.

Iliouchine (Le nom Iliouchine renvoie)

Iliouchine produit une version ravitailleurs de l'Il-76 (L'appareil Iliouchine 76 est un avion de transport militaire quadriréacteur conçu en Union...), le Il-78. Bien que la conception de la cellule soit ancienne, cet avion est maintenant disponible avec des moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique,...) modernes et a des performances honorables.

L'Algérie, l'Inde et la Chine en utilisent et ont récemment acquis de nouveaux exemplaires.

Une alternative : recycler et convertir des avions civils

Des pays pourraient choisir de ne s'adresser à aucun de ces constructeurs, et plutôt de faire transformer des avions de lignes d'occasion par de tierces compagnies.

Bien des gros porteurs de première génération (Tristar, DC-10, A300, voire 747-100) sont maintenant retirés des lignes aériennes et disponibles sur le marché de l'occasion à bon prix. Des compagnies de sous-traitances aéronautiques peuvent les convertir en ravitailleurs.

Les inconvénients de cette solution sont que les avions ont déjà beaucoup d'heures (L'heure est une unité de mesure  :) de vol, et ne serviront donc pas aussi longtemps, et qu'ils consomment plus de carburant que les nouveaux appareils.

Page générée en 0.009 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique