Abeille - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme « Abeille » s'applique, en français,
à plusieurs taxons distincts. Icône de redirection
Abeille
Abeille (ici sur le blason de Viļāni, Lettonie).
Abeille (ici sur le blason de Viļāni, Lettonie).
Taxons concernés

Dans la super-famille des Apoidea :

  • Voir texte
Sous-pages sur les abeilles
  • Abeille à miel
  • Liste des races d'abeilles domestiques
  • Articles sur l'apiculture

Abeille est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes...) hyménoptères de la super-famille des Apoidea. En Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...), l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il existe...) la plus connue est Apis mellifera qui, comme la plupart des abeilles à miel, appartient au genre Apis. La plupart des abeilles ne produisent pas de miel. Les abeilles sont distinctes des guêpes et des bourdons. Elles sont rangées en différents groupes selon leur mode de vie : les abeilles domestiques ou bien sauvages, solitaires ou bien sociales… En tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.), plus de 20 000 espèces ont été recensées.

Étymologie et histoire du mot

Abeille est un mot dont l'origine remonte au XIVe siècle.

D'abord attesté sous la fome abueille, abele, aboille ou encore abeulle, ce mot provient du latin apicula (abeille), via l'ancien provençal abelha.

Le terme abeille est utilisé d'abord en France septentrionale (Flandre, îles Anglo-Normandes...) ainsi que dans l'estuaire (L'estuaire est la portion de l'embouchure d'un fleuve où l'effet de la mer ou de l'océan dans lequel il se jette est perceptible. Cette définition conduit à une...) de la Gironde, l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du mot abeille prend progressivement le pas sur les termes employés dans les autres régions : à l'est l'abeille est considérée comme étant une « petite mouche » (mouchette, mohhate, môtchotte) et plus au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) on la nomme avette ou aveille.

Un glissement de langage progressif se serait opéré ensuite de mouchette vers abeille tout court, en passant par mouche à miel puis mouche-abeille.

Dans sa première édition de 1694, le Dictionnaire de l'Académie française définit l'abeille comme étant une « mouche à miel », sauvage ou domestique. La définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les...) du mot abeille dans les dictionnaires évolue peu avec le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Il faut attendre le XIXe siècle avec la 6e édition (1832-1835) de ce dictionnaire pour voir apparaître des précisions sur cette sorte de mouche : « Insecte ailé (...) qui produit la cire (Chimiquement, la cire est un ester de l'éthylène glycol et de deux acides gras ou un monoester d'acide gras et d'alcool à longues chaines. ...) et le miel » et le XXe siècle avec l'édition de 1932-1935 pour qu'elle soit classée parmi les hyménoptères tout en précisant également qu'elle « vit en essaim ». Cette définition est très proche de celle donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un événement, etc.) par le Trésor de la Langue Française (1971-1994), ce qui réduit progressivement l'usage du mot aux seules abeilles à la fois sociales et productrices de miel, qu'elles soient sauvages ou domestiques.

Pourtant, parmi les insectes appelés « abeille » en français, il existe en réalité des espèces solitaires et d'autres qui ne produisent que peu ou pas du tout de miel, nuance qui va être intégrée à la 9e édition du Dictionnaire de l'Académie française qui, tout en réduisant la définition de l'abeille à la « famille des Apidés », ajoute qu'elle vit en société et produit du miel « le plus souvent ».

Vocabulaire lié à la vie des abeilles

Grands types d'abeilles

Selon les habitude de vie des espèces on distingue plusieurs catégories d'abeilles : l'expression abeille domestique est l'un des noms usuels de l'abeille européenne (Apis mellifera) mais elle peut aussi être employée pour toute autre abeille domestiquée par l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par...). Par opposition, on nomme « abeille sauvage » une abeille non domestiquée.

L'expression abeille sociale désigne une espèce d'abeille vivant en colonie, sinon il s'agit d'une abeille solitaire constituant plutôt des agrégations de terriers individuels.

Abeille à miel est employé pour nommer une espèce d'abeille qui produit du miel en quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer...) significative mais par métonymie, c'est aussi l'un des noms usuels de l'abeille européenne (Apis mellifera). Bien que ce soit cette dernière qui se prête le mieux à l'apiculture, toutes les espèces du genre Apis sont des abeilles à miel. D'autres espèces produisent du miel mais pas en quantité suffisante pour porter cette appellation.

Enfin, quand certaines abeilles de la tribu des Meliponini sont dépourvues de dard, d'autres au contraire, des hybrides croisés avec des abeilles africaines, sont appelées des abeilles tueuses tant elles sont agressives.

Vocabulaire des abeilles butineuses

Butiner signifie voler de fleur (La fleur est constituée par l’ensemble des organes de la reproduction et des enveloppes qui les entourent chez les angiospermes (aussi appelées plantes...) en fleur à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) de nourriture. L'abeille récolte ainsi dans la nature nectar, propolis (La propolis est un matériau recueilli par les abeilles à partir de certains végétaux. Cette résine végétale est utilisée par les abeilles...), pollen (Le pollen (du grec palè : farine ou poussière) constitue, chez les végétaux supérieurs, l'élément fécondant mâle de la...). En butinant l'abeille assure également la pollinisation (La pollinisation est le mode de reproduction privilégié des plantes angiospermes et gymnospermes. C'est un des services écologiques rendus par la...), c'est à dire le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de déplacements...) du pollen assurant la reproduction (La Reproduction. Eléments pour une théorie du système d'enseignement est un ouvrage de sociologie co-écrit par Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron paru en 1970 aux éditions de Minuit.) des plantes.

Certaines abeilles transforment alors leur récolte en produits dérivés, cachetés dans la cire d'abeille qui forme des Alvéole, sortes de cellules hexagonales (en nid d'abeille). Un rayon de miel est ainsi formé d'un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui...) de plusieurs alvéoles contenant du miel ou de la gelée royale.

Vocabulaire des abeilles solitaires

Les abeilles solitaires sont des abeilles sauvages qui ne fondent généralement pas de colonie, hormis l’halicte (Halictus), un genre d'abeilles à demi sociales qui fondent des petites colonies familiales seulement.

Si les femelles ont parfois une même entrée de nid, elles construisent et s'occupent seule de leurs propres cellules et n'ont aucun contact avec leur descendance. Chaque cellule contenant une larve (La larve est le premier stade de développement de l'individu après l'éclosion de l'œuf ou la naissance chez un grand nombre d'espèces animales, ayant un...), du pollen et du nectar est cellée avec un bouchon d'argile (L'argile (nom féminin) est une roche sédimentaire, composée pour une large part de minéraux spécifiques, silicates en général d'aluminium plus ou moins hydratés, qui présentent...).

Certaines espèces sont des « rubicoles » (au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) strict « qui habitent les ronces ») et nidifient dans des tiges de plantes à moelle. D'autres espèces sont des « xylicoles » qui utilisent des galeries creusées dans le bois, soit par elle-mêmes, soit par des insectes xylophages. D'autre espèces enfin creusent leur nid dans des paroies de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par...) sèche ou dans le sol.

Vocabulaire des abeilles sociales

Les abeilles sociales forment des colonies, groupe d'abeilles vivant en société. La colonie se compose de la reine des abeilles, l'unique femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une...) du groupe, de plusieurs faux-bourdon, les abeilles mâles et d'ouvrières, des abeilles femelles stériles qui assurent le ravitaillement et les soins au couvain. Celui-ci est une sorte de maternité formé d'un ensemble d'alvéoles contenant les futures abeilles aux différents stades de leur développement : œuf, larve et pupe.

Un essaim d'abeilles est un rassemblement en nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) important d'insectes de la même famille (ne pas confondre avec un naissain) et quand une vielle reine quitte la ruche avec son essaim pour former une nouvelle colonie, laissant la place à une jeune, on parle d'essaimage.

Le problème de disparition des abeilles sociales est nommé syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances...) d'effondrement des colonies d'abeilles.

Vocabulaire des abeilles d'élevage

L'apiculture est la discipline liée à l'élevage des abeilles domestiques, l'éleveur étant un apiculteur (Un apiculteur est un éleveur d’abeilles - en latin apis - en vue de tirer profit des produits de la ruche :). Les abeilles d'élevage vivent dans une ruche, une structure artificielle destinée à abriter une colonie d'abeilles sociales butineuses.

Page générée en 0.009 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique