Borland
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Borland (Borland Software Corporation) (NASDAQ : BORL) est une société américaine de logiciel, basée en Californie. Elle a été créée par Philippe Kahn, Français installé aux États-Unis et par 3 danois, Niels Jensen, Ole Henriksen et Mogens Glad en 1982. Elle s'est fait connaitre par ses outils de développement logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus...) particulièrement un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se...) de programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de...) en Turbo Pascal. Actuellement la société propose des outils de développement Delphi mais aussi pour des outils de management pour le cycle de vie (La vie est le nom donné :) des applications et vend du conseil et de la formation.

Histoire

Années 1980, les fondations (Les fondations d'un ouvrage assurent la transmission et la répartition des charges (poids propre et surcharges climatiques et d'utilisation) de cet ouvrage sur le sol. Le mode de fondation sera établi suivant la capacité...)

Le nom Borland (Borland (Borland Software Corporation) (NASDAQ : BORL) est une société américaine de logiciel, basée en Californie. Elle a été créée par Philippe Kahn, Français installé aux États-Unis et par 3 danois,...) débuta avec une petite société en Irlande. 3 danois, Niels Jensen, Ole Henriksen et Mogens Glad avait créé Borland Ltd. en août 1981 pour développer un système d'exploitation CP/M (CP/M, acronyme de Control Program/Monitor, est un système d'exploitation créé par Gary Kildall de Digital Research Inc.). Ils avaient alors racheté pour sa structure juridique toute prête et son nom une société qui avait fait faillite. La présentation des produits de la société au Salon CP/M-82 à San Francisco montra la nécessité de créer une société aux États-Unis même pour atteindre le marché américain. Borland débuta d'abord comme une simple compagnie californienne privée avec Niels Jensen et Ole Henriksen en février 1982. Elle fut ensuite transformée en société par actions en août 1983 avec Niels Jensen, Ole Henriksen, Mogens Glad et Philippe Kahn (Philippe Kahn (16 mars 1952) est un entrepreneur franco-américain connu pour être l'inventeur du camera phone, le créateur de Fullpower, LightSurf, Starfish et de...) comme actionnaires principaux, Kahn occupant les fonctions de Président et CEO.

Avec l'aide de David Heller, alors membre du conseil d'administration de Borland, la société fut introduite en bourse sur le London's Unlisted Securities Market (USM) en 1986. Une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure...) introduction eu lieu au NASDAQ en 1988. La direction de la société était alors composée de Philippe Kahn comme CEO, Chairman et Président, Spencer Ozawa comme Vice-Président en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être transporté.) des opérations pour les USA et Niels Jensen, Ole Henriksen, and Mogens Glad, tous trois basés à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par...). Plus tard, Marie Bourget fut nommée CFO et Gregor Freund Directeur des Opérations pour l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...).

Borland va développer une série d'outils de développement bien pensés. Le premier produit vendu par la jeune société sera un Turbo Pascal, un compilateur très rapide et très efficace qui produisait un code machine directement exécutable, développé par Anders Hejlsberg (Anders Hejlsberg est un programmeur danois. En 1980 il a commencé à écrire des programmes pour le micro-ordinateur Nascom ; il a en particulier écrit un compilateur Pascal qui a été vendu sous le nom de Blue Label Pascal compiler pour le...), un Danois. Le compilateur est vendu alors par correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.) à 49,95 $, alors que les produits concurrents sont au dessus des 500$. Le succès est immédiat. Borland diffusera plus tard 3 autres environnements complets de développement : Turbo-Prolog, Turbo-Basic et Turbo C.

En 1984 sort Sidekick, un agenda (Un agenda est un outil permettant d'associer des actions à des moments, et d'organiser ainsi son temps. Il regroupe l'ensemble des jours de l'année, organisés avec un découpage d'une page par jour ou par...), bloc-notes, calculatrice (Une calculatrice, ou calculette, est une machine conçue pour effectuer des calculs. D'abord mécanique, la machine à calculer est devenue électronique dans les...) pour PC qui connaitra également le succès.

En 1987, Borland rachète Wizard Systems et intègre des briques de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) Wizard C dans son Turbo C. Bob Jarvis, l'auteur de Wizard C devient alors un collaborateur de Borland. Turbo C sort le 28 mai 1987 et 100 000 copies environ sont expédiées le premier mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de sa sortie. C'est à cette période que Niels Jensen et d'autres membres de son équipe qui travaillaient sur le compilateur Modula-2 quittent Borland pour créer la société Jensen and Partners International (JPI). Le compilateur terminé prend le nom de TopSpeed Modula-2 qui existe encore aujourd'hui comme technologie de base du langage de programmation (Un langage de programmation est un langage informatique, permettant à un être humain d'écrire un code source qui sera analysé par une machine, généralement un ordinateur. Le code source subit ensuite une transformation...) L4G Clarion.

En septembre 1987, rachat de Ansa-Software avec dans les bagages Paradox (dans sa version 2.0), un système de gestion de base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un...) (SGBD). Richard Schwartz, CEO d'Ansa devient CTO de Borland.

En 1989, lancement du tableur Quattro Pro.

En septembre 1991, rachat de Ashton-Tate (Ashton-Tate est une société américaine fondée au début des années 1980 par Wayne Ratliff et George Tate.) qui possède dBase. Mais le prix est élevé et la pilule dure à avaler pour Borland. D'autant qu'en 1992, Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a atteint 44,28 milliards de dollars en 2006...) sort Access et FoxPro, deux produits qui concurrencent directement les bases de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) de Borland et sont meilleur marché.

Années 1990, le développement et le changement

En 1995, sortie de Delphi 1, un outil de développement rapide d'applications. L'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut...) en chef en est Anders Hejlsberg, le créateur de Turbo Pascal (qui sera plus tard débauché par Microsoft pour créer le langage C# et le framework (Un framework est un espace de travail modulaire. C'est un ensemble de bibliothèques et de conventions permettant le développement rapide d'applications. Il fournit suffisamment de briques logicielles et impose suffisamment de...) .NET)

Philippe Kahn et le Conseil d'administration sont en désaccord sur la stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) de la société et le conseil démet en janvier 1995 Kahn de ses fonctions de CEO, Président et Chairman de Borland, fonctions qu'il occupait depuis 12 ans. Il reste néanmoins au conseil d'administration de Borland. Gary Wetsel ets nommé comme CEO, mais ce dernier démissionne en juillet 1996. William F. Miller fait alors l'intérim du poste jusqu'en septembre quand Whitney G. Lynn devient président et CEO.

Octobre 1996, revente de Paradox à Corel (Corel est un éditeur de logiciels qui a son siège à Ottawa, Ontario, Canada.). La même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), l'environnement de développement intégré (Un environnement de développement intégré (EDI ou IDE en anglais pour Integrated Development Environment) est un programme regroupant un ensemble d'outils...) Java JBuilder est lancé.

Novembre 1996, Kahn démissionne du conseil et quitte Borland.

Les années Inprise

29 avril 1998, Borland change de nom et devient Inprise Corporation (pour que ça rime avec " entreprise "). Ce nom ne sera pas une réussite et troublera plus les clients qu'autre chose. Le nom Borland est repris en janvier 2001 (Borland Software Corporation).

En 1999, revente de dBase. Borland-Inprise se concentre uniquement sur les outils de développement.

En février 2000, une tentative de fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules toutes identiques, la fusion...) Corel-Borland est annoncée. L'objectif est de sortir des produits pour Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent désigné comme le...). Elle sera abandonnée en juillet de la même année après la chute de l'action Corel.

Juillet 2000, InterBase 6.0 est disponible en open-source.

En 2001, sortie de Kylix ( Un kylix est un type de coupe à boire utilisé en Grèce antique. Kylix est un environnement de développement intégré pour le langage Pascal sous Linux. ), version de Delphi pour Linux.

Retour de Borland

En 2003, sortie de C# Builder, environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) de développement en langage C# pour le framework Microsoft .NET, et de C++BuilderX, environnement de développement multi-plateformes en langage C++ destiné à remplacer C++Builder, avec une bibliothèque d'interfaces utilisateur basée sur wxWidgets.

En 2004, sortie de Delphi 8 pour Microsoft .NET.

En 2006, en février, Borland annonce son intention de se séparer de l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) des IDE et met donc en vente ses logiciels Delphi, C++ Builder et JBuilder. Borland se focalise sur le métier de la Gestion du Cycle de Vie des applications.

Borland est également connu pour son approche originale et pragmatique face au piratage informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec...) et à la propriété intellectuelle, lançant sa "Borland no-nonsense license agreement." Elle permet aux développeurs et aux utilisateurs d'utiliser ses produits "comme un livre". Ils sont autorisés a faire des copies multiples d'un programme, à partir du moment où une seule copie est utilisé au même moment. Borland offre aussi l'intégralité du code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un langage de programmation informatique de haut niveau,...) de plusieurs de ses produits, dont les éditeurs, tableurs, jeu d'échecs et moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) de bases de données.

Page générée en 0.386 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique