Pétrolier
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Architecture actuelle

On distingue communément les pétroliers à coque simple et les pétroliers à coque double. Ces derniers sont préférés de nos jours aux premiers car considérés plus sûrs. En effet, dans ce concept, les cales sont séparées du contact direct de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) par une ceinture de ballasts. Un espace, en général de deux mètres, sépare ces deux coques. En cas d'avarie, le pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle...) se déverse dans cette capacité et non dans la mer.

Controverse sur les doubles coques

Le supertanker AbQaid

Le principe de la double coque, quoique largement répandu, est aussi souvent critiqué. Les premières doubles coques étaient testées dès le XIXe siècle en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui représentent 83,8% de la population du...), mais ont été abandonnées, car la structure complexe des coques en bois faisaient courir le risque de créer une atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) explosive dans les espaces entre la coque et les cuves. Après l'accident de l'Exxon Valdez (L’Exxon Valdez est le nom d'un pétrolier américain dont le naufrage en 1989 a causé une marée noire importante aux États-Unis.) aux États-Unis, l’Oil Pollution Act, voté en 6 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) par le congrès américain, oblige le recours aux doubles fonds, sous peine d'inassurabilité du navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les...). Plus tard, c'est la double coque (c'est-à-dire double fond et double coque sur les flancs) qui est imposée.

Sous la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) des États-Unis, l'OMI rend obligatoire la double coque dans le cadre de Marpol 73/78. Les navires pétroliers à simple coque seront interdits en 2015 en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des...), suite aux accidents traumatisants de l’Erika et du Prestige. Cependant, les doubles coques ont été souvent imposées par mimétisme (Le mimétisme est une stratégie adaptative d'imitation. Cela permet par exemple à une espèce d'échapper à d'éventuels prédateurs....) plutôt que par choix réfléchi. Elles possèdent un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'inconvénients :

  • difficulté d'entretien : pour les marins, il est difficile de se glisser dans l'espace entre les coques, souvent déjà encombré par les renforts, or un mauvais entretien peut également mener à la catastrophe ;
  • augmentation de poids ;
  • augmentation de la taille du navire pour la même quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) transportée ;
  • augmentation de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) à protéger de la corrosion, d'où nécessité d'une meilleure qualité d'application, ainsi que d'inspections plus étendues ;
  • augmentation de la surface à inspecter ;
  • seule la zone cargaison (La cargaison (de l'occitan gascon cargar: charger) est l'ensemble des marchandises transportées. Le terme s'applique au transport de bétail mais ne s'applique pas...) est prévue pour être protégée par la double coque ;
  • l'apparition de microfissures au niveau des cuves peut laisser échapper des hydrocarbures gazeux. Prisonnières du vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) situé entre les deux parois, ces substances transformeraient le navire en « bombe flottante » ;
  • un coût accru à la construction comme à l'entretien ;
  • une grande difficulté à la construction, puisque les soudeurs doivent travailler au-dessus d'eux ;
  • une efficacité non prouvée : dans le cas de nombreux accidents, une double coque n'aurait pas permis d'éviter le pire ; la faute revenant à une déficience de l'armateur (équipage de nationalité hétérogène ne se comprenant pas bien, veilles trop longues, méconnaissance des côtes...) plutôt qu'à un défaut matériel.

Ainsi, l'imposition de la double coque peut donner un faux sentiment de sécurité tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en laissant circuler des navires dans un état d'entretien insuffisant.

Types de pétroliers

On peut classer les pétroliers de diverses façons : soit selon leur taille, soit suivant le type de produits qu’ils transportent.

  • Selon les produits transportés, on trouve :
    • les transporteurs de brut, qui transportent le pétrole brut (Le pétrole brut provient de l'exploitation d'un puits, à l'issue des traitements de dessablage, de décantation de l'eau, et éventuellement de séparation de la phase gazeuse à...) des champs de production jusqu’aux raffineries, sur les grande distances. Ce sont très souvent de très grands navires, dépassant 100 000 tonnes ;
    • les transporteurs de produits raffinés, eux transportent le pétrole sorti des raffineries jusqu’aux consommateurs. Certains sont spécialisés dans le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route,...) d'essences "propres" (kérosène, lubrifiants) et possèdent des pompes séparées suivant les produits ;
    • d'autres transportent les produits « sales », comme les résidus du raffinage.
  • Par taille :
    • les super-tankers transportent les produits pétroliers sur de grandes distances ;
    • les pétroliers classiques pour les moyennes distances ;
    • les ravitailleurs et navires d'allègement : ils permettent de ravitailler les autres navires, ou d'alléger les pétroliers trop gros pour arriver à un certain terminal ;ils possèdent des équipements spéciaux permettant l'amarrage (Le terme d'amarrage est utilisé dans deux domaines :) à couple et le transfert de pétrole, certains sont conçus pour s'approcher des plates-formes pétrolières ;
    • les pétroliers côtiers transportent différents types de produits dans les estuaires et le long des côtes ; ils doivent avoir des dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de...) limitées et une bonne manœuvrabilité pour pouvoir se glisser dans les passages étroits ;
    • les barges particulièrement utilisées sur le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une...) nord-américain, où elles représentent environ 60 % du trafic intérieur de pétrole. Elles peuvent être poussées ou tirées par un remorqueur (Les remorqueurs sont des bateaux petits, très puissants et très manœuvrants qui servent à guider, tirer, pousser les bateaux plus gros qui entrent et sortent des ports et à les amarrer à quai.).

Tailles

Le gigantisme (Le gigantisme (du grec gigas, gigantos « géant ») est un état caractérisé par une croissance excessive. Le gigantisme n'est pas un terme médical couramment utilisé à l'heure...) est illustré en comparant la taille du navire avec celle des ouvriers en contrebas.
Voir aussi l'article Taille des navires.

Les différentes tailles de pétroliers sont :

  • Les Jumbo de 5 000 tonnes des années 1950,
  • Les VLCC pour Very Large Crude Carriers, à partir de 200 000 tonnes, dès la fin des années 1960,
  • Les ULCC pour Ultra Large Crude Carriers, au-dessus de 300 000 tonnes, dans les années 1970. Les plus gros sont aussi les plus grandes structures mobiles construites par l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...).
  • Les Aframax entre 80 000 et 120 000 tonnes
  • Les Suezmax de 150 000 tonnes
  • Les Panamax jusqu'à 79 000 tonnes, dans les années 1960
  • Les Malaccamax de 300 000 tonnes de port en lourd
Page générée en 0.212 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique