Martin B-26 Marauder
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Martin B-26 Marauder
Rôle Bombardier moyen
Constructeur Glenn L. Martin Company
Équipage
7
Motorisation
Moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) 2 moteurs Pratt & Whitney (Pratt & Whitney est le nom d'un constructeur de moteurs d'avions américain dont la production est aussi bien utilisée pour les avions civils que pour les avions militaires. La companie fut fondée en 1860 par Francis Pratt et Amos...) R-2800-41 en étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus...) de 1 850 ch
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son...)
[[Image:{{{plan3vues}}}|300px]]
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 19,81 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...) 17,75 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 6,05 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique,...) alaire 48,12 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 11 476 kg
Avec armement 16 783 kg
Maximale 17 328 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale 454 km/h
0,36 Mach
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 7 200 m
Vitesse ascensionnelle 365,4 m/min
Distance franchissable 1 850 km
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en...) 1 814 kg de bombes
Externe 10 mitrailleuses Browning 12,7 mm (6 en poste fixe sur le fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte...) et 2 pour chaque tourelle dorsale et arrière)
Avionique

Le Martin B-26 Marauder (Le Martin B-26 Marauder fut un bombardier moyen américain utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale sur le front européen et dans la guerre du Pacifique. À la fin de la guerre, 5 157 exemplaires...) fut un bombardier moyen américain utilisé pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle plan. ...) Guerre mondiale sur le front européen et dans la guerre du Pacifique. À la fin de la guerre, 5 157 exemplaires avaient été construits.

Historique

Bombardier B-26 en vol
Bombardier B-26 en vol

Il fut conçu en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de répondre à une spécification émise en 1939 par l'US Army Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines des avions et...) Corps. Le cahier des charges (Un cahier des charges est un document visant à définir exhaustivement les spécifications de base d'un produit ou d'un service à réaliser. Outre les spécifications de base, il décrit ses modalités d'exécution. Il définit aussi les...) Circular Proposal 39-640 demandait un bombardier moyen propulsé par 2 moteurs. Six mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) plus tard, le Martin Model 179 apparaissait et au fur (Fur est une petite île danoise dans le Limfjord. Fur compte environ 900 hab. . L'île couvre une superficie de 22 km². Elle est située...) et à mesure des travaux, les militaires s'aperçurent qu'il était le modèle ayant la plus grande avance technologique. Si bien qu'en septembre 1939, la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) de la guerre en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) devenant de plus en plus importante, la firme Américaine Martin bénéficia d'un contrat portant sur 201 appareils avant même la construction du premier exemplaire. Cette démarche, sans précédent dans l'histoire de l'USAAC, dispensait le constructeur de la mise au point (Graphie) de prototypes et d'appareils de pré-série, de telle sorte que le premier B-26 de série effectua le vol initial le 25 novembre 1940. Il entre en service pour la première fois le 8 décembre 1941 soit quelques jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) après l'attaque japonaise sur la base américaine de Pearl Harbor. Dans le Pacifique il s'illustra pendant la bataille de Midway. Le Marauder fut définitivement retiré du service en 1948 et la dénomination de B-26 passa au Douglas Invader.

Caractéristiques de l'appareil

Les essais officiels montrèrent que le B-26 affichait des performances supérieures aux exigences du programme, mais au détriment des qualités de pilotage à basse vitesse. Le B-26A bénéficia alors de certaines améliorations jugées nécessaires, toutefois l'augmentation du poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de...) en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...) qui en résulta entraîna des accidents de plus en plus nombreux (ces incidents lui valurent le surnom de la part des pilotes de " Widow Maker ": le faiseur de Veuves). Une commission d'enquête fut nommée en vue de déterminer s'il convenait ou non d'interrompre la production. Suite à cela, les spécialistes se prononcèrent pour des modifications destinées à accroître la tenue de vol à basse vitesse et pour une révision des techniques de pilotage.

Baptisé par la suite Marauder, cet avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air,...) se présentait comme un monoplan (Un monoplan est un avion ayant une seule paire d'ailes comme plan de sustentation. Depuis la fin des années 1930, tous les avions classiques sont monoplans.) à aile haute cantilever au fuselage spacieux, de section circulaire, dans lequel prenait place un équipage de cinq hommes (puis sept). Équipé d'un train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter...) d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le...) tricycle (Le tricycle est un cycle à trois roues.), l'appareil était propulsé par deux moteurs en étoile Pratt & Whitney R-2800-5 de 1 850 ch (1380 kW) chacun. Poursuivant sa carrière, le Marauder devait enregistrer le taux de pertes le plus bas de tous les avions américains employés en Europe par la 9th Air Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...).

Engagements

Dès décembre 1941, l'appareil entra en service au sein de l'USAAF dans le Pacifique, ce fut par ailleurs le premier bombardier moyen à être utilisé dans les campagnes du Pacifique. Puis, des B-26B et B-26C firent leur apparition en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) avec l'opération Torch en novembre 1942 dans douze unités appartenant aux 17th, 319th et 320th Bombardment Groups de la 12th USAAF. Les B-26 furent donc utilisés lors des divers débarquements méditerranéens et fournirent un appui remarquable aux troupes alliées en Corse (La Corse (Corsica en corse) est une île de la mer Méditerranée et une région française, ayant toutefois un statut spécial (officiellement...), en Italie, en Sardaigne (La Sardaigne (en italien : Sardegna et en langue sarde normalisée : Sardigna) est une île de la Méditerranée occidentale, située à l'ouest de la...), en Sicile (La Sicile (Sicilia en italien) est une région autonome d'Italie et la plus grande île de la Méditerranée. Son chef-lieu est la ville...) et dans le sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de la France avec notamment l'opération Anvil Dragoon. Utilisé dans des missions tactiques, le Marauder prit une place de plus en plus importante dans la 9th USAAF

Leur capacité de bombardement à basse altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et...) fut aussi l'une des raisons du peu de pertes de troupes américaines à Utah Beach lors du débarquement de Normandie.

L'appareil a aussi volé sous d'autres cocardes que celle américaine. En vertu de la loi Prêt-Bail la RAF prit en compte 522 Marauder, qui volèrent dans 4 Squadrons (14, 39, 326, 327) et 454 Marauder opérèrent dans les Squadrons 12, 21, 24, 25 et 30 de la South African Air Force qui évoluèrent aux côtés des B-26 de la 12th USAAF

Enfin, après le débarquement allié en Afrique du Nord, plusieurs groupes français des Forces françaises libres furent réarmés avec cet appareil.

Photos de l'appareil

Les versions

Les différents types d'appareils selon les dénominations Américaines

  • B-26 : première version de série (201 exemplaires construits)
  • B-26A : identique au B-26, mais doté de moteurs R-2800-9 ou 39 de 1 850 ch (1380 kW) et possédant une capacité en carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) accrue, 1 lance-torpilles externe, des circuits modifiés et un armement plus lourd (139 exemplaires construits)
  • CB-26B : quelques B-26B transformés en avions de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions...)
  • B-26B : version améliorée, la plus répandue, équipée de moteurs R-2800- 41 de 2 000 ch (1 491 kW), d'un armement révisé et d'un blindage plus important ; à partir du 642e exemplaire, envergure plus longue de 1,83 m, dérive plus haute et armement renforcé (1 883 exemplaires construits)
  • AT-23B (puis TB-26B) : 208 B-26B modifiés en 1943 en remorqueurs de cibles pour l'entraînement des mitrailleurs
  • B-26C : version de série, produite à Omaha (Nebraska), identique au B-26B mais avec des R-2800-43 (motorisation), 1 210 exemplaires construits.
  • AT-23C (puis TB-26C) : 375 B-26C transformés en 1943 en remorqueurs de cibles pour l'entraînement des mitrailleurs
  • B-26F : version de série avec une incidence de voilure différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application...), destinée à améliorer la tenue de vol au décollage et dotée d'équipements différents (300 exemplaires construits)
  • B-26G : version identique au B-26F, mais présentant des modifications de détail (893 exemplaires construits)
  • TB-26G : dernière variante de série du B-26G, utilisée pour l'entraînement des équipages ou le remorquage de cibles (57 exemplaires construits, dont 47 cédés à l'US Navy sous la dénomination de JM-2)
  • XB-26H : 1 exemplaire de B-26G transformé pour recevoir le train d'atterrissage prévu sur le Boeing (Boeing (nom officiel en anglais The Boeing Company) est l'un des plus grands constructeurs aéronautiques et aérospatiaux au monde. Son siège social est...) B-47
  • JM-1 : dénomination de 225 AT-23 transférés à l'US Navy
  • JM-1P : un petit nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de JM-1 transformés pour la reconnaissance photographique

Dénomination du Marauder dans la RAF

  • Marauder Mk I : dénomination des B-26A cédés à la RAF dans le cadre du Prêt-Bail
  • Marauder Mk IA : dénomination des B-26B cédés à la RAF dans le cadre du Prêt-Bail Marauder
  • Mk II : dénomination des B-26C cédés à la RAF dans le cadre du Prêt-Bail
  • Marauder Mk III : dénomination des B-26F cédés à la RAF dans le cadre du Prêt-Bail

Les appareils restés à l'état de prototypes pour des essais

  • XB-26D : 1 exemplaire expérimental destiné à tester un système de dégivrage, par air chaud, du bord d'attaque des ailes et de l'empennage.
  • XB-26E : 1 exemplaire expérimental plus léger, avec la tourelle supérieure placée plus en avant, à l'aplomb du bord de fuite des ailes
Page générée en 0.219 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique