Wapiti - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Wapiti
 Cervus canadensis
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Artiodactyla
Sous-ordre Ruminantia
Famille Cervidae
Genre Cervus
Nom binominal (En taxinomie (botanique, zoologie, etc.), le nom binominal, ou binôme, provient de la...)
Cervus canadensis
Erxleben, 1777
Répartition géographique
Range map cervus canadensis.svg
Statut de conservation IUCN :

LC  : Préoccupation mineure
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Le Wapiti (Cervus canadensis) est un mammifère (Les Mammifères (classe des Mammalia) forment un taxon inclus dans les vertébrés,...) herbivore (Un herbivore est, dans le domaine de la zoologie, un animal (mammifère, insecte, poisson, etc....) de la famille des cervidés. Il fait partie des plus grands cervidés du monde (Le mot monde peut désigner :) avec le sambar mais après l'élan (orignal). Il est presque identique au cerf élaphe (Le Cerf élaphe (Cervus elaphus) est un grand cervidé des forêts tempérées...) d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) dont il a longtemps été considéré comme une sous-espèce, avant qu'en 2004 des indices ADN donnent fortement à penser qu'il s'agit de deux espèces distinctes.

En anglais d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), il est appelé elk, alors que ce mot désigne l'élan dans l'anglais utilisé en Europe.

Son habitat est la forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense,...) et sa lisière. Il se nourrit essentiellement de poacées, de plantes, de feuilles et d'écorces. Son aire de répartition couvre l'Amérique du Nord et l'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la...) mais il s'adapte bien dans des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) où il a été introduit comme la Nouvelle-Zélande (La Nouvelle-Zélande est un pays de l'Océanie, au Sud-Ouest de l'océan Pacifique,...) ou l'Argentine. Cette forte capacité d'adaptation constitue une menace pour les espèces endémiques et les écosystèmes où les wapitis ont été introduits.

Pouvant atteindre la vitesse (On distingue :) de 50 km/h, le wapiti est considéré comme un bon nageur et coureur. Il vit en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...) une vingtaine d'années et est sensible à un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de maladies infectieuses, dont certaines peuvent être transmises au bétail. Les mâles ont des bois qui se développent chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) et leur comportement est typique en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et...) de rut : bramant, adoptant des postures rituelles et combattant (Le Combattant (Betta splendens) est un poisson osseux appartenant à l'ordre des perciformes,...) les autres mâles rivaux pour établir leur domination.

Le wapiti est chassé comme une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type »...) de gibier, sa viande est maigre et contient plus protéines que le bœuf ou le poulet (Un poulet est une jeune volaille, mâle ou femelle, de la sous-espèce Gallus gallus...). Certaines cultures voient dans le wapiti une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...) spirituelle importante ; dans certaines régions d'Asie, leurs bois et le velours qui s'y trouvent sont utilisés en médecine traditionnelle (Selon la définition officielle de l' OMS, la médecine traditionnelle "se rapporte aux...).

Étymologie du nom

Le premiers explorateurs européens anglophones en Amérique du Nord familiarisés avec le cerf élaphe (Cervus elaphus), plus petit, estimèrent que le wapiti étant beaucoup plus grand, il tenait plus de l'élan (Alces alces, mieux connu sous le nom d’orignal en Amérique du Nord), de sorte qu'ils utilisèrent le nom commun européen pour l'élan, qui est elk. Le nom elk est liée au mot latin alces, le vieux norrois elgr, le scandinave elg et l'allemand Elch, qui tous se réfèrent à l'élan.

Le nom wapiti, utilisé par les francophones, est le nom par lequel les langues algonquiennes désignaient l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un...) lors de l'arrivée des colons européens, il proviendrait soit du shawnee wapiti ou waapiti signifiant « croupion blanc », de l'algonquin wapitik ou du cri wapitew.

Le wapiti est également appelé maral en Asie, même si cela est dû à la confusion avec le maral (Cervus elaphus Maral), présent en Europe de l'Est, qui est une sous-espèce de cerf élaphe. Il y a aussi une sous-espèce de l'élan, en Mongolie, qui est appelée wapiti de l'Altaï (Cervus canadensis sibiricus), qui est également connu sous les noms de maral de l'Altaï, de wapiti de Sibérie ou de cerf de Sibérie.

Page générée en 0.104 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique