Poison - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Usage de poisons

dans la nature

Sans poisons, la vie telle que nous la connaissons n'existerait pas. Toutes les espèces vivantes usent largement de poisons :

  • pour se défendre, notamment contre les microorganismes (antibiotiques, lysozyme) ou contre d'autres organismes vivants (plantes vénéneuses, animaux venimeux, etc.) il est important ici de faire la différence entre 'vénéneux' ---> végétaux et 'venimeux' ---> animaux (selon : Petit Robert 1998);
  • pour défendre leur territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...) et leurs source d'aliments contre la concurrence (plantes désherbantes, mycotoxines) ;
  • pour obtenir une capacité offensive beaucoup plus grande et plus économique que la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...) physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) brute (serpents venimeux).

par l'industrie humaine

L'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo...) répand à grande échelle (La grande échelle, aussi appelée échelle aérienne ou auto échelle, est un...) des poisons avec cette fois une véritable volonté et une conscience des buts poursuivis (mais parfois, en revanche, une véritable inconscience des conséquences) :

  • éliminer des parasites (poux, moustiques) ;
  • éliminer des concurrents (insectes et champignons ravageurs des cultures, « mauvaises herbes ») ;
  • se soigner, ou se droguer (le terme anglais drug indique bien la proximité des phénomènes), ou encore se doper ;
  • sélectionner des espèces, en associant la résistance au poison (Les poisons sont, en biologie, des substances qui provoquent des blessures, des maladies ou la mort...) avec un caractère utile ;
  • tuer, faire la guerre: armes chimiques (gaz de combat ...) ou bactériologiques (cf. Arme chimique (Une arme chimique est une arme utilisant des produits chimiques, toxiques pour les êtres...), cf. armes NBC ) ;
  • etc.

dans le cadre de crimes

  • assassinats politiques (par exemple, assassinats d'opposants politiques),
  • assassinats de concurrents (politiques, économiques ...),
  • assassinats de personnes gênantes (de témoins ...),
  • assassinats par intérêts (familiaux dans le cadre de transmissions de successions, pour bénéficier de l'héritage ...).
  • assassinats haineux, passionnels ...
  • pour pouvoir se séparer de son mari, avant la loi sur le divorce, adoptée en France, le 27 juillet 1884,
  • dans le cadre de crimes de masses (dans le cadre de génocide des juifs par les nazis pratiquée au sein des camps d'extermination nazis, à l'aide du Zyklon B qui dégage du cyanure (Les cyanures sont les composés de l'anion CN-, formé d'un atome de carbone lié par...) d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) ...),
  • pour tester sur des êtres humains des nouvelles substances ou de nouveaux poisons (expérimentations criminelles, en particulier de poisons biologiques, au sein de l'unité japonaise 731, de 1932 à 1945, à Kizu et au Shanzi, en Mandchourie (Chine), expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences...) de poisons sur les détenus, par la Guépéou ou GPU, dès 1938, à l'instigation de Béria, expérimentation criminelles de médecins nazis, sur les détenus, dans certains camps de concentration ...).

L'empoisonnement dans la littérature

  • Le poison tient une place importante dans plusieurs pièces de William Shakespeare : Hamlet ou Roméo et Juliette par exemple.
  • Gustave Flaubert décrit le suicide (Le suicide (du latin suicidium, du verbe sui caedere « se massacrer...) à l'arsenic (L’arsenic est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole...) du personnage principal dans le roman Madame Bovary.
  • Dans le roman Le Nom de la rose d'Umberto Eco (Umberto Eco, né le 5 janvier 1932 à Alexandrie dans le Piémont (Italie), est un...), le personnage de Jorge de Burgos fait usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) d'un poison.
  • Dans Le Comte de Monte-Cristo, Valentine de Villefort est empoisonnée par sa belle-mère qui veut faire main-basse sur l'héritage du grand-père (et de la grand-mère) de Valentine, mais celui-ci mithridatisait Valentine depuis quelques années et elle survit.
  • Les empoisonnements foisonnent dans les romans policiers: Le Miroir (Un miroir est un objet possédant une surface suffisamment polie pour qu'une image s'y forme...) se brisa, La Mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...) dans les nuages, Drame en trois actes, Le Signe des quatre, les Dix petits nègres, etc.
  • Dans La Geste des Princes-Démons, cycle de science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en...) en 5 tomes écrit par l'écrivain américain Jack Vance (John Holbrook Vance, dit Jack Vance, né le 28 août 1916 à San Francisco,...), les Sarkoys originaires de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...) Sarkovy sont des maîtres empoisonneurs qui exercent leurs talents contre rétribution. Leur poison préféré est le kluthe, qui tue par simple contact, rapidement ou très lentement en fonction du dosage (En chimie analytique, le dosage est l'action qui consiste à déterminer la quantité...) choisi. Une scène d'empoisonnement au kluthe est relatée dans le premier épisode de la série, "Le Prince des étoiles".
  • La recette des Borgia rapportée par Voltaire :
« La bave d'un cochon rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie)...) enragé en le suspendant par les pieds, la tête en bas, et en le battant longtemps jusqu'à la mort. [...] Il semble que le poison des Borgia ait été un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses...) d'acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions...) arsénieux et d'alcaloïdes putrides. Il se préparait ainsi : on sacrifiait un porc (Le porc (du latin porcus) qui se dit aussi cochon domestique (Sus scrofa domesticus) ou cochon des...), on saupoudrait d'acide arsénieux les organes abdominaux, et on attendait que la décomposition (En biologie, la décomposition est le processus par lequel des corps organisés, qu'ils...) - retardée d'ailleurs par l'arsenic - fût complète. Puis, suivant qu'on comptait l'utiliser sous forme de poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent...) ou de gouttes, on n'avait plus qu'à faire sécher la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) putréfiée ou à en recueillir les liquides. »
« Rien n'est poison, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) est poison : seule la dose fait le poison. » Plus populairement : « L'excès nuit en tout. »
Theophrastus Bombastus von Hohenheim, dit Paracelse (Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim, dit Paracelse, né en 1493 ou 1494...)
  • «Entre une empoisonneuse et une mauvaise cuisinière il n'y a qu'une différence d'intention.» Desproges
Page générée en 0.156 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique