Énergie et effet de serre
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont identifiées de manière assez consensuelle comme causes d'un dérèglement climatique global.

L'augmentation de l'effet de serre est due principalement à la combustion de grande quantité d'énergies fossiles comme le charbon, le lignite, le pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de...) ou le gaz naturel (Le gaz naturel est un combustible fossile, il s'agit d'un mélange d'hydrocarbures présent naturellement dans des roches poreuses sous forme gazeuse.) (méthane), ce qui rejette du dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone, communément appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de deux...) (CO2) en grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de...) dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :).

En France, 78 % des émissions de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le...) sont liées à la consommation d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.)  :

  • les transports (automobiles, poids lourd (Un poids lourd est un véhicule routier de plus de 3,5 tonnes, affecté soit au transport de marchandises (camion, semi-remorque, train routier), soit au transport de personnes (autobus, autocar, trolleybus).), ...) : 26,75 %
  • l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) industrielle (sidérurgie, production d’aluminium, chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations communs ou...), ...) : 19,9 %
  • les bâtiments (chauffage, climatisation (La climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de poussières, etc.) d’un local pour des...), production d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) chaude sanitaire…) : 18,4 %
  • la production d'énergie (électricité, ...) : 12,95 %

Les 22 % restants sont des émissions de gaz à effet de serre (Une serre est une structure généralement close destinée à la production agricole. Elle vise à soustraire aux éléments climatiques les cultures...) dues à :

  • l'activité agricole : 19,4%. Bien que ces activités n'appartiennent pas à proprement parler au secteur de l'énergie, on note que le méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la famille des alcanes. C'est un gaz que l'on trouve à l'état naturel et qui est produit par des...) (CH4) produit par l'agriculture pourrait être valorisé énergétiquement sous la forme de biogaz (Le biogaz est le gaz produit par la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l'absence d'oxygène.), ce qui réduit son impact sur l'effet de serre.
  • le retraitement des déchets : 2,6%.[1]

Transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.)

Le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le...) est le secteur d'activités humaines qui produit le plus de gaz à effet de serre. L'activité du transport génère dans les pays développés (Les pays développés à économie de marché (PDEM) sont des pays dont la majorité de la population accède à tous ses besoins vitaux ainsi qu'à un certain confort et à...) environ 25 à 30% des émissions de CO2 et ces émissions sont en forte augmentation [2]

Chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !)

En France, la chaleur constitue, avec 35 % de nos besoins énergétiques, le premier poste énergétique. En effet, le chauffage (Le chauffage est l'action de transmettre de l'énergie thermique à un objet, un matériau.) consomme 56 millions de tonnes d'équivalent pétrole (Mtep) contre 50 pour les transports, 40 pour la production industrielle et 18 pour l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie les...) spécifique. Les besoins de chaleur sont actuellement couverts à 80% par les énergies fossiles (données de l'association AMORCE).

Selon un rapport parlementaire, pour substituer l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) des fossiles, il faut non pas favoriser le chauffage électrique mais le développement des énergies renouvelables thermiques. Et il appartient aux collectivités territoriales d'accompagner et d'amplifier ce développement.[3]

Electricité

Emission de GES des différentes filières de production d'électricité

Le tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) suivant permet de comparer les émissions totales de GES par filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) de production d'électricité[4].

Emissions totales de GES des différentes filières de production d'électricité - gCeq/kWh
Energie/Technologie Emission des
centrales
Autres étapes
de la filière
Total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme....)
LIGNITE
Technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) des années 90 (borne supérieure) 359 7 366
Technologie des années 90 (borne inférieure) 247 14 261
Technologie de 2005-2020 217 11 228
CHARBON
Technologie des années 90 (borne supérieure) 278 79 357
Technologie des années 90 (borne inférieure) 216 48 264
Technologie de 2005-2020 181 25 206
PETROLE
Technologie des années 90 (borne supérieure) 215 31 246
Technologie des années 90 (borne inférieure) 195 24 219
Technologie de 2005-2020 121 28 149
GAZ NATUREL
Technologie des années 90 (borne supérieure) 157 31 188
Technologie des années 90 (borne inférieure) 99 21 120
Technologie de 2005-2020 90 16 105
SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE
Technologie des années 90 (borne supérieure) 0 76,4 76,4
Technologie des années 90 (borne inférieure) 0 27,3 27,3
Technologie de 2005-2020 0 8,2 8,2
HYDRAULIQUE (L'hydraulique désigne la branche de la physique qui étudie les liquides. En tant que telle, les champs d'investigation qu'elle propose regroupent plusieurs domaines :)
Centrales de lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit...) (Brésil, théorique) 0 64,6 64,6
Centrales de lac (Allemagne, borne supérieure) 0 6,3 6,3
Centrales de lac (Canada) 0 4,4 4,4
Centrales au fil de l'eau (Suisse) 0 1,1 1,1
BIOMASSE ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. Dans le domaine de l'énergie, le terme de...)
Borne supérieure 0 16,6 16,6
Borne inférieure 0 8,4 8,4
EOLIENNE
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) installée 25% (Japon) 0 13,1 13,1
Puissance installée <10%, terrestre (Suisse) 0 9,8 9,8
Puissance installée 10%, terrestre (Belgique) 0 7,6 7,6
Puissance installée 35%, sites côtiers (Belgique) 0 2,5 2,5
Puissance installée 30%, sites côtiers (RU) 0 2,5 2,5
NUCLEAIRE
Borne supérieure 0 5,7 5,7
Borne inférieure 0 2,5 2,5

Une autre évaluation des émissions par filière de production a été réalisée par l’institut allemand Öko-Institut, à partir du modèle GEMIS [5]. Avec ce modèle, un kilowattheure nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) émet environ 35 grammes de gaz à effet de serrre (équivalent carbone)[réf. nécessaire].

Analyses complémentaires

Selon le cabinet d'étude Wise-Paris, "la prétention de l’industrie nucléaire à offrir une alternative à l’effet de serre resterait contestable même si son affirmation qu’elle n’émet pas de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) était vraie. En effet, la progression de la production nucléaire est parallèle dans sa forme à la progression de la consommation d’énergies fossiles[6]. Ce qui suggère que le nucléaire n’est pas une alternative, mais une composante du problème (de l'effet de serre)."

Selon les conclusions d'une étude de Jean-Marc Jancovici qui évalue la diminution des gazs à effet de serre des États-Unis si 100% de la production électrique était d'origine nucléaire, la contribution du nucléaire civil serait dans l'etat actuel des prix et techniques bien plus considérable que celle des énergies renouvelables.[7].

Selon un rapport de l'expert hollandais Jan Willem Storm Van Leeuwen, après 2034, la qualité du minerai d'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le molybdène ou l'arsenic, quatre fois moins...) extrait de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...) chutera radicalement. Cela fera que l'énergie nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) deviendra de plus en plus inefficace et chère, menant à une augmentation des émissions de dioxyde de carbone. Les résultats de ce rapport sont paradoxalement jugés peu convaincants par Yves Marignac, de l'association anti-nucléaire Wise-Paris, qui met en avant l'accumulation d'hypothèses pénalisantes à la base de cette étude.

Même si aucune ne peut résoudre la question a elle seule, la démarche prônée par l'association négaWatt (Due à Amory Lovins, fondateur du Rocky Mountain Institute, la notion de négaWatt quantifie l'énergie substituée pour assurer un même service.) va dans ce sens : elle montre que, dans un scénario dit de la "Sainte Trinité" (car il conjugue renouvelables avec sobriété volontaire et efficacité énergétique), le recours a un "mix adéquat de renouvelables" (photovoltaïque, éolien, hydraulique, co-génération et biomasse), et surtout par du gaz naturel[8] peut, d'ici 2050, contribuer pour environ 1/3 au fameux facteur 4 (de réduction de nos émissions de GES ).

Notes

  1. Consommation d'énergie et changement climatique - ADEME
  2. Transports, énergie et gaz à effet de serre : vers un rationnement ? - Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) Lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La...) Lyon 2
  3. http://www.senat.fr/rap/r05-436/r05-436.html
  4. L’énergie nucléaire et le protocole de Kyoto ; OCDE/AEN ; NDD ; Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la Seine...)
  5. http://www.oeko.de/service/gemis/
  6. cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes...) d'après (lien)
  7. Voir (lien)
  8.  [pdf] Synthèse relative au scénario négawatt, p.4, graphique p.7
Page générée en 0.206 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique