Poison
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Période de latence

Certains poisons peuvent avoir un effet foudroyant, agissant en quelques minutes, d'autres en quelques heures, d'autres en quelques jours, ou à plusieurs semaines, enfin certains agissant à long terme (sur six mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) à plus d'une année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), avec une longue période de latence — comme par exemple avec l'amiante (L’amiante (nom masculin) est un terme désignant des minéraux à texture fibreuse utilisés dans l’industrie. Ce sont des silicates magnésiens ou calciques ayant des...), en raison des très longs délais de développement du cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la...) de la plèvre (mésothéliome). Cette dernière période pour l'amiante dépasse nettement les vingt ans, dans la majorité des cas de mésothéliomes.

La période de latence — désignant la période sans symptômes ou le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) moyen au bout duquel le poison (Les poisons sont, en biologie, des substances qui provoquent des blessures, des maladies ou la mort d'organismes par une réaction chimique, à...) fait son effet —, peut être très variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. ...) d'un poison à l'autre et peut dépendre d'autres facteurs (résistance au poison ...), la plupart des poisons ne faisant pas effet immédiatement, dans la mesure où ils doivent d'abord être assimilés par l'organisme.

Résistance aux poisons

Les poisons sont tellement présents que la vie (La vie est le nom donné :) serait impossible sans mécanismes antipoisons. Différentes solutions sont adoptées par les êtres vivants :

  • l'excrétion, c'est-à-dire l'évacuation (urine, sueur (La sueur est un liquide secrété par les glandes sudoripares lors du phénomène de transpiration qui joue un rôle important pour le contrôle de la...), respiration (Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon impropre « gaz carbonique », et absorption de dioxygène O2, ou...), etc.). Ce mécanisme est très utilisé pour les poisons d'origine interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le "Diplôme...), présents par synthèse et en quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de...) importante (urée, oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.) pour les plantes ou gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper...) carbonique pour les animaux, etc.),
  • la destruction chimique (mais, on l'a vu, le remède peut être pire que le mal, si les produits de la destruction sont plus toxiques). La plupart des organismes disposent d'un organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est...) spécialisé dans le traitement des molécules entrantes (comme le foie). Cela permet de réduire la concentration dans des proportions parfois suffisantes pour tenir le choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.).
  • la concentration dans un organe chimiquement peu mobilisé (cellules de stockage adipeux, coquilles ou os).
  • l'auto-mutilation : plutôt que d'avoir un organe performant mais sensible à un certain poison, l'organisme préfère s'en passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) en utilisant un système moins efficace mais plus adapté au contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de...) (ce qui ne veut pas dire plus robuste dans l'absolu). C'est le mécanisme de certaines résistances des microbes aux antibiotiques.

La mithridatisation consiste à ingérer des doses croissantes d'un produit toxique dans le but d'acquérir une insensibilité ou une résistance vis-à-vis de celui-ci. Le roi de l'Antiquité Mithridate procédait ainsi afin de prévenir les risques liés à un empoisonnement dont il craignait d'être la victime.

Les effets du poison varient aussi avec la résistance de la victime.

Détection des poisons

Les techniques utilisées pour détecter les poisons dépendent de leur nature. Les analyses physico-chimiques peuvent notamment utiliser les méthodes électrochimiques, chromatographiques et spectrométriques, par exemple une chromatographie couplée à une spectrométrie de masse (La spectrométrie de masse est une technique d'analyse chimique permettant de détecter et d'identifier des molécules d’intérêt par mesure de leur...).

Doses létales

Les doses létales peuvent être très variables, allant de quantités supérieures au gramme (Le gramme est une unité de masse du Système international (l'unité de base est le kilogramme) et du système CGS. L'abréviation du gramme est g.) à inférieures au picogramme.

En toxicologie, les doses létales (LD50, doses par kilogramme (Le kilogramme (symbole kg) est l’unité de masse dans le Système international d’unités (SI).) de poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale...) frais) représentent des doses qui entraînent la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...) de la moitié des êtres humains ou des organismes vivants présents dans un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents...).

Empoisonnements célèbres

  • Socrate : Accusé de pervertir les jeunes Athéniens par son idéologie, condamné à mort par l'aréopage d'Athènes, a bu une décoction à base de ciguë, assisté de ses servant(e)s (Platon en fait le récit dans le Phédon).
  • Britannicus
  • Agnès Sorel
  • Napoléon Bonaparte : Une théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une...) prévalait il y a encore peu, imaginant qu'il aurait été assassiné par de l'arsenic (L’arsenic est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole As et de numéro atomique 33, présentant...), car le FBI a découvert en 1961 dans ses cheveux un taux d'arsenic "compatible avec un empoisonnement" : la légende veut que Napoléon ait succombé à un empoisonnement par un proche. La théorie actuelle dit que l'arsenic provenait plutôt d'un produit de traitement des cheveux, et qu'il serait en fait décédé d'un saignement gastrique provoqué par un cancer de l'estomac (L’estomac (en grec ancien στόμαχος) est la portion du tube digestif en forme de poche, située entre l’œsophage et le duodénum. L’estomac reçoit les...), assez cohérent avec ses antécédents familiaux et les témoignages de ses proches.
  • Charles Darwin : Se serait empoisonné par automédication (L'automédication a été définie en France par le Conseil de l’Ordre des médecins comme étant « l’utilisation, hors prescription médicale, par des personnes pour elles mêmes...) d'une solution contenant un pour cent d'arsenic, bien que ce ne soit qu'une rumeur (La rumeur est un phénomène de transmission large, par tout moyen de communication formel ou informel, d'une histoire à prétention de vérité et de révélation. Le terme...) (en fait, il aurait souffert, pendant plus de 20 ans, de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) de Chagas, une maladie et infection due au parasite Trypanosoma cruzi (trypanosomiase américaine) causée par des punaises hémophages du genre Triatoma, Darwin ayant été lui-même piqué, en mars 1835, au Chili, par une punaise susceptible de transmettre cette infection) ;
  • Raspoutine : Résista à une dose massive (Le mot massif peut être employé comme :) de cyanure (Les cyanures sont les composés de l'anion CN-, formé d'un atome de carbone lié par une liaison triple à un atome d'azote. L'ion CN- est la base conjuguée de l'acide cyanhydrique.) (en raison de la réaction de ce cyanure avec le sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion). Il est majoritairement...) des gâteaux qui le contenaient) et qui fut donc finalement assassiné plus brutalement de plusieurs balles ;
  • Alan Turing : Se serait suicidé en peignant une pomme (La pomme est le fruit du pommier, arbre fruitier largement cultivé. L'étude de la culture des pommes constitue une partie de la pomologie, la pomologie...) de cyanure qu'il mordit ensuite ;
  • Georgi Markov (Georgi Ivanov Markov) : Dissident bulgare, assassiné à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est...), en septembre 1978, par des agents de la police secrète bulgare, avec un parapluie spécial (surnommé "parapluie bulgare"), qui lui a projeté dans le mollet (En anatomie humaine, le mollet désigne la partie charnue et musclée située entre le jarret (ou creux poplité) et le tendon d'Achille,...) une bille constituée d'un alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques.) de platine (Le platine est un élément chimique de symbole Pt et de numéro atomique 78.) et d'iridium (L'iridium est un élément chimique de symbole Ir et de numéro atomique 77.), recouvert de ricine.
  • Munir Said Thalib, (ou voir aussi Munir Said Thalib, sur l'encyclopédie Wikipedia en anglais) : Un éminent défenseur indonésien des droits de l’Homme, meurt le 7 septembre 2004 après avoir ingurgité de l’arsenic dans un avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin sans moteur, on parlera...) entre Jakarta (Jakarta (que certains écrivent Djakarta en français, à prononcer [dʒa'karta]) est la capitale de la République d'Indonésie. Située sur...) et Amsterdam.
  • Viktor Iouchtchenko : Président de la République d'Ukraine depuis le 23 janvier 2005, chef de la coalition politique « Notre Ukraine » (Nacha Ukrayina) depuis 2002, dont le visage est resté grêlé par l’acné chlorique, est empoisonné en 2004, à la tétrachlorodibenzodioxine (TCDD) ou « dioxine Seveso », lors de la campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain....) électorale qui l’oppose à Viktor Ianoukovytch.
  • Alexandre Litvinenko : Ex-espion russe émigré en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000...), a été empoisonné au polonium (Le polonium est un élément chimique de symbole Po et de numéro atomique 84. C'est un métalloïde dont l'isotope 210Po est présent naturellement à l'état de traces dans les minerais d'uranium.) 210 en novembre 2006.
  • Affaire de la Josacine empoisonnée : En 1994 Jean-Marc Deperrois a été condamné par la cour d'assises de Seine-Maritime pour empoisonnement d'un enfant de huit ans, Émilie Tanay, avec du sirop (Le sirop (du latin siropus, lui-même de l'arabe sharab) est un liquide visqueux et épais obtenu en faisant dissoudre une importante quantité de sucre dans de l'eau. La viscosité provient des...) antibiotique (Un antibiotique (du grec anti : « contre », et bios : « la vie ») est une molécule qui détruit ou bloque la croissance des bactéries. Dans le...) (Josacine) empoisonnée au cyanure. Les éléments du procès montrent que l'enfant n'était apparemment pas le destinataire prévu du poison.

Les affaires Lafarge et Besnard sont, en France, les deux plus célèbres affaires d'empoisonnement.

Page générée en 0.536 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique