Site nucléaire de Marcoule
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
   

Créé en 1956, le site nucléaire de Marcoule s'étend sur les communes de Chusclan et Codolet, proches de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard. Ce site industriel, situé en bordure du Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à...) entre Valence (110 km en amont) et Avignon (30 km en aval), est localisé en pleine région Côtes-du-Rhône, zone touristique, agricole et viticole.

Le site est exploité par le CEA et Areva NC (Areva NC, précédemment Cogema[1] (Compagnie générale des matières nucléaires, jusqu'au 1er mars 2006), créée en 1976, est une entreprise française, filiale à...). Le site de Marcoule (Créé en 1956, le site nucléaire de Marcoule s'étend sur les communes de Chusclan et Codolet, proches de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard. Ce site industriel,...) a vu naitre les applications industrielles et militaires du plutonium (Le plutonium est un métal lourd de symbole chimique Pu et de numéro atomique 94, très dense — approximativement 1,74 fois plus lourd que le plomb — radioactif et toxique,...) en France. L'arrivée en fin de vie (La vie est le nom donné :) de certaines installations se traduit par la mise en place de chantiers de démantèlement, et le lancement de nouveaux projets.

Histoire

C'est sur le site de Marcoule que furent construits les réacteurs nucléaires à usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) militaire pour les recherches menées sur la fabrication de la bombe atomique de la Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale »...) de dissuasion nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) française. C'est aussi sur le site de Marcoule que le CEA a mis au point (Graphie) la filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) graphite-gaz, qui initialisa la liste des réacteurs nucléaires (La liste des réacteurs nucléaires regroupe les réacteurs nucléaires construits dans le monde, qu'ils soient encore en fonctionnement ou bien démantelés. Ils sont classés par pays et par fonction : soit pour...) en France:

  • Réacteur (Un réacteur peut désigner :) G1 (mise en service le 7 janvier 1956, arrêt définitif le 15 octobre 1968)
  • Usine d’extraction du plutonium (UP1) construite à partir de juin 1955 et mise en service en janvier 1958, arrêt définitif en 1997)
  • Réacteur G2 (mise en service le 21 juillet 1958, arrêt définitif en 1980)
  • Réacteur G3 (mise en service le 8 juin 1959, arrêt définitif en 1984)
  • Réacteur Célestin I (mise en service le 15 mai 1967) pour la production du tritium (Le tritium (T ou 3H) est - comme le deutérium - l'un des isotopes de l'hydrogène. Il possède 1 proton et 2 neutrons. Il a été mis en évidence en 1934, par Ernest Rutherford, dans la réaction...).

Le site de Marcoule a vu l'une des premières oppositions au nucléaire en France en 1958, organisée par les Communautés de l’Arche de Lanza del Vasto.

Activités

Aujourd'hui, de très nombreuses activités nucléaires sont réunies à Marcoule : production de MOX (Le Combustible MOX (abréviation de mixed oxide) est un combustible nucléaire fabriqué à partir du plutonium et de l'uranium appauvri. Le terme MOX est l'abréviation de : "Mélange d'OXydes". Le combustible MOX contient les oxydes...), ancienne usine de retraitement, entreposage de déchets radioactifs, centre d'étude sur les déchets, installation nucléaire militaire exploitée par Areva (Areva est un groupe industriel français spécialisé dans les métiers de l'énergie. Cette entreprise est présente au niveau international avec un...) NC, etc. Le site de Marcoule accueille une installation nucléaire secrète et 4 installations civiles :

  • Phénix : Réacteur expérimental de la filière à neutrons rapides
  • Atalante (laboratoire) : Laboratoire de retraitement des combustibles irradiés et d'étude sur la gestion des déchets radioactifs de haute activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) et à vie longue
  • Melox : Usine de fabrication de combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique générant de la...) nucléaire MOX
  • Centraco : Centre de traitement et de conditionnement des déchets radioactifs

Activités militaires

Au moyen des réacteurs Célestin, deux réacteurs nucléaires entrés en service à Marcoule en 1967 et 1968, COGEMA (Areva NC, précédemment Cogema[1] (Compagnie générale des matières nucléaires, jusqu'au 1er mars 2006), créée en 1976, est une entreprise française, filiale à 100 % du groupe public Areva, spécialisée dans les...) assure la production de tritium pour les besoins de la Défense nationale. Les militaires utilisent le tritium dans les têtes nucléaires et les têtes thermonucléaires et également dans les études de fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de...) à confinement inertiel. En raison de la demi-vie (La demi-vie est le temps mis par une substance (médicament, noyau radioactif, ou autres) pour perdre la moitié de son activité pharmacologique, physiologique ou radioactive....) relativement brève du tritium, les militaires doivent périodiquement remplacer le tritium dans les armes nucléaires stockées.

Production de combustible Mox (Le Combustible MOX (abréviation de mixed oxide) est un combustible nucléaire fabriqué à partir du plutonium et de l'uranium appauvri. Le terme MOX est...)

Depuis 1995, l'usine MELOX fabrique des assemblages combustibles MOX (Mixed Oxide), élaborés à partir d'un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une préparation aussi appelée mélange....) d'oxyde (Un oxyde est un composé de l'oxygène avec un élément moins électronégatif, c'est-à-dire tous sauf le fluor. Oxyde désigne également l'ion oxyde O2-.) d'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le molybdène ou l'arsenic, quatre fois...) et de plutonium. Le MOX permet de recycler le plutonium issu du combustible nucléaire, récupéré lors des opérations de retraitement nucléaire à l'usine de retraitement de la Hague.

Activités civiles

Production d'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie les phénomènes...)

Les réacteurs G1, G2 et G3 de la filière UNGG sont en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de démantèlement.

Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques....) sur la surgénération (La surgénération ou surrégénération est la capacité de certains réacteurs nucléaires à produire plus de matières fissiles qu'ils n'en consomment en transmutant des isotopes fertiles en isotopes...)

Le réacteur Phénix est actuellement en exploitation. Avec ce réacteur expérimental, des recherches sont menées par le CEA et EDF sur la filière des réacteur à neutrons rapides.

Séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est employé dans plusieurs domaines :) et transmutation (La transmutation est la transformation d'un élément chimique en un autre par une modification du noyau atomique de l'élément. Elle est aussi appelée transmutation nucléaire.)

Il est actuellement impossible de neutraliser la radioactivité (La radioactivité, phénomène qui fut découvert en 1896 par Henri Becquerel sur l'uranium et très vite confirmé par Marie Curie pour le...), seul le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) la fait diminuer progressivement. Des recherches sont menées à Marcoule pour explorer la possibilité de transmuter une partie des élements radioactifs en atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec une autre. Il...) stables ou à vie plus courte.

L'ATelier Alpha et Laboratoires pour ANalyses, Transuraniens et Études de retraitement (ATALANTE) est un laboratoire du Commissariat à l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) atomique consacré au retraitement des combustibles irradiés et à la gestion des déchets radioactifs de haute activité et à vie longue.

Pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme...), ces processus risquent de créer de nouveaux déchets et consomment plus d'énergie que ne pourraient produire les centrales nucléaires. De nombreux scientifiques considèrent que cette voie ne restera qu'une coûteuse curiosité de laboratoire.

Conditionnement et entreposage

Les études de conditionnement et entreposage de longue durée sont menées principalement à Marcoule. Elles portent sur deux points :

  • les procédés de conditionnement, c’est-à-dire les différents types d'emballages utilisables pour confiner la radioactivité des déchets.
  • les possibilité d'entreposage en surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec...) ou en sub-surface. La voie retenue actuellement est de creuser des galeries à flanc de colline.

Selon le CEA, les déchets seraient stockés pour 300 ans maximum. Il ne s'agirait donc que d'une solution temporaire mais qui s'étendrait sur des périodes séculaires, au prix d'une surveillance et d'une maintenance constante.

Le site de Marcoule est pressenti pour accueillir un tel centre de stockage, d'autres lieux seront probablement concernés ailleurs en France.

Traitement thermique (Le traitement thermique d'une pièce consiste à lui faire subir des transformations de structure grâce à des cycles prédéterminés de chauffage et de refroidissement afin d'en...) des déchets

La radioactivité n'est pas neutralisée par un traitement thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid,...), seul le temps la fait diminuer progressivement. Toutefois, le traitement thermiques des déchets radioactifs permet d'améliorer le conditionnement et de réduire leur volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.).

Le centre nucléaire de traitement et de conditionnement des déchets faiblement radioactifs (Centraco) traite les déchets métalliques et les déchets combustibles. Centraco fond des ferrailles en provenance d'EDF, de Cogéma et d'autres sociétés. Centraco est aussi équipé d'un incinérateur destiné à brûler 5 000 t/an de déchets dits faiblement contaminés provenant de Cogéma, EDF et d'autres producteurs.

Visiatome

Le Visiatome est un musée scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.). Sur 600m2 d'exposition, construit sous forme de parcours, le Visiatome vise à répondre aux interrogations du public sur la question des déchets radioactifs et de leur devenir. (lien)

Les Directeurs de Marcoule

Commissariat à l'énergie atomique :

  • 1955 - 1968 Maurice Gervais de Rouville
  • 1968 - 1973 Michel Molbert
  • 1973 - 1975 Jean-François Petit
  • 01/1976 - 03/1981 Michel Gelée
  • 04/1981 - 04/1985 Antoine Giudicelli
  • 05/1985 - 03/1991 Albert Teboul
  • 04/1991 - 03/1995 Claude Vergne
  • 04/1995 - 10/1997 Michel Lefèvre
  • 11/1997 - 11/2000 Jaen-Yves Guillamot
  • 12/2000 - 09/2002 Robert Reisse
  • 10/2002 à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons...) Loïc Martin-Deidier

Cogema (maintenant Areva NC) :

  • 01/1976 - 01/1982 Jacques Bellot
  • 02/1982 - 06/1987 Mauris Allès
  • 06/1987 - 10/1992 Jean Charlade
  • 10/1992 - 09/1996 Hugues Delaunay
  • 09/1996 - 12/1997 Maurice Mellano
  • 01/1998 - 08/2000 Patrick Sandevoir
  • 09/2000 - 12/2004 Claude Berlan
  • 01/2005 à ce jour Frédéric Mas
Page générée en 0.121 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique