Trofim Denissovitch Lyssenko
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Trofim Denissovitch Lyssenko
Trofim Denissovitch Lyssenko

Trofim Denissovitch Lyssenko (septembre 1898 à Karlovka, Ukraine - 20 novembre 1976 à Kiev) fut un héros de l'Union soviétique dans l'agriculture. Il est à l'origine d'une théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation ou...) génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les...) non scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) qu'il parvint à imposer en Union soviétique pendant la dictature de Staline.

Biographie

Lyssenko est né dans une famille de paysans ukrainiens. Après des études à Kiev (Kiev (???? - Kyïv en ukrainien, ???? en russe, Kijów en polonais) est la capitale et la plus grande ville de l'Ukraine, c'est aussi le chef-lieu de la région et une des plus anciennes villes de Ruthénie (au...), il devient technicien agricole.

Praticien talentueux, il démontre en 1927, en Azerbaïdjan, qu'on peut transformer une terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...) agricole en prairie et économiser du fourrage. Cette réalisation lui vaut une certaine publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la...) dans la Pravda.

De là, Lyssenko se fait le promoteur d'une technique découverte aux États-Unis en 1857, la vernalisation, qui permet de transformer des blés d'hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) en blés de printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées, précédant...) en les soumettant à de basses températures. Il prétend l'avoir inventé et y voit une façon de sortir l'agriculture soviétique de son marasme, même si les biologistes jugent la technique trop peu fiable pour être utile.

Il présente à ce sujet une communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi...) lors d'un congrès à Leningrad en 1929. On critique sévèrement son manque de méthode et le fait qu'il s'attribue la découverte d'un autre.

Le conflit entre lui et les " universitaires " survient au moment où l'état stalinien entreprend de discréditer les intellectuels " bourgeois " souvent formés à l'étranger pour les remplacer par des " fils du peuple " devant leur ascension à l'état soviétique et donc plus malléables.

La Pravda prend le parti de Lyssenko. Celui-ci, condamnant la génétique mendélienne, jugée " réactionnaire ", reprend les thèses du mitchourinisme stipulant qu'il est possible de modifier les caractéristiques génétiques d'une plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions...) en agissant sur son environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...). Il prétend, par des méthodes inspirées de cette théorie, pouvoir faire pousser du blé (« Blé » est un terme générique qui désigne plusieurs céréales appartenant au genre Triticum. Ce sont des plantes annuelles de...) dans la toundra sibérienne.

Appuyé par le Parti, il fonde un magazine et attaque les biologistes " mendéliens ". En 1937, il se livre à des attaques contre les biologistes qui refusent ses idées et plusieurs finiront en prison lors des purges staliniennes. Ce qui mène à l'annulation du Congrès international de génétique de Moscou () prévu cette année-là.

En février 1938, un décret du conseil des commissaires de l'URSS nomme Lyssenko à la tête de l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs disciplines respectives et de publier des ouvrages tels que des dictionnaires,...) Lénine des sciences agronomiques de l'URSS.

En 1939, Nikolai Vavilov, un des biologistes soviétiques les plus prestigieux, voit ses travaux rejetés sous recommandation (Les industries ne fonctionnent pas correctement sans normes garantissant l'interopérabilité, des organismes crées pour, promulguent des recommandations, qui si elles sont suivies deviennent des normes ou des...) de Lyssenko. Il est arrêté en 1940, ainsi que ses principaux collaborateurs. Tous mourront au goulag.

Après la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) Guerre mondiale, Lyssenko forme la notion de " biologie de classe " invitant à rejeter les travaux de Gregor Mendel, de Morgan et des autres généticiens. Contrairement à une idée répandue, il ne prônait pas un retour à Lamarck, mais bien aux idées originales que Darwin avait exprimées dans L'Origine des espèces, où Darwin reprenait et développait l'idée de transmission des caractères acquis.

Il prétend, relayé par la presse scientifique soviétique et des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...) de l'Est, qu'il est possible donner naissance à une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il existe...) végétale à partir d'une autre. Les partis communistes occidentaux répètent ce discours en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) de l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), au grand désarroi de gens tels que Jacques Monod ou J.B.S Haldane, biologistes d'envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) et membres du parti.

Haldane et Monod finiront par quitter le parti, d'autres feront taire leurs doutes pour la cause. Toute critique des théories lyssenkiste est impossible en URSS jusqu'à la chute de Nikita Khrouchtchev en 1963.

"De 1948 à 1952, le pouvoir de Lyssenko fut absolu: aucune de ses décisions ne fut contestée, aucune de ses thèses critiquée" [1].

En 1965, l'Académie des sciences (Une académie des sciences est une société savante dont le rôle est de promouvoir la recherche scientifique en réunissant certains des chercheurs les plus éminents, en tenant des séances au cours desquelles...) relève Lyssenko de ses fonctions officielles. Sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...) sera mentionnée dans une petite dépêche de l'agence Tass. Bilan de la carrière de Lyssenko : " Apport scientifique nul, paralysie (La paralysie ou plégie est une perte de motricité par diminution ou perte de la contractilité d'un ou de plusieurs muscles, due à des...) de la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de...) et de l'agronomie soviétique pendant près de trente ans, mise à l'écart et assassinats de savants mondialement réputés. " (Joël et Dan Kotek, L'Affaire Lyssenko.)

Commentaire sur la théorie de Lyssenko

Lyssenko, l'Académie des sciences soviétique, la Nomenklatura et ses relais dans le reste du monde (Le mot monde peut désigner :) depuis les années 1930 jusqu'à la chute de Nikita Khrouchtchev en 1964 avec lui, croient que la nature des plantes peut être moulée par les conditions du milieu. Lyssenko rejeta donc le principe des gènes. Les partisans de Mendel furent désignés comme " ennemis du peuple (Le terme peuple adopte des sens différents selon le point de vue où l'on se place.) soviétique ".

La théorie de Lyssenko était agréable à Staline, car elle justifiait les purges. Les citoyens soviétiques devaient pouvoir acquérir le modèle de l' " homme nouveau " et le transmettre à leurs descendants. Ceux qui n'étaient pas capables d'une telle transformation pouvaient disparaître. Ce danger de la théorie de Lyssenko est très présent en ex-URSS, alors qu'il est habituellement peu souligné en Occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré a...).

Pendant la guerre froide, le lyssenkisme, massivement appuyé par l'appareil des partis communistes locaux, connut également ses heures (L'heure est une unité de mesure  :) de gloire en Occident. À la fin des années 1940, on voit apparaître la fameuse théorie des deux sciences : " La science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on...) bourgeoise, fausse par essence, et la science prolétarienne, vraie par définition ". C'est à cette époque de terrorisme intellectuel que le PCF s'en prend, entre autres, au " trotskyste Jacques Monod ". Selon le PC, la théorie de Mendel est raciste et la génétique mène au nazisme.

Lorsqu'il fut décidé de se séparer de Lyssenko, ce dernier fut convoqué devant le comité de l'Académie des sciences soviétique, section Biologie ; les minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la...) de cette séance sont assez " croustillantes " en reprenant bien le mode de pensée du " pragmatisme soviétique " :

- Le secrétaire général : Vous dites qu'un caractère biologique acquis se transmet à la descendance ; alors comment expliquez-vous que les Juifs mâles qui sont circoncis à la naissance depuis des milliers d'années n'aient pas transmis à leur descendance le caractère spécifique de naître circoncis ?
- Comment expliquez-vous que les femmes naissent vierges, alors que leurs mères ne l'étaient plus au moment de leur conception ?

Et ce fut la fin de Lyssenko.

Anecdote

On qualifie de " lyssenkisme " une théorie dite scientifique reposant en réalité sur une idéologie politique.

Page générée en 0.097 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique