Tuning - Définition

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
Audi TT
Audi TT

Le terme tuning se rapporte à la personnalisation d'un véhicule routier (automobile, motocyclette, camionnette) de série. Il se caractérise en général, par l'installation d'accessoires intérieurs et extérieurs, de pièces mécaniques ou électroniques pour personnaliser le véhicule. Il peut être effectué dans un but esthétique, sonore ou pour améliorer les performances. Le tuning est parfois considéré par les amateurs d'automobiles de série, et plus généralement le grand public, comme un loisir pratiqué par les couches populaires de la société. Le terme de beauf y est en outre souvent associé. Les détracteurs du tuning lui reprochent entre autre le mauvais goût dont pâtissent certaines transformations.

Historique

Tuning audio sur une Citroën Saxo
Tuning audio sur une Citroën Saxo

Le tuning est une activité ( généralement automobile ) qui consiste, pour les amateurs, à personnaliser et transformer leur véhicule de série pour le différencier des véhicules de série. Et cela généralement sur des automobiles mais aussi de plus en plus sur des 2 roues, des camions ainsi que tout les véhicules imaginables qu'ils soient motorisés ou non.

Il faut toutefois le distinguer du custom, dont il serait un dérivé et qui a vu le jour aux États-Unis vers les années 1930. Ce mouvement automobile consiste à personnaliser son véhicule et à réaliser les désirs les plus fous des amateurs, en effectuant un changement radical nécessitant souvent une modification notoire du véhicule.

Au début le tuning n'était qu'une simple amélioration d'une voiture puis peu à peu le tuning a concerné surtout la préparation moteur de véhicules. Les préparateurs affûtaient la mécanique en améliorant les performances des véhicules, tout en les gardant utilisables dans la circulation.

Depuis maintenant plus d'une dizaine d'années, le tuning ne concerne plus seulement la préparation moteur ; la recherche se porte aussi sur l'apparence et l'ajout d'équipements.

Quelques exemples :

  • kits carrosseries, composés de pare-chocs, aileron, bas de caisse, paupières de phares, etc.
  • ajout de jantes en aluminium, de taille plus grande que celles d'origine,
  • système de freinage retravaillé ou amélioré,
  • sortie d'échappement plus visible et plus audible par des embouts de grandeurs variées,
  • ajout ou changement d'instrumentation (compteurs, manomètres, …),
  • changement de la sellerie intérieure du véhicule (ajout de cuir),
  • ajout d'accessoires intérieurs, notamment de systèmes multimédia embarqués (GPS, lecteur DVD),
  • changement de peinture, ajout de vinyles variées,
  • changement du système audio embarqué, avec rajouts de haut-parleurs, …
  • intégration de phares et/ou feux, provenant d'un autre type de véhicule (surtout sur les anciens modèles).
  • modification avancée du moteur (turbo-compresseur, système d'injection, etc.)

Il existe aussi des concours d'accélération ("Runs"), et des concours sur les systèmes audio. Récemment, on a aussi vu en Europe l'émergence de concours de dérapage, importés du Japon, et appelés Drift.

Aux États-Unis et aux Canada, il existe différents types de personnalisation de voitures :

  • le lowrider inventé par les Latino-Américains, disposant notamment d'une suspension hydraulique qui leur permet de se lever et de se baisser, et de réaliser des sauts, donnant lieu à des concours se disputant avec des voitures modifiées ;
  • le donk issu du sud des États-Unis dont la caractéristique majeure est d'ajouter des jantes et des pneus démesurés sur des modèles de voitures moyen de gamme des années 70 à 90, dotées de peintures fantaisistes ;
  • le DUB, une tendance de personnalisation très haut de gamme, sur des voitures elles-mêmes haut de gamme (notamment Chrysler 300, ou SUV type Hummer) ; la caractéristique la plus notable des voitures DUB est des jantes de grande taille. Les équipements intérieurs sont souvent très luxueux (multimédia / vidéo). Ce style vient de l'Américain DUB désignant une jante de plus de 20" de diametre.
  • le VIP,ce style de voiture consiste à personaliser une voiture de luxe japonaise(Lexus GS300 par exemple). Il a notamment été créé par les yakuzas (mafia japonaise). On y ajoute de grosse jantes voyantes, une suspension courte. Le moteur est modifiée également.
  • Les Sleepers, qui signifie "Dormeur" en anglais. Il consiste à modifier seulement les parties mécaniques de la voiture, le châssis et la liaison au sol (jantes, pneus, suspensions, barres de renforts...).
  • le JDM, ce qui signifie "japanese domestic market" consiste à préparer une voiture japonaise comme les japonais le font dans leur pays (c'est à dire en général de type sleeper avec un kit carrosserie assez sobre). C'est très à la mode actuellement.

Tuning dans les jeux vidéos

Le tuning a inspiré plusieurs jeux vidéo. Citons notamment la célèbre série Gran Turismo, qui permet de modifier les performances et même l'esthétique de ses véhicules, par l'ajout et le remplacement de pièces. Citons aussi les plus récents Need For Speed Underground I et II, Need For Speed Most Wanted, Need For Speed Carbon, Need For Speed poursuite infernale 2 et Juiced 1 et 2, ou encore la série des Midnight Club 1,2 et 3 créée par Rockstar Games.

Justice / législation

Chaque pays veille à l'application des lois sur la route et des véhicules. Les véhicules personnalisés sont soumis rigoureusement à ces règles tant pour des raisons de sécurité pour la collectivité et le conducteur que d'environnement. Quand une voiture ne respecte pas les normes, elle voit son accès restreint aux chemins ou routes non publiques. Si un conducteur est pris en infraction, il est passible d'une amende, et risque de passer au tribunal et de se voir confisquer son véhicule s'il ne le remet pas dans sa configuration d'origine.

Il semble totalement utopique aujourd'hui de concevoir un projet tuning conforme aux lois françaises. La raison est simple : il n’existe pas vraiment de législation adaptée aux différentes transformations. La seule possibilité est la réception à titre isolé, qui est très coûteuse et pratiquement impossible dans le cas de modifications apportées à un véhicule déjà homologué par type. Les adeptes de la discipline évoluent donc dans un flou juridique complet. Pour remédier à ce vide juridique, certains professionnels se sont réunis pour mettre en place la FI2A, la première fédération de tuning qui porte officiellement le nom de Fédération Interprofessionnelle des Accessoires Automobiles. Aujourd’hui, une trentaine de professionnels sont affiliés à ce groupement. Leur but : donner une meilleure image du tuning en France et permettre aux passionnés de réaliser des préparations respectueuses des lois et des normes de sécurité. La mission de cette fédération risque d’être longue et délicate mais si le résultat est au rendez-vous, le tuning a tout à y gagner (à commencer par une plus grande reconnaissance).

Qu'est-ce qu'un Rice*

Le terme Rice est un mot souvent utilisé au Québec dans le jargon du tuning. Rice est une insulte que l'on utilise pour un propriétaire d'une voiture modifiée avec des pièces bon marché.

Le terme Rice remonte à la fin des années 60. A cette époque, les motards des États-Unis disaient Rice Burner pour les motos d'origine japonaise, ce qui signifie "carbure au riz". Ce terme à été repris durant les années 70 par les amateurs de Muscles Cars "Voiture américaine musclée" pour rire des voitures japonaises.

Aujourd'hui, les amateurs Québécois de tuning, on transformé le terme Rice Burner pour Rice mais pour désigner des modifications bon marché ou inutiles.

De là vient le terme ricer, jeux de mot entre rice et racer qui désigne un propriétaire de voiture japonaise modifiée.

Page générée en 0.233 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise