Estran
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Estran à marée basse dans les Côtes-d'Armor, en France.
Estran à marée basse dans les Côtes-d'Armor, en France.

L'estran est la partie du littoral située entre les niveaux connus des plus hautes et des plus basses mers. On utilise aussi pour le désigner le terme " zone de marnage " ou l'anglicisme " zone intertidale " (de l'anglais tidal signifiant " relatif à la marée ") ; en termes administratifs et juridiques, on emploie aussi l'expression "zone de balancement des marées".

L'estran (L'estran est la partie du littoral située entre les niveaux connus des plus hautes et des plus basses mers. On utilise aussi pour le désigner le terme « zone de marnage » ou l'anglicisme « zone...) est donc (au moins en partie) recouvert lors des pleines mers et découvert lors des basses mers. La durée d'exondation (important pour l'installation des organismes qui y sont inféodés) des différentes parties de l'estran dépend de leurs emplacements par rapport au niveau moyen de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) et du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) (deux sur les côtes atlantiques de la France mais une dans certaines régions du globe) des marées par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...).

Précisions

Les termes génériques d'estran caractérisent des faciès géomorphologiques très différents qui se traduisent par l'installation de populations végétales et animales n'ayant que peu de points communs entre elles. Si nous considérons les côtes bordant des mers présentant des marées importantes, il est aisé d'observer trois systèmes principaux :

  • les côtes rocheuses
  • les plages qu'elles soient de sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites particules provenant de la désagrégation d'autres roches dont la dimension est comprise entre 0,063 et 2 mm.) ou de galets correspondant à des zones d'accumulation (parfois d'érosion) de sédiments
  • les zones estuariennes où il y a des apports terrigènes plus ou moins importants se déposant sous forme de boues. Dans les régions tropicales et équatoriales où les fleuves ont des débits hors du commun, avec des apports terrigènes considérables, ces zones donnent naissance aux mangroves.

Structuration verticale (La verticale est une droite parallèle à la direction de la pesanteur, donnée notamment par le fil à plomb.)

Cette structuration en " étages " est la conséquence des périodes plus ou moins longues d'exondation de l'estran en fonction du positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre (produit, marque ou enseigne) une position crédible, différente et attractive au sein d’un marché et dans l’esprit des...) du lieu étudié. Plusieurs facteurs interviennent :

  1. l'humidité : celle-ci peut provenir de l'eau de mer (L'eau de mer est l'eau salée des mers et des océans de la Terre.) ou de la pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore météorologique qui...)
  2. la température : un estran subit de grandes variations de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle...) quand il est exondé (gel en hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.), fortes températures en été); par contre les variations de température sont faibles quand il est immergé
  3. la lumière : les flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est...) lumineux sont assez vite arrêtés par les couches d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.).

Les organismes inféodés aux estrans jouent un rôle dans leur structuration; de ce fait, nous aurons des faciès très différents en fonction du substrat.

  • un substrat dur (côtes rocheuses) permettra l'installation d'algues qui pourront servir de nourriture à certain animaux. Les irrégularités de ce même substrat ainsi que les algues présentes leurs fourniront aussi des abris de choix.
  • un substrat mou ne permettra que très difficilement la fixation d'algues ou de plantes; les animaux seront plus rares et le plus souvent en position endogée.

Enfin, l'exposition de l'estran à l'action de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) ne sera pas anodine. Une côte ouverte recevant la houle (La houle est un mouvement ondulatoire de la surface de la mer. C'est une oscillation sinusoïdale régulière qui est légèrement différente des vagues car la houle se déplace sur de grandes ditances...) du large sans que celle-ci ne rencontre d'obstacle n'aura pas la même structure qu'une côte abritée.

Sur une côte rocheuse quatre grands étages peuvent être définis :

  • L'étage supra littoral ou zone des embruns, zone située au dessus du niveau moyen des hautes mers de vive-eau, qui est éclaboussée facilement par les embruns, donc lessivée assez violemment par de l'eau salée, et, qui n'est immergée que rarement lors des grandes marées de vive-eau (marées d'équinoxe) ou lors de certaines tempêtes. Cet étage fait la transition avec la frange terrestre.
  • L'étage médiolittoral ou zone normale de balancement des marées où il y a alternance d'immersion et d'émersion; cet étage est délimité vers le haut par le niveau moyen des hautes mers de vive-eau et vers le bas par le niveau moyen des basses mer de vive-eau. Il est caractérisé par la présence des algues brunes de la famille des fucales.
  • L'étage infralittoral émergé lors des marées de vive-eau. Il était défini autrefois comme la zone côtière de bas niveau où il y avait assez de lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet)...) pour que les algues puissent se développer; elle descendait en fonction de la côte et de la mer à -10, -30 m, avec une partie émergée et une autre immergée. C'est l'étage caractérisé par la présence des laminaires (algues brunes) et celle des algues rouges.
  • L'étage sublittoral, dénomination scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les...) actuelle, correspondant à la partie de l'étage infralittoral qui n'est jamais émergée. Ce n'est pas une zone inconnue du pêcheur à pied car la flore (La flore est l'ensemble des espèces végétales présentes dans un espace géographique ou un écosystème déterminé (par opposition à la...) et la faune inféodées à cet étage peut être observées (phénomène des remontées d'espèces) dans les vasques souvent présentes sur les côtes rocheuses.

Sur un estran sédimentaire la structuration verticale des plages est beaucoup moins nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme...). Cependant, si la plage (La Plage est un film anglo-américain réalisé par Danny Boyle en 2000 et adapté du roman The Beach d'Alex Garland) (quelle soit sableuse ou de galets) va jusqu'à la frange terrestre il est possible de distinguer la limite entre le médiolittoral et le supralittoral car ce dernier étage est le plus souvent constitué de systèmes dunaires. Si ces plages aboutissent à une falaise (Une falaise est un escarpement rocheux créé par l'érosion le long d'une côte. On peut distinguer les falaises basses (hauteur inférieure à 2 mètres), les falaises moyennes (entre 2 et 10 mètres) et les falaises hautes (plus de 10 mètres)....) ou à un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) rocheux, on se retrouve dans la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le qualifier...) des estrans rocheux, et l'étage supralittoral correspond aux zones recouvertes de lichens. La limite entre le médiolittoral et l'infralittoral est beaucoup plus délicate à observer. En général les sédiments de l'infralittoral sont beaucoup plus fins et beaucoup plus imbibés d'eau. Toutefois, il existe souvent des blocs en place et ceux-ci, par les algues qui les recouvrent, permettent de se repérer.

Dans les estuaires tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) dépend de la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre...) d'apports terrigènes déversés par les cours d'eau et des flux de ces derniers. Le supralittoral correspond au schorre; il s'agit de banquettes de vases compactées plus ou moins sableuses qui ne se trouvent immergées qu'aux plus fortes marées. Ces banquettes sont recouvertes de plantes vasculaires et l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par...) les a souvent récupérées pour l'élévage des animaux dits de prés salés; il ne faut pas oublier que ces prés sont recouverts d'eau de mer à chaque grande marée (La marée est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans causé par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du...) d'équinoxe (Les équinoxes de mars et de septembre sont les deux moments de l'année où le jour et la nuit sont approximativement de même durée. Lors des équinoxes, le soleil se lève exactement à l'Est et se couche exactement à l'Ouest. En...). Le schorre se trouve plus ou moins découpé par des chenaux dont la partie basale est formée de vases plus ou moins fluides en fonction des sables qui y sont mélangés; c'est la slikke qui occupe tout le médiolittoral de chaque côté du cours d'eau quand la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve, contrairement au fleuve qui se jette, lui, selon cette...) qui aboutit à la mer a un faible débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers d'une surface quelconque.), l'infralittoral correspondant alors à un milieu moins vaseux. Si la rivère a un fort débit, la slikke des berges du cours d'eau occupe médio- et infra-littoral. Comme la slikke est un milieu labile (à chaque marée la couche superficielle de l'ensemble est plus ou moins remaniée) l'observateur n'observe qu'une vase nue.

Écologie

L'estran étant alternativement recouvert par la mer et exposé à l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...), il est propice à un écosystème spécifique, adapté à la fois aux conditions maritimes et aériennes, capable de résister aux vagues et à la marée. La faune typique inclut des anémones de mer, des coquillages (moules, berniques, etc.), des étoiles de mer, des crabes, etc. La flore comprend des espèces d'algues qui se répartissent sur l'estran en fonction de leur mode de vie (La vie est le nom donné :) et de la nature du substrat. En milieu tropical, les marais (En géographie, un marais est un type de formation paysagère, au relief peu accidenté, où le sol est recouvert, en permanence ou par intermittence, d'une couche d'eau stagnante, en...) à mangroves peuvent occuper la zone de l'estran.

Cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de...)

Le niveau correspondant à la limite basse de l'estran (laisse de basse mer) sert généralement d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui...) de référence pour les cartes marines (ou zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans...) hydrographique), à la différence des cartes terrestres qui utilisent le niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) comme référence. En revanche, tous les organismes cartographiques ne considèrent pas la même partie basse : en France par exemple, l'altitude prise en compte est le niveau des plus basses mers (coefficient de marée de 120), tandis que certaines cartes britanniques se réfèrent au niveau des basses mers moyennes de vives-eaux (coefficient de marée de 95).

Considérations juridiques

Tout comme la partie sèche du littoral, la propriété et l'utilisation de l'estran peut donner lieu à des controverses légales et politiques :

  • En Nouvelle-Zélande (La Nouvelle-Zélande est un pays de l'Océanie, au Sud-Ouest de l'océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l'île du Nord et l'île du Sud), et de nombreuses îles beaucoup plus...), plusieurs groupes maoris ont revendiqué leurs droits sur l'estran (et le plancher océanique) sur des bases historiques. Le Foreshore and Seabed Act, qui fut voté en 2004, établit spécifiquement la propriété de l'État sur ces zones. La controverse se poursuit toujours actuellement ((lien)] et (lien)).
  • Aux États-Unis, pour les plages privées, certains États comme le Massachusetts utilisent le bas de l'estran pour séparer la propriété privée de la propriété de l'État. D'autres État comme la Californie prennent en considération le haut de l'estran.
  • En France, l'estran appartient au domaine de l'État (domaine public maritime, DPM), au même titre depuis 1963 que le fond et le sous-sol de la mer territoriale. Il peut être concédé (autorisation d'occupation temporaire, concession d'utilisation) pour des usages privés (conchyliculture, mouillage, câbles...), mais pour des durées limitées ; ces concessions n'entraînent pas de transfert de propriété de l'estran.
Page générée en 0.088 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique