Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Tonnerre

Introduction

Wiktprintable without text.svg

Voir « tonnerre » sur le Wiktionnaire.

Le tonnerre est un bruit qui est produit par l'expansion brutale de la fine colonne d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) qui a été chauffé très rapidement par la foudre (La foudre est un phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive qui se produit lorsque de l'électricité statique s'accumule entre des nuages d'orage ou entre un tel nuage et la...) au cours d'un orage (Un orage, de l'ancien français ore qui signifiait vent, est une perturbation atmosphérique d'origine convective associée à un type de nuage particulier : le cumulonimbus. Ce dernier est à...).

Origine

Épicure, au troisième siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...) avant Jésus-Christ, tentait d'en expliquer la formation par plusieurs hypothèses : frottement (Les frottements sont des interactions qui s'opposent à la persistance d'un mouvement relatif entre deux systèmes en contact.) de nuages transformés en glace (La glace est de l'eau à l'état solide.), condensation (La condensation est le nom donné au phénomène physique de changement d'état de la matière qui passe d'un état dilué (gaz) à un état condensé (solide...) du feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) ou roulement ( En mécanique, le roulement, et plus précisément le roulement sans glissement, est le mouvement d'un corps qui reste en contact avec une surface d'appui sans glisser, qui s'entend généralement pour...) du souffle à l'intérieur des nuages. De même il émet l'idée d'une différence de vitesse (On distingue :) de transmission pour expliquer le décalage entre l'éclair et le tonnerre (Le tonnerre est un bruit qui est produit par l'expansion brutale de la fine colonne d'air qui a été chauffé très rapidement par la foudre au cours d'un orage.). Il n'exclut cependant pas la survenue non simultanée de ces deux phénomènes.

Lors d'un coup de foudre, l'air au niveau du passage du courant électrique (Un courant électrique est un déplacement d'ensemble de porteurs de charge électrique, généralement des électrons, au sein d'un matériau conducteur. Ces déplacements sont imposés par l'action...) est chauffé (à ~30 000°C) en quelques millièmes de secondes ; cette augmentation brutale de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud, provenant du transfert...) (~100 fois plus en température absolue) entraîne proportionnellement celle de sa pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le "Diplôme...) et donc une brusque expansion de ce dernier, générant une onde de choc (Une onde de choc est un type d'onde, mécanique ou d'une autre nature, associé à l'idée d'une transition brutale. Elle peut prendre la forme...) se propageant plus loin selon une onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de...) sonore. C'est ce phénomène qui génère le bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une...) important du tonnerre.

Dans les mythologies

Dans différentes mythologies, le tonnerre était associé à un dieu :

  • Zeus, Mythologie grecque
  • Jupiter, Mythologie romaine
  • Thor, Mythologie nordique
  • Ukko, mythologie finnoise
  • Lei Gong, Mythologie chinoise
  • Raiden, Mythologie japonaise
  • Taranis, Mythologie celtique gauloise
  • Les dieux difformes Héphaïstos dans la mythologie grecque et Vulcain dans la mythologie romaine sont aussi associés au tonnerre et à la foudre, en ce qu?ils forgeaient les foudres de Zeus ou Jupiter, selon l?une ou l?autre de ces mythologies.

Considérations pratiques

Pour un observateur, la différence de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) entre la perception du tonnerre et la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de l'éclair venant d'un orage permet de déterminer la distance approximative d'un impact de foudre. En effet la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière...) se déplaçant plus vite que le son dans l'air, le tonnerre ne se manifeste pas au même moment que l'éclair. De ce fait, il est possible d'évaluer la distance approximative en comptant le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de secondes qui espace un éclair de sa manifestation sonore.

En hypothèse, on doit considérer que la vitesse de la lumière (La vitesse de la lumière dans le vide, notée c (pour « célérité », la lumière se manifestant macroscopiquement comme un phénomène ondulatoire), est...) (environ 300 000 km/s) est virtuellement « infinie » et que l'observateur, qui n'est qu'à quelques dizaines de kilomètres tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au plus de la foudre, voit l'éclair au moment où il se produit. Cette approximation (Une approximation est une représentation grossière c'est-à-dire manquant de précision et d'exactitude, de quelque chose, mais encore...) est raisonnable car de toute façon le temps requis en réalité est infinitésimal. Il suffit ensuite de multiplier le nombre de secondes entre la perception de l'éclair et celle du tonnerre par la vitesse du son dans l'air (340 m/s) pour obtenir la distance. En pratique, il est raisonnable de considérer qu'un écart de 3 secondes correspond à une distance d'environ un kilomètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 seconde.), surtout avec l'imprécision du délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose....) de réception du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les hommes pour...) sonore par l'ouïe (L’ouïe ou l’audition est la capacité de percevoir des sons. Elle est l’un des cinq sens.) de l'observateur.

Le paratonnerre (Le paratonnerre est un dispositif inventé en 1752 par Benjamin Franklin. Il était conçu à l'origine afin d'« écouler à la terre le fluide électrique contenu dans le...) (qui serait plus justement appelé parafoudre) permet de protéger quelque peu un bâtiment contre les effets de la foudre. Cependant, le parafoudre, censé canaliser la décharge de foudre vers le sol, l'attire aussi : s'il est mal mis à la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...), il a l'effet inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1...) (mieux vaut pas de parafoudre qu'un parafoudre mal isolé).

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.