Spam
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Boîte de réception infestée

Le spam, pourriel ou polluriel est une communication électronique non sollicitée, en premier lieu via le courrier électronique. Il s'agit en général d'envois en grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de...) effectués à des fins publicitaires.

Le premier pourriel a été envoyé le 3 mai 1978 par Gary Thuerk, marketeur travaillant chez DEC. Il envoya son message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de...) à près de la totalité des utilisateurs d'ARPAnet (Arpanet, acronyme anglais de Advanced Research Projects Agency Network, est le premier réseau à transfert de paquets développé aux États-Unis par la DARPA, le projet fut lancé en 1967 et la première démonstration officielle date d'octobre...) (ancêtre d'Internet) vivant sur la côte ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) des États-Unis, soit environ 600 personnes. Il fit cela sans mauvaise intention, afin d'inviter ces utilisateurs technophiles à une démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment...) de la gamme DEC. Voulant éviter d'écrire un message à chaque adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, chaque adresse doit correspondre à...), il mit les 600 adresses directement dans le champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) « Destinataire ». Les réactions furent vives et contrastées, l'administration américaine gérant le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit...) condamnant d'office la pratique, la jugeant non-conforme aux termes d'utilisation du réseau.

Le terme polluriel est plutôt utilisé pour définir les messages inutiles, souvent provocateurs et n'ayant aucun lien avec le sujet de discussion, qui sont diffusés massivement sur de nombreux forums ou groupe de nouvelles, ce qui entraîne une pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut...) des réseaux.

En France, 95 % des messages échangés courant décembre 2006 étaient des pourriels. Ces pourcentages varient selon les articles publiés, mais la barre des 90 % est toujours dépassée. En mai 2009, Symantec (Symantec Corporation NASDAQ : SYMC est une société américaine fondée en 1982 spécialisée dans les logiciels informatiques. Elle a son siège social à Cupertino en Californie. Symantec est...) annonce le chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) de 90,4 %. Pour Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a atteint 44,28 milliards de dollars en 2006 et emploie 76 000...), concernant la période de juillet à décembre 2008, la proportion de messages indésirables est de 97 %.

Terminologie

Origine du terme « spam »

Une boîte de SPAM (Le spam, pourriel ou polluriel est une communication électronique non sollicitée, en premier lieu via le courrier électronique. Il s'agit en général...) des années 1950

SPAM est une marque créée et déposée par Hormel Foods en 1937, l'origine du nom étant "Spiced Ham" (« jambon épicé », le produit ayant été nommé Hormel Spiced Ham à ses débuts). Cette viande précuite en boîte a largement été utilisée par l'intendance des forces armées américaines pour la nourriture des soldats pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) Guerre mondiale et sera introduite dans diverses régions du monde (Le mot monde peut désigner :) à cette occasion.

L'association de « spam » et de « indésirable » provient d'un sketch comique des Monty Python, intitulé Spam, dans lequel le mot « spam », désignant le fameux jambon en boîte, envahit la conversation et le menu d'un petit restaurant (il entre dans la composition de chaque plat et est répété à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) bout de champ). Un groupe de Vikings présent dans le restaurant, interrompt régulièrement la conversation en chantant bruyamment « Spam, Spam, Spam, Spam, lovely Spam, wonderful Spam ». Le sketch parodie une publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la Démocratie —( Publicité, sauvegarde du peuple est-il écrit au fronton de...) radiophonique pour SPAM, pendant laquelle la marque était répétée de nombreuses fois (« SPAM SPAM SPAM SPAM/ Hormel's new miracle meat in a can »)

Sur l'emploi du terme « spam » pour parler de courrier indésirable, la BBC fournit l'explication suivante en octobre 1999 : le début d'Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie...) coïncide plus ou moins avec la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire...) du sketch Spam. Beaucoup des premiers utilisateurs d'Internet étaient aussi des fans des Monty Python, connaissant par cœur les meilleurs moments des sketchs de leurs humoristes préférés, et ceux-ci avaient créé un newsgroup dédié aux Monty Python. Le sketch Spam étant populaire, un message apparu dans ce newsgroup, contenant uniquement le mot « spam » répété des centaines de fois, à la manière du sketch. Ce message fut repris régulièrement et finit par atterrir dans d'autres newsgroups où il continua à être diffusé. C'est ainsi que le fait de poster des messages sans référence au thème d'un newsgroup finit par être appelé « spamming ».

Par opposition au pourriel, les logiciels anti-pourriel (ou anti-spam) tels que SpamAssassin définissent comme « ham », soit « jambon », tout courriel qui n'est pas du pourriel.

Origine du terme « pourriel »

Le mot « pourriel », proposé par l'Office québécois de la langue française (OQLF) en mai 1997, est un mot-valise construit à partir de « poubelle » et « courriel » tandis que « polluriel » est construit à partir de « pollution » et « courriel ». Le mot « pourriel » est d'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) courant au Québec, alors qu'en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...), « spam » est l'appellation privilégiée. Le terme « polluriel », quant à lui, est plutôt réservé au contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu...) des messages indésirables dans les forums de discussion et groupes de nouvelles Usenet. La proposition d'officialisation de « pourriel » par la Commission générale de terminologie et de néologie française a été rejetée par l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs...) française parce que phonétiquement trop proche de « courriel ». Le mot québécois « pourriel » a toutefois été consigné dans les éditions récentes du Petit Larousse illustré et du Petit Robert.

Le verbe « spammer » est souvent utilisé dans le langage familier pour qualifier l'action d'envoyer du pourriel. Le mot « spammeur » désigne celui qui envoie du pourriel. Le verbe « polluposter », ainsi que les noms « pollupostage » et « polluposteur », tous les trois proposés par l'OQLF, en sont des équivalents français.

Page générée en 0.110 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique