Concepts fondamentaux en soins infirmiers

Concepts fondamentaux en soins infirmiers - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Boucle OODA du développement de la science infirmière.

Il existe quatre concepts fondamentaux qui fondent les théories de soins infirmiers :

  • la personne
  • la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...)
  • l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...)
  • le soin infirmier (Les soins infirmiers sont définis au sens large comme « une attention, une...)

Ceux-ci forment un méta-paradigme de la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) infirmière.

La personne

Il s'agit de l'être humain et de la conception faite de l'être humain dont les différentes dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce...) de l'être humain associées aux courants scientifiques et grandes disciplines des sciences humaines s'orientent en quatre thèmes :

  • biologique : le corps physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...), l'anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία...), la physiologie (La physiologie (du grec φύσις, phusis, la nature, et...), biochimie (La biochimie est la discipline scientifique qui étudie les réactions chimiques ayant lieu...), biophysique (La biophysique est une discipline à l'interface de la physique et la biologie où les outils...), biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant....) cellulaire et moléculaire
  • psychologique : la psychologie, l'esprit, les neurosciences (Les neurosciences correspondent à l'ensemble de toutes les disciplines biologiques et...), neurobiologie, psycho-neuro-immunologie, la psychologie de la santé
  • sociale et culturelle : sociologie, anthropologie, ethnologie
  • spirituelle : religions, courants mystiques, agnosticisme, sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) de l'existence déterminé par chacun. la conception pluridimensionnelle de l'être humain selon les courants spirituels

La personne correspond au bénéficiaire des soins infirmiers. Il peut donc s'agir d'individus, de familles, de communautés ou de groupes.

Dans la conception de Florence Nightingale (Florence Nightingale (12 mai 1820 - 13 août 1910), surnommée "la dame à la...) (1859), la personne est un être, malade ou en santé, possédant des composantes physiques, intellectuelles, émotionnelles, sociales et spirituelles.

Dans la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,...) d'Hildegard Peplau (1952), la personne représente un système vivant composé de caractéristiques et de besoins biochimiques, physiques et surtout psychologiques, qui cherche à se réaliser et lutte pour atteindre un équilibre.

Pour Dorothéa Orem (1959), la personne est un être fonctionnant biologiquement, symboliquement et socialement et qui présente des exigences en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) d'auto-soins, universels, liés au développement et/ou reliés à l'altération de la santé.

Virginia Henderson (1961) considère la personne comme être biologique, psychologique et social qui tend vers l'indépendance dans la satisfaction de ses quatorze besoins fondamentaux.

Dans sa théorie du caring, Jean Watson (1979) définit la personne ainsi :

  • une entité vivante qui est plus qu'un être purement physique ou spirituel, qui évolue dans son environnement, avec une expérience unique et subjective, des émotions, des souvenirs, des aspirations qui concourent à la perception de sa vie (La vie est le nom donné :), à une conception singulière de la réalité et à une façon propre d'être dans le monde (Le mot monde peut désigner :)
  • une personne ne pouvant être comprise totalement, même si l'empathie aide à se rapprocher de ce but. Son vécu étant singulier, c'est la réalité phénoménologique qui peut être approchée
  • une personne avec le potentiel de croissance au travers du sens qu'elle construit à partir de ses expériences.

Nancy Roper (1980) conçoit la personne comme un « tout » indissociable, soumis à l'influence de nombreux facteurs. Ce tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) évolue durant son existence (continuum dynamique) entre dépendance et indépendance selon l'âge, les circonstances et l'environnement. Seul ou avec une aide extérieure, il met en œuvre les activités qui contribuent au processus de vie.

Quant à Rosemary Rizzo Parse (1981), elle voit la personne tel un être ouvert et indivisible, libre de choisir ses orientations grâce à la capacité d'agir en synergie avec l'environnement. Cet être ouvert partage les limites spatiales ou temporelles de l'environnement.

L'environnement

Définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la...) de l'environnement

L'étude de l'environnement de la personne est un sujet vaste qui va des petits systèmes de proximité à l'échelle planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire...). La réflexion cependant ne porte pas seulement sur l'écologie, mais plutôt sur les interactions entre la personne et son environnement.

Dans les soins infirmiers, l'environnement du bénéficiaire est l'espace physique dans lequel la personne se trouve et évolue ; celui de son entourage et l'espace des soins infirmiers.

Florence (Florence (en italien Firenze) est une ville d'Italie, capitale de la région de Toscane et...) Nightingale identifie l'environnement aux facteurs externes affectant la personne et son processus de santé: l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...), l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...), la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...), la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent :...), la propreté et le calme.

Pour Hildegard Peplau, l'environnement représente :

  • les forces existantes à l'extérieur de l'organisme humain, dans le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le...) culturel. C'est le lieu d'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un...) des croyances et des coutumes.
  • le groupe de personnes significatives avec lesquelles la personne interagit.

Dorothéa Orem le conçoit comme un système intégré lié à la réalisation des auto-soins en composition avec la personne. Le milieu favorise la formation, la modification des attitudes, des valeurs et du concept de soi ainsi que du développement global de la personne.

Quant à Virginia Henderson, elle y voit les facteurs externes agissant de façon positive ou négative sur la personne.

Callista Roy le définit comme l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de sitmuli internes et externes ou toute circonstance ou influence susceptible d'affecter le développement et le comportement des personnes ou des groupes.

Dans la théorie du caring de Jean Watson, l'environnement est la réalité interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la...) (biophysique, mentale et spirituelle) et la réalité externe de la personne.

Pour Nancy Roper, l'environnement rassemblent les circonstances pouvant influencer la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et...) de vie des personnes, soit vers la dépendance, soit vers l'indépendance.

Enfin, Rosemary Rizzo Parse pense qu'avec la personne, l'environnement est le co-constituant du devenir de l'être humain par l'intermédiaire d'échanges simultanés.

Notions impliquées

  • adaptation
  • stratégies d'adaptation
  • écosytème
  • approche systémique (La systémique - du grec « systema », « ensemble...)
Concepts fondamentaux en soins infirmiers
Page générée en 0.014 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique