Coquille (mollusque) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Coquille de nautile (Nautilus macromphalus)

Une coquille est le squelette externe d'un mollusque. La majorité des mollusques à coquille se trouvent dans la classe des gastéropodes comme les escargots, et dans celles des bivalves comme les huîtres. Trois autres classes de mollusques sécrètent systématiquement une coquille : les scaphopodes (dentales), les polyplacophores (chitons) et les monoplacophores. C'est aussi le cas pour la quasi-totalité des céphalopodes, même si elle est parfois réduite et recouverte par le manteau (« os » des seiches ou « plume » des calmars).

Elle ne manque totalement chez l'adulte que dans un assez petit nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de cas : certaines limaces, la plupart des opisthobranches, certaines pieuvres, ainsi que deux groupes de mollusques atypiques, les solénogastres et les caudofovéates autrefois regroupés pour cette raison dans la classe des aplacophores.

Coquillages

Une subdivision de la malacologie, l'étude des mollusques, la conchyliologie, est consacrée à l'étude des mollusques à coquille.

Dénomination

Le terme de coquille est issue du latin classique conchylium via le neutre pluriel du latin vulgaire *conchilia. Ce terme est issu du grec ancien κογχύλιον et désignait des enveloppes calcaires dures, que ce soit des coquilles d'œufs ou de mollusques. En Français, ce terme s'utilisait même à la fin du XIXe siècle pour la carapace (La carapace est une section dorsale d'exosquelette.) des écrevisses. Aujourd'hui, si ce terme possède des sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) plus restreint, les homonymes sont toujours nombreux. Le nom vernaculaire de certaines espèces utilisent directement ce terme comme Coquille Saint-Jacques (La coquille Saint-Jacques (nom scientifique Pecten maximus) est un mollusque bivalve. À...) ou coquille papillon, certaines utilisent des termes directement dérivés comme les coques.

Isolée de l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un...) qui l'a sécrétée, la coquille est communément nommée coquillage.

Coquilles et l'homme

Coquille et sciences

La présence ou l'absence d'une coquille et son architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) ont une importance réelle dans la classification des mollusques ainsi qu'en témoigne la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un...) des dénominations faisant appel à ce critère dans la taxinomie (La taxinomie (ou taxonomie) est la science qui a pour objet de décrire les organismes vivants...) du groupe. En outre, la connaissance des coquilles fossiles a un réel intérêt pour la datation de certains sites archéologiques. Les coquilles de mollusques sont très durables contrairement au corps mous de ces animaux. Ils fossilisent facilement. De grandes quantités de coquille, parfois sous forme de sédiments, se trouvent comprimé dans les dépôts calcaires.

La forme des coquilles a, depuis longtemps intrigué les scientifiques, parmi lesquels le chanoine MM Moseley, Naumann de Freyberg qui ont reconnu que les coquilles des Ammonites s'enroulaient selon une spirale logarithmique (La spirale logarithmique est la courbe d'équation polaire suivante :) plus ou moins régulière. Jean-Henri Fabre (Jean-Henri Casimir Fabre, né le 21 décembre 1823 à Saint-Léons du...) a aussi été fasciné et s'est interrogé sur la perfection architecturale de la coquille des escargots. Dès le début du XXe siècle, le grand biologiste (Sur les autres projets Wikimédia :) et mathématicien (Un mathématicien est au sens restreint un chercheur en mathématiques, par extension toute...) écossais D'Arcy Wentworth Thompson fut le premier à proposer une formulation (La formulation est une activité industrielle consistant à fabriquer des produits...) mathématique de la forme et de la croissance des coquilles hélico-spirales.

Le nombre de valves à longtemps servi comme critère de classification animale, on distinguait donc notamment les mollusque à la coquille formée en un seul bloc ou Univalva, et les mollusques dont la coquille est constituée de deux parties, les Bivalva. Seule la classe des bivalves est toujours utilisée en taxonomie. Au sein des gastéropode, la forme de la coquille et ses couleurs sont toujours utilisées pour définir les taxons.


Utilisation dans la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses...) humaine [ Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) au long de l'histoire de l'humanité, des coquillages de nombreux types et de différentes espèces ont été utilisés comme parures. Les coquillages sont souvent utilisés ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) et percés afin qu'ils puissent être enfilé comme une perle (Les perles sont de petites billes, généralement de couleur blanche, créées par...), ou coupés en morceaux de différentes formes. Les coquilles ont été créés ou intégrés dans des pendentifs, des perles, des boutons, des broches, des bagues et des peignes, entre autres... Les coquillages peuvent non seulement être percé et enfilé mais également être travaillé, de façon à leur donner une autre forme que leur forme initiale. C'est le cas particulièrement en Océanie (L'Océanie est une vaste région regroupant des territoires situés dans l'océan...), où de nombreuses parures et monnaies sont taillées dans la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) du bénitier géant, aussi dense que le marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande...). Le plus ancien coquillage découvert, percée par l'homme à cette fin, est un coquillage de gastéropode marin de l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type »...) Nassarius kraussianus, à Blombos en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles,...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.). Certains scientifiques estiment, que la présence de parure, marque le fait que les hominidés qui nous ont précédés étaient conscients de leur apparence et donc d'eux-mêmes, il y a plus de 35 000 ans .Certaines populations du néolithique ont délibérément utilisé des fossiles de coquillage, comme deux Arca senilis, posant des sérieux problèmes de datation. Des parures de coquillages ont été découvert également dans des sites, moins anciens, mais au centre des continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens...), comme en Moravie, en Alsace, en Hongrie, en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la...) Centrale montre que ces objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) servait lors d'échange, et que par conséquent, ils étaient considérés comme précieux[5]. L'utilisation des objets organiques a précédé de plusieurs milliers d'années l'apparition de parure faites fabriquer à partir de minéraux. La culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) Moche au Pérou a adoré les animaux et la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) et souvent représenté les coquilles dans leur art. Certaines peuples amérindiens, ont utilisé des coquilles pour la fabrication d'objets religieux tel que les Wampums et les hair pipe (La pipe est un objet servant à fumer (tabac, opium...). Elle est en général composée de deux...)[7]. Si les populations actuelles, dite primitives, comme en Nouvelle-Guinée (La Nouvelle-Guinée est une île de l'Océanie proche l'ouest de l'océan Pacifique.) se servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) encore de ces colliers à la fois comme monnaie d'échange et comme parures, les populations des civilisations plus industrielles l'éliminent pratiquement, à partir de l'introduction du verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile...), ce qui correspond en occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement...) au Ier millénaire (Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.) av. J.-C.. Des exceptions subsistent comme les maisons décorées aux coquillages de la culture swahilie, plus particulièrement à Lamu. En Occident, les coquilles restent cependant utiles comme matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) première, comme le pourpre du Murex durant des siècles.

Page générée en 0.203 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique