Vieillesse
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction


La vieillesse est l'âge ultime de l'être humain, qui succède à l'âge mûr, appelé aussi par euphémisme « troisième âge » (on nomme parfois quatrième âge le moment où l'on devient dépendant, qui correspondait dans la décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix » et annus « année.) 1990 au moment où on bénéficiait de l'aide physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens...) de ses enfants nouvellement retraités). La vieillesse (La vieillesse est l'âge ultime de l'être humain, qui succède à l'âge mûr, appelé aussi par euphémisme « troisième...) était naguère associée à l'entrée dans la soixantaine, voire avant. Elle est aujourd'hui située, pour reprendre l'ancien slogan (Un slogan est une phrase facilement énoncée et retenue, qui exprime bien une idée qu'on veut diffuser (fonction de recrutement) ou autour de laquelle on veut rassembler (fonction de reconnaissance, de ralliement).) du journal Tintin (aujourd'hui disparu) "à 77 ans". Au XVIIème siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait...), on parlait des personnes ayant entre 40 et 70 ans comme de vieillards : les barbons de Molière ont à peine plus de quarante ans. S'il n’y a pas réellement d’âge biologique de la vieillesse, le regard social met un peu plus de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) à suivre l'évolution de la santé publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la présenter comme « l'étude, d'une part, des...). Dans les sociétés occidentales contemporaines, des expressions telles que senior ou personne âgée) remplacent cependant vieux ou vieillard, déplacés à des âges ultérieurs de la vie (La vie est le nom donné :). Il n'en reste pas moins que Gérard Depardieu, dans une interview au journal Le Monde, disait ne pas imaginer qu'on puisse être heureux et vieux.

Un premier palier commence vers l'âge de soixante-cinq ans lorsque la plupart des personnes ont pu quitter la vie active (avec retraite ou pension). Ces personnes peuvent avoir autant d'activités, voire davantage, mais celles-ci s'exercent plus souvent pour leurs loisirs ou encore dans le bénévolat, et de façon plus espacée qui évite enfin la routine quotidienne des transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.).

L'étude de la vieillesse et du vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information...) est la gérontologie (terme formé sur le mot grec geron, gerontos, vieillard). La médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement...) de la vieillesse est la gériatrie. Les efforts visent davantage à prévenir les altérations de l'âge par un mode de vie sain qu'à soigner des altérations une fois celles-ci apparentes, et pour le moment peu réversibles.

Signes

On retrouve en général, chez une personne âgée, rides, cheveux blancs et perte des cheveux (pouvant provoquer – souvent chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement...) – une alopécie complète ou incomplète; les uns comme les autres de ces symptômes peuvent commencer entre 40 et 60 ans). Après 75 ans, des signes de faiblesse physiques tendent à se développer. Entre ces deux âges apparaissent souvent l'arthrite (L'arthrite (du grec arthron : articulation) est une inflammation aiguë ou chronique des articulations dont l'origine est rhumatismale ou...), l'arthrose (L'arthrose est une maladie qui touche les articulations, on l'appelle aussi arthropathie chronique dégénérative.), les rhumatismes, qui font perdre de leur grâce à la démarche et aux gestes et rendent aussi la vie quotidienne moins commode.

La vieillesse répond aujourd'hui principalement à des injonctions sociales et médiatiques. La dépendance, ou la perte d'autonomie, de la personne du quatrième âge est la mesure principale de l'état de vieillesse. Un sociologue comme Serge Guérin parle de Senior Fragilisé (SeFra) pour exprimer que la fragilisation peut être d'ordre physique, mental ou moral, mais aussi économique.

La fragilisation mentale comprend la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) d'Alzheimer. Quand une personne âgée commence à faire de l'Alzheimer, la zone temporelle où elle se projette devient plus centrée sur le présent, et elle devient principalement préoccupée par sa sécurité et sa survie. On disait autrefois, maladroitement, qu'elle "retombait en enfance". La part de vérité de cette formulation (La formulation est une activité industrielle consistant à fabriquer des produits homogènes, stables et possédant des propriétés spécifiques, en mélangeant...) est qu'elle a plus que jamais depuis l'enfance besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins...) d'affection et de réconfort. Quand on n'arrive plus à accomplir certains actes de la vie courante, rien n'est plus réconfortant que la présence des êtres chers même si la personne malade ne semble pas reconnaître ses proches.

Les personnes atteintes d'un début d'Alzheimer s'habituent à leur environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...), qu'elles appellent "leur maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.)" et appréhendent fortement l'idée de s'en éloigner. Lors d'un déménagement (Un déménagement est une action qui consiste à ôter tout ou partie des biens mobiliers contenus dans un local pour les transporter vers un...), la conservation des meubles familiaux les rassure, mais elles sont longtemps désorientées. Dans des cas plus sérieux, ces personnes commencent à confondre les choses, par exemple ne savent plus si elles ont vu récemment des personnes ou des photos de elles-ci. Un avantage de la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le...) est qu'elles sont rassurées si elles sont entourées de photos ou d'objets familiers. Pour les cas plus graves, il existe maintenant des tapis qui font appel à l'aide aussitôt que la personne âgée débarque de son lit, ou se lève de sa chaise, évitant ainsi la contention.

Si le personnel du foyer où réside la personne qui commence à faire de l'Alzheimer n'a pas le temps d'aller chercher les personnes qui n'ont pas entendu l'avertissement d'aller à la cafétéria pour le repas, étant donné que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) des personnes âgées augmente pendant que le nombre de préposées aux bénéficiaires a de la misère à satisfaire la demande, le fait de mettre une horloge à la disposition de la personne âgée lui permet de satisfaire son besoin de survie par la nourriture en se rendant elle-même à la cafétéria quand l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure solaire » employé...) du repas est arrivée. Cela lui évite de rester assise, sur le bord de son lit, toute la journée en branlant les jambes pour courir à la cafétéria aussitôt que l'avertissement d'aller manger sera crié dans les corridors. Comme le dit Abraham Maslow, le premier besoin de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) être vivant est la survie par la satisfaction de ses besoins de base et personne n'y échappe.

Bien entendu, à mesure que la maladie prend de l'ampleur, comme la personne Alzheimer ne comprend plus l'utilité des choses, elle enlève ses dentiers, tous les fils qui servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) à sonder ses signes vitaux, son appareil pour entendre, et, finalement, ses vêtements qui lui serrent le corps, etc. Elle finit par détester ceux qui lui donnent des injections pour sa santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), car elle les voit comme des méchants, et s'impose des soins de confort jusqu'à sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort...) qui ne tardera pas. C'est dans ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement...) qu'évolue la mode de l'euthanasie (À l'origine, l'euthanasie (gr: ευθανασία - ευ, bonne, θανατ mort) désigne...) pour les personnes consentantes (ou plutôt qui imposent aux autres de lui accorder l'euthanasie).

Page générée en 0.008 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique