Noyau Linux - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Linux
Tux, le manchot
Développeurs Linus Torvalds et des milliers de contributeurs
Dernière version 2.6.35.4 [+/-]
Version avancée 2.6.36-rc3 [+/-]
Écrit en C
Environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...) Type UNIX (UNIX (marque déposée officiellement comme UNIX, parfois aussi écrit comme Unix avec...)
Type Noyau
Licence GNU (GNU est un projet de système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.) GPL 2
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une...) www.kernel.org

Le noyau Linux est un noyau de système d'exploitation de type UNIX. Le noyau Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche,...) est un logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication...) développé essentiellement en C par une large communauté de contributeurs. Formellement, « Linux » est le nom du seul noyau, mais dans les faits, on appelle souvent « Linux » l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) du système d'exploitation, aussi appelé « GNU/Linux », voire l'ensemble d'une distribution Linux (Une distribution Linux (ou distro, distrib), appelée aussi distribution GNU/Linux pour faire...).

Le noyau est le cœur du système, c'est lui qui s'occupe de fournir aux logiciels une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface...) pour utiliser le matériel. Le noyau Linux a été développé par Linus Torvalds (Linus Benedict Torvalds, né le 28 décembre 1969 à Helsinki en Finlande,...) au début des années 1990 pour les compatibles PC, d'architecture (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans,...) x86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel...). Depuis, il a été porté sur nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) d'architectures dont m68k, PowerPC (PowerPC, parfois abrégé PPC, est une gamme de microprocesseurs dérivée de...), StrongARM, Alpha, SPARC (L'architecture SPARC est une architecture de processeur ouverte. « SPARC » est...), MIPS, etc. Il peut être au cœur autant d'un ordinateur personnel (Un ordinateur personnel, encore appelé micro-ordinateur ou ordinateur individuel, est un...) que d'un superordinateur (Un superordinateur (ou supercalculateur) est un ordinateur conçu pour atteindre les plus...), voire d'un système embarqué (Un système embarqué peut être défini comme un système électronique et...) tel un téléphone (Le téléphone est un système de communication, initialement conçu pour transmettre la voix...) portable ou un assistant personnel (Un assistant numérique personnel est un appareil numérique portable, souvent appelé...).

Ses caractéristiques principales sont d'être multitâche (Un système d'exploitation est multitâche (en anglais : multi-task) s’il...) et multi-utilisateur (Un système multi-utilisateur est conçu pour que plusieurs utilisateurs puissent profiter des...). Il respecte les normes POSIX (POSIX est le nom d'une famille de standards définie depuis 1988 par l'IEEE et formellement...) ce qui en fait un digne héritier des systèmes UNIX. Au départ, le noyau a été conçu pour être monolithique (Un monolithe est un élément fait d'un seul bloc de pierre de grande dimension. Son nom vient du...). Ce choix technique fut l'occasion de débats enflammés avec Andrew S. Tanenbaum, professeur à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) libre d'Amsterdam, qui avait développé Minix (Minix est un système d'exploitation, clone d'UNIX, basé sur un micro-noyau créé par un...), Andrew Tanenbaum (Andrew Stuart « Andy » Tanenbaum est un chercheur et enseignant en informatique.) arguant que les noyaux modernes se devaient d'être des micro-noyaux et Linus répondant que les performances des micronoyaux n'étaient pas bonnes. Depuis sa version 2.0, le noyau, bien que n'étant pas un micro-noyau, est modulaire, c'est-à-dire que certaines fonctionnalités peuvent être ajoutées ou enlevées du noyau à la volée (en cours d'utilisation).

Histoire

Le noyau Linux a vu le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) le 5 octobre 1991, date à laquelle Linus Torvalds annonça sur le forum Usenet comp.os.minix la disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on...) d'une ébauche de son système d'exploitation. C'était la version 0.02, la 0.01 ayant eu une diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de...) plus que confidentielle.

Avant d'être un noyau, Linux était un émulateur de terminal que Linus utilisait pour se connecter via un modem (Le modem (mot-valise, pour modulateur-démodulateur), est un périphérique servant...) au serveur de son université. Il fut écrit à l'origine de façon ludique et initié pour comprendre le fonctionnement de son ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant...), un 80386, machine très avancée pour son époque, car gérant à la fois une commutation maître/esclave efficace (à la différence du 80286) et une mémoire virtuelle (En informatique, le mécanisme de mémoire virtuelle a été mis au point dans les...). Après ajout de diverses fonctionnalités dont un système de fichiers (Un système de fichiers (file system ou filesystem en anglais) ou système de gestion de...) hérité de Minix, Linus orienta son projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) vers quelque chose de plus ambitieux : un système d'exploitation aux normes POSIX.

La mise à disposition du code de Linux (qui s'était appelé Freax dans la chambre de Linus) suscita beaucoup d'intérêt de la communauté des utilisateurs de Minix. Dès lors, des milliers de programmeurs bénévoles à travers le monde (Le mot monde peut désigner :) ont participé à ce projet.

Rythme de développement

Début 2010, le noyau linux était composé de plus de 11,5 millions de lignes de code dans 28 000 fichiers, alors que 2,8 millions de lignes ont été ajoutées entre noël 2008 et janvier 2010.

Entre 2005 et mi-2009, 5 000 développeurs et 500 entreprises ont participé à l'écriture du noyau. Le nombre de patchs proposé est en augmentation, notamment depuis la version 2.6.25.

Page générée en 0.042 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique