Hypertexte
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Un système hypertexte est un système contenant des documents liés entre eux par des hyperliens permettant de passer automatiquement (en pratique grâce à l'informatique) du document consulté à un autre document lié. Un document hypertexte est donc un document (Dans son acception courante un document est généralement défini comme le support physique d'une information.) qui contient des hyperliens.

Lorsque les documents ne sont pas uniquement textuels, mais aussi audiovisuels, on peut parler de système et de documents hypermédias.

Histoire

La première description du concept est probablement due à Vannevar Bush (Vannevar Bush est un ingénieur américain, conseiller scientifique du président Roosevelt et chercheur au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il est surtout connu comme étant l'un des pionniers d'Internet, à...). En 1945, dans un article du Atlantic Monthly intitulé " As We May Think ", il décrit un bureau électromécanique (L'électromécanique est l'association des technologies de l'électricité et de la mécanique.) futuriste appelé Memex. Ce bureau devait contenir des microfilms et permettre de les retrouver automatiquement à partir d'un index. Mais ce qui distinguait le Memex d'une bibliothèque automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a...) était la possibilité de créer un index pour toute paire (On dit qu'un ensemble E est une paire lorsqu'il est formé de deux éléments distincts a et b, et il s'écrit alors :) de microfilms, en tentant de simuler le fonctionnement de l'esprit humain, dont la caractéristique est de fonctionner de "manière associative", ce qui revient à créer des hyperliens.

De Nelson à Genette…

La première occurrence du concept d'hypertexte (Un système hypertexte est un système contenant des documents liés entre eux par des hyperliens permettant de passer automatiquement (en pratique grâce à l'informatique) du document consulté à un...) date de 1965. L’auteur de ce néologisme, Ted Nelson (Theodor Holm Nelson (né en 1937) est un sociologue américain, pionnier de l'histoire des technologies de l'information. Il est considéré comme l'inventeur de l'hypertexte dont il a inventé le terme en 1965.), est philosophe de formation. Il souffre d’une forme extrême d’un syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des...) affectant les capacités d’attention, perdant sans arrêt le fil de ses pensées. " L’idée m’est venue en octobre - novembre 1960 alors que je suivais un cours d’initiation à l’informatique qui, au début, devait m’aider à écrire mes livres de philosophie. Je cherchais un moyen de créer sans contraintes un document à partir d’un vaste ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) d’idées de tous types, non structurées, non séquentielles, exprimées sur des supports aussi divers qu’un film, une bande magnétique, ou un morceau de papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est considéré comme un...). Par exemple, je voulais pouvoir écrire un paragraphe présentant des portes derrière chacune desquelles un lecteur puisse découvrir encore beaucoup d’informations qui n’apparaissent pas immédiatement à la lecture de ce paragraphe. " Ted Nelson. Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes...) par Baritault A., " Xanadu. ", pp.190-193, in Sciences et vie (La vie est le nom donné :) Micro, Novembre 1990. Ted Nelson appelle " hypertexte " un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node) l'extrémité...) constitué par un ensemble de documents informatiques (originaux, citations, annotations) liés entre eux ; soit tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) un système hypertexte. Pour lui, la principale propriété de l'hypertexte est de ne pas être séquentiel (ou linéaire), par opposition à un discours ou aux pages d'un livre. Il le décrit en détail dans son ouvrage Computer Lib/Dream machines.

Documentation.

Comme en atteste Funkhauser C. dans son article " Cybertext Forebear : Ted Nelson. " : " Selon une note bibliographique dans Dream Machines, " L'hypertexte ", un article de Nelson, apparaît dans les actes de la conférence de la Fédération Mondiale de la Documentation en 1965. Cependant, ce n’est qu’à partir de Dream Machines que le débat autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) de ce concept est publié à grande échelle (La grande échelle, aussi appelée échelle aérienne ou auto échelle, est un véhicule utilisé par les sapeurs-pompiers, et qui emporte une échelle escamotable de grande hauteur. Le terme...). "

Littérature.

Dix-sept ans plus tard, mais encore huit ans avant que ne se tienne à Aberdeen la première conférence sur l’hypertexte, c’est un autre auteur, lui aussi friand de néologismes qui impose son idée de l’hypertexte, dans le champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de la critique littéraire cette fois. "J’appelle donc hypertexte tout texte dérivé d’un texte antérieur par transformation simple (nous dirons désormais transformation tout court) ou par transformation indirecte (nous dirons imitation)." Genette G., Palimpsestes. La littérature au second degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :). Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...), Seuil, coll. " Points ", n°257, 1982, p.16. Sans point (Graphie) commun apparent avec l’idée de Nelson, il est intéressant de remarquer comment, au point actuel de l’évolution technologique, les deux définitions entrent sans peine en résonance (Lorsqu'on abandonne un système stable préalablement écarté de sa position d'équilibre, il y retourne, généralement à travers des oscillations propres. Celles-ci se produisent à la fréquence propre du...), laissant entrevoir un champ épistémologique à la fois ouvert et complexe dans lequel les associations de l’un font écho aux " dérives " de l’autre.

Systèmes hypertextuels

Le premier système hypertexte fonctionnel était le NLS (oNLine System) conçu par Douglas Engelbart (Le docteur Douglas C. Engelbart est né le 30 janvier 1925 dans l'Oregon.) durant les années 1960 (à ne pas confondre avec le NLS de National Language Support, devenu sur le tard i18n). L'application HyperCard publiée par Apple (Apple, Inc. (Apple Computer, Inc. jusqu'en janvier 2007 ; apple signifie « pomme » en anglais) (NASDAQ : AAPL) est une société multinationale dont l'activité principale était de fabriquer et de vendre...) en 1987 fut un des premiers systèmes hypertextes à devenir populaire. Mais cette première réalisation montait difficilement en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être transporté.).

Les précurseurs

  • Guide, développé par la compagnie Owl ;
  • HyperCard d'Apple
  • Aide (AIDES est une association française de lutte contre le VIH/Sida et les Hépatites virales, créée en 1984 et reconnue d'utilité publique depuis 1990....) de Turbo Pascal version 4 ;
  • Aides sous Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par...).

World Wide Web (Le World Wide Web, littéralement la « toile (d’araignée) mondiale », communément appelé le Web, le web parfois la Toile ou le WWW, est un système hypertexte public fonctionnant sur...)

Le World Wide Web, conçu par Tim Berners-Lee (Tim Berners-Lee - citoyen britannique né à Londres le 8 juin 1955 et dont le nom complet est Sir Timothy John Berners-Lee - est le principal inventeur du World Wide Web. Il préside aujourd'hui le World Wide Web Consortium...) en 1989, est aujourd'hui le système hypertexte le plus vaste et le plus utilisé : il compte des milliards de documents répartis dans le monde (Le mot monde peut désigner :) entier, lesquels sont consultés par des millions de personnes à travers le réseau Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication...).

Dans le Web, le concept de document est généralisé, on parle de ressource. Une ressource peut non seulement être un document textuel, audiovisuel ou interactif, mais également une boîte à courrier électronique (Le courrier électronique, courriel ou email/e-mail, est un service de transmission de messages envoyés électroniquement via un réseau informatique (principalement l'Internet) dans...) ou un forum de discussion Usenet. Les hyperliens du web sont contenus dans des documents hypertextes généralement écrits en langage HTML (HyperText Markup Language), présentés sous la forme de pages web. Les liens vers les ressources les plus diverses peuvent être établis grâce à une notation standardisée, les URL (Uniform Resource Locators).

Le World Wide Web utilise des concepts hypertextes simples et très faciles à mettre en œuvre : les hyperliens sont unidirectionnels, ils se " cassent " lorsque la ressource liée est déplacée ou supprimée, il n'y a pas d'aperçu de la ressource liée, les droits d'auteurs ne sont pas gérés, il n'y a pas de système d'annotation ni de gestion de versions (La gestion de version (en anglais revision control) est une activité qui consiste à maintenir l'ensemble des versions d'un logiciel. Essentiellement utilisée dans le domaine de la création de logiciels, elle est surtout concernée par le...).

Page générée en 1.809 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique