Id Software
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Nom officiel : id Software
Forme juridique :  
Dates clés : 1991 : Création
Slogan :  
Siège social : Mesquite, Texas  États-Unis
Personnes-clés : John Carmack
John Romero
Tom Hall
Adrian Carmack
Secteurs d’activité : développement de jeux vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique....)
Produits : Wolfenstein 3D
Doom
Quake
Quake engine
Filiales :  
Effectif :  
Site Web : http://www.idsoftware.com

id Software (id Software est une société de développement de jeux vidéo située à Mesquite au Texas.) est une société de développement de jeux vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non...) située à Mesquite au Texas.

Histoire

La société a été fondée par quatre membres de la société Softdisk : John Carmack, un programmeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise du logiciel en créant des algorithmes et en les mettant en œuvre dans un langage de programmation.), John Romero et Tom Hall, designers et Adrian Carmack, un artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) sans lien de parenté avec le Carmack précédemment cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres (pouvant avoir des esclaves),...). Le jeu PC Wolfenstein 3D, parfois désigné par l’abréviation Wolf3D, du nom de son fichier exécutable (En informatique, un fichier exécutable est un fichier contenant un programme et identifié par le système d'exploitation en tant que tel.), lui assura une notoriété planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement les astres représentés sont...). Sorti en 1992 et tournant sous DOS (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les dorsaux étaient les muscles les plus sollicités par les singes...), Wolfenstein 3D, distribué en partagiciel (Un partagiciel (shareware en anglais) est un logiciel propriétaire, protégé par le droit d'auteur, qui peut être utilisé gratuitement durant une...), pouvait être recopié sans protection, ce qui contribua à en diffuser le nom sur tous les continents. Wolfenstein, désormais considéré comme l'ancêtre de tous les jeux de tir subjectifs, innovait par sa 3D subjective donnant une illusion de réalité virtuelle (La réalité virtuelle est une simulation informatique interactive immersive, visuelle, sonore et/ou haptique, d’environnements...). Technologiquement révolutionnaire, Wolfenstein 3D constituait du même coup une vitrine du savoir faire d'id Software. La polémique autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de sa violence – le jeu mettait en scène des nazis que le joueur devait annihiler – renforça encore son succès.

Par la suite id Software, grâce à son programmeur principal, John Carmack, prouva qu’une petite société pouvait rester à la pointe du progrès en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de l'espace et...) de 3D. Doom à sa sortie en 1993 fut un véritable choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) et fit entrer id Software dans la légende. Dès la fin 1993, Doom comptabilise près de 15 millions de téléchargement (En informatique, le téléchargement (en anglais download) est l’opération de transmission d’informations — programmes, données, images, sons, vidéos — d’un ordinateur à un autre via un canal de...) de la version partagiciel (shareware) auxquels il faut ajouter plus de 2 millions de versions commerciales vendues. Ce record est battu en 1994 par Doom 2. En 1995, id Software totalise déjà près de 16 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui...) de dollars de revenus. Un autre phénomène s’ajouta au succès du jeu : plusieurs dizaines de doom-likes furent basés sur le moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) graphique de leur modèle et id Software commença à vendre des licences de ses technologies. En 1996, après 18 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de développement intense pour John Carmack, id Software réitéra son exploit en sortant Quake, qui, en plus d’être le premier jeu entièrement en 3D, apportait un code réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit...) basé sur une architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) client (Le mot client a plusieurs acceptations :) serveur très souple. Encore une fois le triomphe fut au rendez-vous et le moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il...) de Quake fut licencié. Celui de Quake 2, qui tirait parti des cartes accélératrices 3D, et enfin celui de Quake 3, sorti en 1999, subirent le même sort et servirent dans une multitude de titres allant du quake-like au jeu de tir objectif.

Doom 3, sorti en 2004, apporta la preuve qu'après plus de 10 ans d’histoire, id Software reste une des société à la pointe du progrès en matière de moteur graphique.

Jusqu'ici, Id software a toujours mis un point (Graphie) d'honneur à la portabilité (Selon le contexte, le mot portabilité peut avoir plusieurs significations :) de leurs jeux, ainsi ces derniers sont tous disponibles pour les systèmes d'exploitations Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent désigné comme le noyau Linux. Par extension, Linux...), Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac...) et Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années...). Les principaux responsables de l'entreprise ont toutefois déclarés à plusieurs reprises début 2007 que leur prochain jeu utiliserait la librairies Direct X, rendant incertaine la portabilité, Direct X étant uniquement disponible pour Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par Microsoft, principalement destinés aux ordinateurs compatibles PC....)[réf. nécessaire].

La cinquième génération de leur moteur de jeu (id Tech 5) a été annoncé lors du salon WWDC (La Worldwide Developers Conference (WWDC), est un salon annuel donné par Apple en Californie et dont la cible première est l'ensemble des développeurs sur Mac.) de Apple (Apple, Inc. (Apple Computer, Inc. jusqu'en janvier 2007 ; apple signifie « pomme » en anglais) (NASDAQ : AAPL) est une société multinationale dont...) en juin 2007[1].

Membres

Liste des membres d'id Software :

  • John Carmack Directeur Technique
  • Kevin Cloud Artiste
  • Todd Hollenshead PDG
  • Tim Willits Lead Designer
  • Christian Antkow Artiste sonore
  • Timothee Besset Programmeur
  • Mal Blackwell Designer
  • Nicolas Bouvier Artiste conceptuel
  • Andy Chang Artiste
  • John Dean Programmeur
  • Pat Duffy Artiste
  • Robert A. Duffy Programeur en chef
  • Brian Harris programmeur
  • Matt Hooper Lead level designer
  • Donna Jackson Administration et id mom
  • Jerry Keehan Designer
  • Jason Kim Producteur associé
  • Tom Lassanske Gérant du support technologique
  • Mike Maynard Programmeur
  • Seneca Menard Artiste
  • Vitaliy Naymushin Artiste
  • Jon Olick Programmeur
  • Steve Nix Responsable commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.)
  • Adam Pyle Spécialiste technique
  • Steve Rescoe Designer
  • Jean Rochefort Artiste
  • Dan Sarkar Artiste
  • Kenneth Scott Directeur artistique (Un directeur artistique travaille dans la publicité, ou dans la communication en général. Employé dans une agence de publicité ou travailleur...)
  • Marty Stratton Directeur de la production
  • Jan Paul Waveren Programmeur
  • Eric Webb Animateur (Animateur, qui anime un groupe de personnes :)
  • Andrew Welch Programmeur
  • Deven Winters Designer
  • Jonathan Wright Programmeur

Liste non exhaustive des membres ayant appartenu à id Software :

  • Sandy Petersen - Programmeur, map designer
  • Dave Taylor - Programmeur
  • Dave Kirsch - Programmeur
  • John Cash - Programmeur
  • Michael Abrash - Programmeur
  • John Romero - Designer
  • Tom Hall - Designer
  • Paul Jaquays - Designer
  • Adrian Carmack - Directeur Artistique
  • Paul Steed - Artiste
  • Robert Prince - Musicien
  • American McGee - Designer
  • Fred Nilson - Designer

Id Software et le libre

Id software, mais en particulier John Carmack est sensible au mouvement du logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont universellement autorisées sans contrepartie financière. Les droits...). L'entreprise a distribués sous licence GPL tous les moteurs de jeux qui ne lui étaient plus utiles, ce qui inclue Doom (premier du nom) et Quake (1 à 3).

L'entreprise a également libéré l'éditeur de niveaux GtkRadiant et les compilateurs (notamment Q3Map2, le compileur de Quake 3: Arena).

Ces libérations ont facilité la création de jeux vidéos libres (comme par exemple Nexuiz, War§ow, Tremulous, UFO: Alien Invasion…) ainsi que de nombreuse évolution de leurs différentes moteurs (par exemple DarkPlaces basé sur Quake engine ou encore ioquake 3 basé sur Quake 3 engine).

Jeux développés

  • La saga Dangerous Dave
    • Dangerous Dave (1988)) (avant la fondation d'id Software, programmé et conçu par John Romeo seul)
    • Double Dangerous Dave (1989) (avant la fondation d'id Software, programmé et conçu par John Romeo seul)
    • Dangerous Dave in "Copyright Infringement" (1990) (jamais édité)
    • Dangerous Dave in the Haunted Mansion (1991)
    • Dangerous Dave's Risky Rescue (1993)
    • Dave Goes Nutz! (1993)
  • La saga Commander Keen
    • Épisode 1: Marooned on Mars (1990)
    • Épisode 2: The Earth Explodes (1990)
    • Épisode 3: Keen Must Die (1990)
    • Keen Dreams (1991)
    • Épisode 4: The Secret of the Oracle (1991)
    • Épisode 5: The Armageddon Machine (1991)
    • Épisode 6: Aliens Ate My Babysitter (1991)
  • Shadow Knights (1990)
  • Rescue Rover (1991)
  • Rescue Rover 2 (1991)
  • Hovertank 3D (1991)
  • Catacomb 3D (1992)
    • The Descent
    • Catacomb Abyss
    • Catacomb Armageddon
    • Catacomb Apocalypse
  • Wolfenstein 3D (1992)
    • Spear of Destiny (1992)
  • Doom (1993)
    • The Ultimate Doom (1995)
  • Doom II: Hell on Earth (1994)
    • Master Levels for Doom II (1995)
    • Final Doom (1996)
  • Quake (1996)
    • Mission Pack 1: Scourge of Armagon (développé par Hipnotic Interactive, désormais nommé Ritual Entertainment)
    • Mission Pack 2: Dissolution of Eternity (développé par Rogue Entertainment)
  • Quake II (1997)
    • Mission Pack: The Reckoning (développé par Xatrix Entertainment, désormais nommé Gray Matter Interactive)
    • Mission Pack: Ground Zero (développé par Rogue Entertainment)
  • Quake III (1999)
    • Expansion Pack: Team Arena (2000)
  • Return To Castle Wolfenstein (2001) (développé par Gray Matter Interactive)
    • Wolfenstein: Enemy Territory (2003) (développé par Splash Damage)
  • Doom 3 (2004)
    • Expansion Pack: Resurrection of Evil (2005) (développé par Nerve Software)
  • Quake 4 (2005) (développé par Raven Software)

Notes et références

Page générée en 0.339 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique