Mozilla Firefox
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Les extensions

Firefox dispose de nombreuses extensions destinées aux internautes, aux webmestres et aux développeurs. Elles permettent d’ajouter de nouvelles fonctionnalités au navigateur, comme par exemple la météo dans la barre d’état, un blocage des publicités des sites Web, des outils de développement Web, etc. Elles permettent également de changer son apparence (thèmes).

Les extensions développées ne sont compatibles qu'avec une branche précise du navigateur (la compatibilité est souvent réduite aux nouvelles versions mineures). Les développeurs de ces extensions doivent donc adapter leur logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions...) avec chaque nouvelle version. Ce processus prend du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) pendant lequel certaines extensions ne sont pas disponibles pour la nouvelle version.

Mozilla (Mozilla est un nom utilisé en informatique avec beaucoup de significations différentes. Cependant toutes ces significations sont liées à l'ancienne...) a annoncé qu’un milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999 999) et précède un milliard...) d’extensions avait été téléchargées depuis le site addons.mozilla.org le 19 novembre 2008 et que la barre des 2 milliards de téléchargements avait été franchie le 1er juillet 2010.

Anecdotes

« Délicieuses délices »

Les premières sorties de Firefox comportaient une option qui décrivait les cookies de la façon suivante : « Cookies are delicious delicacies », littéralement : « Les cookies sont de délicieuses délicatesses » et improprement traduit en « Les cookies sont de délicieuses délices » par les développeurs francophones.

La phrase était un symbole du sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) de l’humour caustique (Une caustique désigne en optique et en mathématiques l'enveloppe des rayons lumineux subissant une réflexion ou une réfraction sur une surface ou une courbe.) des programmeurs, et une réflexion générale sur l’approche non conventionnelle du mouvement open source. Elle fut ensuite reprise dans un livre d’informatique publié par O’Reilly.

Cependant, à la suite d’une réflexion sur la croissance massive (Le mot massif peut être employé comme :) de l’utilisation de Firefox sur Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP...), le texte a été changé en « Les cookies sont des informations stockées sur votre ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un...) par les sites Web. Ils sont utilisés pour conserver des informations de connexion et d’autres données ».

Cette révision a été considérée comme plus utile pour les utilisateurs moins concernés par la technique ; Firefox représentant le désir de la Mozilla Foundation de devenir accessible à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) public.

Le texte original avait été inséré par Blake Ross, un des développeurs principaux de Firefox. Son remplacement a été effectué par Mike Connor.

Le 22 août 2004, Jesse Ruderman produit la version 0.1 de l’extension « Delicious Delicacies ». Cette extension restaure l’ancienne version de la description des cookies.

Les about (L’about est un terme de charpenterie désignant l’extrémité façonnée d’une pièce de bois.):

about:Mozilla

En tapant about:Mozilla dans la barre d’adresse, s’affiche une citation du livre de mozilla faisant référence à ce qui est appelé la « Guerre des navigateurs ».

« Alors, au final, la bête fut vaincue et les infidèles se réjouirent.

Mais tout n’était pas perdu, car des cendres s’éleva un majestueux oiseau (Un oiseau (ou classe des Aves) est un animal tétrapode appartenant à l'embranchement des vertébrés. S'il existe près de 10 000 espèces d'oiseaux, très...). L’oiseau scruta les infidèles et lança sur eux le feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) et le tonnerre (Le tonnerre est un bruit qui est produit par l'expansion brutale de la fine colonne d'air qui a été chauffé très rapidement par la foudre au cours d'un orage.). Dès lors que la bête fut réincarnée et sa puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) renouvelée, les disciples de Mammon se tapirent dans l’horreur.

(d’après Le Livre de Mozilla 7:15) »

Dans l'actuelle version 3.0, on peut lire cette nouvelle citation qui reprend la suite de la précédente.

« Mammon s'était endormi.

Et la bête réincarnée se répandit sur la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes....) et son nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) se fit légion. Et ils parlèrent au Temps et ils firent l'offrande de leur moisson au feu, avec la ruse des renards. Et ils bâtirent un nouveau monde (Le Nouveau Monde est un terme désignant le continent américain ainsi que l'Océanie, notamment l'Australie. Il fut utilisé au XVIe siècle à propos de terres découvertes au-delà de l'océan...) à leur image comme le promettaient les paroles sacrées, et ils parlèrent de la bête avec leurs enfants. Lorsque Mammon se réveilla, voilà ! ce n'était plus rien qu'un disciple (On appelle disciple (latin discipulus, l'élève) celui qui suit l'enseignement d'un maître.).

(d’après Le Livre de Mozilla 11:9) »

about:robots

Apparu dans la version 3.0, en tapant about:robots dans la barre d'adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, chaque...), le texte suivant apparaît :

« Bienvenue, humains ! Je suis prêt pour vous.

Nous sommes venus en paix et avec bienveillance !

  • Un robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont généralement dangereuses, pénibles,...) ne peut blesser un être humain ou, par son inaction, permettre qu'un être humain soit blessé.
  • Les robots ont vu des choses que vous ne pourriez pas croire.
  • Les robots sont vos copains en plastique avec lesquels il est amusant d'être.
  • Les robots ont des postérieurs en métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que...) brillant qui ne doivent pas être mordus.
Et ils ont un plan. »

Chacune des phrases de la page fait référence à une œuvre plus ou moins liée avec l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) des robots :

  • l'intitulé de la page « Gort! Klaatu barada nikto! » fait référence au film Le Jour où la Terre s'arrêta (The Day the Earth Stood Still) ;
  • le titre est tiré du film L'Âge de cristal (Logan's Run) (original : « Welcome Humans! I am ready for you. ») ;
  • le sous-titre est extrait également du film Le jour où la Terre s'arrêta ;
  • la première phrase de la liste est inspirée des trois lois de la robotique d'Isaac (ISAAC est un algorithme capable de générer des nombres pseudo-aléatoires, tombé dans le domaine public en 1996. Son auteur, Bob Jenkins, l'a conçu de manière à ce qu'il soit assez sûr pour être utilisé en cryptographie. Cet...) Asimov ;
  • la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une...) est tirée de Blade Runner. Il s'agit d'une citation de Batty : « I've seen things you people wouldn't believe... » ;
  • la quatrième est inspirée d'une citation de Bender, dans la série télévisée Futurama : « Bite my shiny metal ass. » ;
  • la dernière phrase annexe est extraite du texte introductif de la série Battlestar Galactica, à propos des cylons.

La page dispose également d'un bouton sur lequel il ne faut pas cliquer deux fois, sans quoi celui-ci disparaît. Il s'agit d'une référence au Guide du voyageur galactique de Douglas Adams, dans lequel Arthur Dent (Une dent est un organe enveloppé d'os, dur, blanchâtre, généralement composé d'une couronne libre et d'une ou plusieurs racines implantées dans...) appuie sur un bouton qui lui demande de ne pas appuyer de nouveau.

2 500 $ de récompense

En mars 2005, la Mozilla Foundation versa 2 500 $ à Michael Krax, expert en sécurité allemand. Il empocha cette somme dans le cadre du programme Mozilla Security Bug Bounty. En effet, M. Krax découvrit cinq bugs majeurs et, « [Le programme] prévoit le versement de 500 dollars de récompense à qui trouvera un bug dans les produits de la Mozilla Foundation ».

Chris Hofman, ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de...) en chef de l'organisme, déclara : « ce programme est l'un des nombreux moyens pour que la Mozilla Foundation produise des logiciels sûrs et sécurisés pour ses utilisateurs » (This program is one of the many ways the Mozilla Foundation produces safe and secure software for its users).

Depuis juillet 2010, la fondation Mozilla a revu à la hausse cette prime, qui s'élève maintenant à 3 000 $ par faille élevée ou critique signalée.

Page générée en 0.186 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique