Train à crémaillière de Langres - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
L'automotrice électrique, dite La zouille, longtemps exposée en plein air, a été transportée le 20 juin 2007 aux ateliers municipaux pour restauration
L'automotrice électrique, dite La zouille, longtemps exposée en plein air, a été transportée le 20 juin 2007 aux ateliers municipaux pour restauration[1]

Le Chemin de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou...) à crémaillère de Langres avait une longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) de 1 475 m, qui lui permettait de rattraper 132 m de dénivellation entre la Gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) de Langres et la Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux...) haute. Compte tenu de la rampe de cette ligne, elle fut équipée d'une crémaillère, système Riggenbach

La traction fut à vapeur () de 1887 à 1935 puis électrique de 1935 à 1971.

Création de la ligne

Après une tentative avortée de "funiculaire (Un funiculaire est une forme de transport en commun circulant sur des rails et dont la traction est assurée par un câble. Il est généralement utilisé pour des lignes comportant de...) à crémaillère" [2], la Municipalité de Langres obtint la déclaration d'utilité publique d'un chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de procédures d'exploitation...) à crémaillère par la Loi du 30 juillet 1885.

Cette Loi prévoyait que la ligne serait soumise au régime des Voies ferrées d'intrérêt local (VFIL), et serait à voie métrique (Une voie métrique est une voie ferrée dont l'écartement entre rails est de 1000 mm. Elle fait partie des voies étroites. Cette caractéristique de construction économique fut le propre des chemins de...). Le gabarit du matériel était fixé à 2,40 m de large (2,90 m de largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des deux mesures d'un...) hors saillies) et une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) maximale de 2,90 m.

La ligne fut inaugurée le 6 novembre 1887.

Tracé

La ligne quittait la gare de Langres, traversait l'avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) de la Gare, puis tournait à gauche pour franchir les fortifications et arrivait au pied du rempart (Un rempart est un élément de fortification entourant un bourg, une ville ou une citadelle, apparaissant au XVIe siècle, et qui remplace la muraille. Il est un...) de la falaise (Une falaise est un escarpement rocheux créé par l'érosion le long d'une côte. On peut distinguer les falaises basses (hauteur inférieure à 2 mètres), les falaises...). La crémaillère s'y accole, gravissait la hauteur de l'escarpement à pic qui sépare de la ville sur un viaduc (Un viaduc est un ouvrage d'art routier ou ferroviaire qui franchit une vallée, une rivière, un bras de mer ou tout autre obstacle et qui présente une hauteur ou une longueur, parfois les deux, plus...) de pierres puis débouchait dans la ville haute. La rampe atteignait 172 o/°°.

La ligne avait 3 arrêts :

  • Gare de Langres (altitude 335,66 m)
  • Langres-Saint-Gilles
  • Ville haute (altitude 467,61 m)

Une remise à une voie était implantée près de la gare basse, le dépôt constitué d'une remise à deux voies se trouvant près de la gare haute, à l'intérieur des remparts, dans un bâtiment de l'ancien couvent (Un couvent est un établissement religieux, généralement chrétien, où des clercs mènent une vie religieuse en communauté. Le couvent n'a pas de vocation monastique, il est donc plus ouvert sur...) des Dominicains.

Traction vapeur

Le train à vapeur
Le train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons...) à vapeur

Le service était assuré de 1887 à 1935 par une rame composée d'une locomotive à vapeur (Les premières locomotives (au XIXe siècle) étaient propulsées par une machine à vapeur, ce qui leur a valu le nom de locomotives à vapeur. Ce type de transport est resté largement prépondérant jusqu'après la Seconde Guerre...), toujours placée vers la vallée (Une vallée est une dépression géographique généralement de forme allongée et façonnée dans le relief par un cours d'eau (vallée fluviale) ou un glacier (vallée glaciaire)....), et de 2 voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport...) à voyageurs.

Compte tenu de la position de la locomotive (Une locomotive est un engin moteur, c'est-à-dire se déplaçant par ses propres moyens, utilisé par le transport ferroviaire pour fournir l'énergie de traction à un train....) par rapport à la pente, la machine avait une chaudière (Une chaudière est un appareil (voire une installation industrielle, selon sa puissance), permettant de transférer en continu de l'énergie thermique à un fluide caloporteur (le plus...) inclinée, de manière à ce que l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) bouillante soit relativement horizontale.

Afin d'assurer la sécurité, la locomotive était équipée de 3 freins indépendants : frein (Un frein est un système permettant de ralentir, voire d'immobiliser, les pièces en mouvement d'une machine ou un véhicule en cours de déplacement.) à vis, frein à air comprimé (L'air comprimé est de l'air ambiant, mis sous pression avec un compresseur, le plus souvent aux alentours de 10 bars mais parfois jusque 300 bars.) et frein à contre-vapeur, chacun étant suffisants pour arrêter le train.

Les locomotives

L'exploitation

A l'origine de la ligne, 20 trains par sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du...) la desservent entre 0h44 et 22h47 à la descente, 1h13 à 23h18 à la montée. Le trajet prenait 9 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le...) à la descente et 10 minutes à la montée.

En 1902, la crémaillère transporta 257 930 voyageurs [3], dans 16 300 convois. Les locomotives réalisèrent, sur celle ligne de 1 475 m, un trajet annuel de 24 348 km. Neuf ans plus tard, en 1911, le trafic atteignait 386 024 voyageurs.

Le trafic marchandises a toujours été annecdotique, puisqu'il ne concernait que les bagages des voyageurs et la messagerie, ce qui représenta 41 T en 1902 et 42 T en 1911...

Aucun accident notable n'est survenu pendant cette exploitation.

Traction électrique

La ligne fut électrifiée en 1935, par une ligne aérienne de 52 mm² de section, sous tension (La tension est une force d'extension.) de 600 volts continus. Les portées moyennes entre chaque support étaient de 40 m en alignement et de 15 m en courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les...).

La sous station, implantée près de la gare haute, était alimentée par le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit...) public haute tension à 30 000 volts triphasés.

La traction était assurée par une automotrice de type A1-1A à traction mixte, adhérence et crémùaillère, de 12,5 tonnes, mesurant 11 mètres de longueur hors tampon et 2,43 m de large, ayant une charge utile (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...) est de 50 voyageurs et une tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon d'incendie ; En zoologie, la tonne cannelée est un...) de bagages ou 60 voyageurs, soit 4 tonnes et demie.

Avec ses 2 moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) de 45 CV, elle avait une vitesse (On distingue :) de 11km/h (et 18 km/h en vitesse de pointe)

Estimée trop vétuste, la ligne cessa tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) service en 1971

Notes et références de l'article

  1. Voir l'article sur le site du Journal de la Haute Marne
  2. Ce système aurait été de la même conception que celui exploité sur le tramway-funiculaire de la Côte Sainte-Marie du Havre
  3. dont 5064 en première classe (Dans un moyen de transport (avion, train ou bateau), la première classe est la classe la plus confortable et celle offrant généralement le plus de prestations. En outre, l'ambiance...)
Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.056 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique