Mandriva Linux - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Mandriva Linux


Famille GNU/Linux
Type de noyau Monolithique (Un monolithe est un élément fait d'un seul bloc de pierre de grande dimension. Son nom vient du grec ancien λιθος -lire lithos-(la pierre).)
État du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) en développement
Entreprise/
Développeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise des logiciels en créant des algorithmes et en les...)
Mandriva (Mandriva (anciennement Mandrakesoft) est une société française éditrice de la distribution GNU/Linux Mandriva Linux, dont l'un des principes est la simplicité d'utilisation.)
Licence Diverses
États des sources Logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont universellement autorisées sans contrepartie financière. Les droits...)
Dernière version stable 2010.1 (Farman)
Dernière version avancée
Interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) utilisateur par défaut KDE (KDE est un projet de logiciel libre historiquement centré autour d'un environnement de bureau pour systèmes UNIX. Ce projet a évolué et il se compose...)
GNOME (GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre convivial dont l'objectif est de rendre accessible l'utilisation du système d'exploitation GNU au plus grand nombre ; cette interface...)
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par...) mandriva.com/fr/linux

Mandriva Linux (anciennement Mandrakelinux) est une distribution GNU/Linux éditée par la société française Mandriva. Elle cible à la fois le grand public et les professionnels. Elle propose les trois environnements de bureau les plus connus sous GNU/Linux : GNOME, KDE et Xfce.

Présentation

Mandriva Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent...) est reconnue pour être l'une des distributions Linux les plus simples à installer et à utiliser. Proposant de nombreux assistants intuitifs, elle requiert peu de connaissances techniques particulières et est prête à l'emploi dès la fin de l'installation, notamment dû au fait qu'elle comprend un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de logiciels déjà installés et intègre des codecs et des greffons souvent utilisés comme Flash Player.

Comme la plupart des distributions GNU/Linux, elle offre des alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) compatibles avec les logiciels les plus connus du marché, comme la suite bureautique (Une suite bureautique est un ensemble de logiciels bureautiques qui comporte typiquement :) OpenOffice (OpenOffice.org (parfois abrégé en OOo) désigne à la fois un logiciel libre de bureautique, une communauté de développeurs, et le site internet hébergeant l'ensemble du projet. Le but énoncé est...).org (concurrent libre de Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel...) Office) ou GIMP (GIMP (prononcez /gimp/), signifiant GNU Image Manipulation Program, littéralement « programme GNU de manipulation d'images », anciennement General...) (concurrent libre de Adobe Photoshop). La distribution propose ainsi plus de 20 000 paquets regroupant plusieurs milliers de logiciels qui vous permettront entre autres de lire vos fichiers musicaux, regarder vos vidéos (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son,...), sauvegarder et visionner vos photos.

Mandriva Linux rassemble les environnements les plus populaires, à commencer par les bureaux GNOME et KDE, qui sont des environnements graphiques évolués qui permettent aux utilisateurs venant de Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par Microsoft, principalement destinés aux ordinateurs compatibles PC. C’est le...) de trouver rapidement des repères. Ces environnements graphiques proposent en outre un certain nombre de programmes qui leur sont propres et peuvent offrir des effets graphiques 3D évolués. Mandriva supporte également les environnements Xfce, Enlightenment et plus récemment LXDE, des environnements légers et faciles à utiliser. En comparaison à d'autres distributions, Mandriva sait gérer sur un même système plusieurs environnements, ce qui permet à certains utilisateurs d'utiliser de préférence KDE par exemple, et un autre utilisateur peut utiliser Xfce s'il le préfère sans changer de système d'exploitation. Le choix peut se faire facilement sur l'écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou restituées par l'ordinateur,...) de sélection des utilisateurs.

La plus grosse part de l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) professionnelle de la société Mandriva tourne autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au...) de sa distribution GNU/Linux. Cela se traduit par des versions spécialisées du système d'exploitation, des services, du support après-vente, du service de conseil, des formations ou d'autres contrats similaires.

Le nom complet officiel de la distribution à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) est Mandriva Linux.

À l'origine, le nom de la distribution était MandrakeLinux. Mandrake était un nom connu car repris de la bande dessinée Mandrake le magicien. Un magicien, Leon (LEON est un processeur 32 bit RISC open source, compatible SPARC V8 (1987) développé par l'ingénieur suédois Jiri Gaisler pour l'ESA.) Mandrake, bien réel lui, a également porté ce nom. Ce nom a été choisi par la distribution car, ayant pour vocation d'être facile à utiliser, il serait aussi simple de configurer son ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des...) aussi facilement qu'en recourant à la magie. Mandrake Linux, dès ses premières versions et à l'aide de ses assistants, permettait de configurer un ordinateur bien plus facilement que les autres distributions : la simplicité comme par magie.

Cependant en 2003, après un procès de Hearst Holdings et King Features Syndicate (Syndicate est un jeu vidéo développé par Bullfrog Productions et édité par Electronic Arts en 1993 sur Amiga et MS-DOS. Il s'agit d'un jeu mêlant action et stratégie en temps réel dans un univers futuriste...) Inc, propriétaires de la marque Mandrake the Magician, Mandrakesoft (ancien nom de l'entreprise) est contraint de modifier le nom de sa société pour Mandriva et celui de son produit phare, pour Mandriva Linux.

Mandriva est le nom dérivé de la fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules toutes...) entre la société Mandrake et Conectiva, du nom de la distribution brésilienne rachetée par Mandrakesoft en 2005.

Quant au logo, il n'a pratiquement pas été modifié depuis le début. Il s'agit d'une étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) lumineuse, avec sur la pointe droite trois petites étincelles, et une courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes polygonales et les cercles sont des courbes.) bleue en dessous. L'étoile exprime en elle-même la facilité offerte par Mandriva pour configurer et effectuer les tâches de tous les jours sur son ordinateur, aussi simplement que par la magie, elle aussi évoquée dans cette étoile.

Histoire de la distribution

En 1998, la société française Mandrakesoft S.A crée la distribution Linux (Une distribution Linux (ou distro, distrib), appelée aussi distribution GNU/Linux pour faire référence aux bibliothèques et...) Mandrakelinux. En 2005, la société et le produit sont rebaptisés Mandriva et Mandriva Linux, mettant par là-même un terme au conflit en cours avec Hearst Holdings et King Feature Syndicate Inc., détenteurs de la licence "Mandrake le magicien" et qui n'apprécient pas l'utilisation de leur image par la société.

Le créateur de Mandrakelinux est Gaël Duval, co-fondateur et ex-employé de Mandriva. La distribution est basée sur Red Hat (Red Hat est une société multinationale d'origine américaine éditant des distributions Linux. Elle est l’une des entreprises...) 5.1, et c'est pourquoi la première version porte le numéro 5.1. C'était une version de Linux pour serveur et station de travail conçue pour être simple à utiliser. À l'époque, RedHat refusait de permettre l'installation par défaut de KDE. La MandrakeLinux 5.1 comblait, entre autres, ce manque.

Elle existe en trois éditions : deux versions gratuites One et Free, cette dernière comportant exclusivement des logiciels libres, et une édition complète payante : la Powerpack.

Mandriva Linux est une distribution très populaire (surtout en France), du fait, notamment :

  • de la facilité d'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.)
  • de ses outils d'installation et de configuration
  • ainsi que de sa grande cohérence (par opposition à une distribution home made)
  • de sa finition professionnelle et de sa stabilité

Elle est, de ce fait, souvent conseillée aux débutants comme aux utilisateurs avancés, en poste de travail comme en serveur.

La distribution gère complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à...) ou partiellement de nombreuses langues (73 langues en 2004) et fut l'une des premières à présenter une interface d'installation graphique basée sur le langage Perl et GTK (GTK+ (The GIMP Tool Kit) est un ensemble de bibliothèques logicielles, c'est-à-dire un ensemble de fonctions informatiques, développé originellement pour les besoins du logiciel de traitement d'images The GIMP. GTK+ est maintenant...) entièrement internationalisée, ce qui explique son succès, en Russie notamment.

Modes de numération successifs

La distribution Mandriva Linux est dérivée (La dérivée d'une fonction est le moyen de déterminer combien cette fonction varie quand la quantité dont elle dépend, son argument, change. Plus précisément, une dérivée est une expression (numérique ou...) de Red Hat, dont elle reprend le format de paquetages RPM ; ce format facilite l'installation de nouvelles applications. C'est pourquoi la première version de Mandrake ne s'appelle pas 1.0 ni même 0.x, mais 5.1 : comme la version Red Hat dont elle hérite.

Par la suite, Mandriva adopta plusieurs modes de numération différents :

  • de la version 5.1 à la version 9.2 :
    • un numéro sous la forme x.y, y valant en général de 0 à 2 ;
    • un nom de distribution, selon la pratique consacrée par d'autres distributions (comme Red Hat ou Debian) ;
    • exemples : Mandrake 5.1 Venice, Mandrake 9.2 Fivestar ;
  • de la version 10.0 à la version 10.2 :
    • un numéro de la forme 10.y ;
    • un indicatif de stabilité : Community pour la version en cours de test, Official pour la version stable ;
    • exemples : Mandrakelinux 10.0 Community, Mandrake 10.1 Official ;
  • pour les versions suivantes :
    • un nombre correspondant à l'année : 2006, 2007, 2008, 2009…
    • exemples : Mandriva Limited Edition 2005, Mandriva 2006.

La version 10.2 de la distribution s'appelle également Mandriva Linux Limited Edition 2005, et sert ainsi de transition entre les deux derniers modes de numération.

Page générée en 0.101 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique