Aérodyne
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Un aérodyne, dans le domaine de l'aéronautique, est un terme générique désignant tout aéronef volant principalement grâce a des forces aérodynamiques. Les aérodynes regroupent tous les appareils "plus lourds que l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de...)", capables de voler, et dont la sustentation est assurée grâce à une voilure. Cette dernière peut être fixe (avion, planeur), ou tournante ( rotor d'hélicoptère (Un hélicoptère est un aéronef à voilure tournante dont le ou les rotors procurent à eux seuls la propulsion et la sustentation pendant toutes les phases du vol.) ). Ce terme est en opposition avec aérostat (Un aérostat est un aéronef « plus léger que l'air », dont la sustentation est assuré par la poussée d'Archimède, contrairement à un aérodyne.).

Types d'aérodynes

Les types d'aérodynes sont nombreux, et sont répartis en plusieurs catégories.

Aérodynes a voilure fixe

Le plus connu est l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air,...), mais tous les aéronefs assurant leur portance grâce a leurs ailes sont des aérodynes a voilure fixe. Ceux ci peuvent être propulsés par un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) moteur-propulseur (hélice, réacteur), ce sont les avions et ULMs, ou par leur énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) potentielle, ce sont alors des planeurs.

Aérodynes à voilure mobile

Les plus connus sont les hélicoptères. Mais il existe aussi les autogires.

Convertibles

Véhicules aériens dont la voilure (fixe ou tournante) peut basculer pour permettre un décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) et un atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le domaine maritime ou...) à la verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.), par exemple l'Osprey.

Certains types de voilures tournantes peuvent être immobilisés en vol pour offrir moins de résistance (traînée, rotor principal), le déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et...) (translation) étant alors assuré au moyen de propulseurs spécifiques (Sikorsky X-Wing).

Comment volent les aérodynes ?

La mécanique des fluides (La mécanique des fluides est la branche de la physique qui étudie les écoulements de fluides c'est-à-dire des liquides et des gaz lorsque ceux-ci subissent des forces ou des contraintes. Elle est actuellement...) n'impose que 4 conditions à un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et...) pour qu'il quitte le sol en présence d'un écoulement d'air :

  • condition n°1 : l'objet doit dévier l'écoulement autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) de lui (être simplement un obstacle pour le fluide).
  • condition n°2 : l'objet doit se déplacer dans le fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les liquides,...), ce qui génère un écoulement uniforme loin de lui (avoir une vitesse (On distingue :) relativement au fluide).
  • condition n°3 : l'objet doit engendrer autour de lui un écoulement dissymétrique entre un dessus et un dessous, ce qui revient à la création d'un tourbillon encerclant l'objet.
  • condition n°4 : l'objet doit avoir une forme allongée pour une raison de topologie (La topologie est une branche des mathématiques concernant l'étude des déformations spatiales par des transformations continues (sans arrachages ni recollement des...).

Il existe un objet respectant ces 4 conditions : l'aile d'avion tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) simplement. Alors se manifeste sur cette aile une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale »...) de portance qui sustente l'aile (voir le Théorème (Un théorème est une proposition qui peut être mathématiquement démontrée, c'est-à-dire une assertion qui peut être établie comme vraie au travers d'un...) de Bernoulli).

Il faut noter qu'une autre condition est nécessaire pour le fluide : celui-ci doit être, paradoxalement, visqueux.

Aéronefs

Avion • Aérostat • Aérodyne (Un aérodyne, dans le domaine de l'aéronautique, est un terme générique désignant tout aéronef volant principalement grâce a des forces aérodynamiques. Les aérodynes regroupent...)deltaplane (Le deltaplane ou aile delta est un aéronef de vol libre, dit à ailes souples. Sa pratique est un sport aérien encadrée, en France, par la...)parachute (Le parachute est un dispositif destiné à freiner le mouvement, principalement vertical d'un objet ou d'une personne.)parapente (Le parapente est un aéronef dérivé du parachute, permettant la pratique du vol libre. De nos jours, son utilisation, qui constitue un loisir et un sport, est indépendante du parachutisme et...)cage de pilotage (Jean-Louis Darlet a inventé la cage de pilotage au début des années 1990. Il cherchait par là à combiner les qualités de pilotage du deltaplane (agrément, précision, élégance) et le faible encombrement d'un parapente (rangement et...) • dirigeable • mongolfière • paramoteur (Le paramoteur est un aéronef de la catégorie des aérodynes. Il est composé d'une voile de parapente, et d'un moteur léger intégré à une cage de protection portée sur le dos du pilote. Une hélice offre la poussée...)planeur (Un planeur est un aérodyne qui est, par définition, dépourvu de moteur. Il existe toutefois des versions dotées d'un moteur d'appoint escamotable appelées motoplaneur. La...) • hélicoptère • Autogire (L'autogire est un aéronef à voilure tournante libre. Inventé en 1923 par l'Espagnol Juan de La Cierva qui l'a nommé autogiro, il est parfois appelé gyrocoptère,...)Ultra-léger motorisé (Un ULM est un aéronef Ultra-Léger Motorisé.)Aéronef (Un aéronef est un moyen de transport capable d'évoluer au sein de l'atmosphère terrestre. On distingue deux catégories d'aéronefs : l'aérostat et l'aérodyne. L'utilisation de ces appareils est...) D.V.

  • Icône du portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Icône du portail des transports Portail des transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.)
Page générée en 0.067 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique