Johnny Herbert
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Johnny Herbert au volant de la Benetton B195, au Grand Prix du Canada 1995
Johnny Herbert au volant de la Benetton B195, au Grand Prix du Canada 1995

Johnny Herbert est un pilote automobile anglais né le 25 juin 1964 à Romford, Londres. Il s'est notamment illustré en Formule 1 (La Formule 1 est une discipline de sport automobile qui se dispute sur des circuits fermés à bord de monoplaces. Depuis début 2006, les spécifications sont : monoplaces d'au moins 600 kilogrammes à...), ainsi que dans les épreuves d'Endurance (L'endurance est la capacité de maintenir dans le temps un certain niveau d'intensité exigée.).

Biographie

Après un parcours classique en karting (Le karting est une discipline de sport automobile, qui se pratique sur des circuits de 700 m à 1 200 m environ et d'une largeur de 8 m pouvant accueillir jusqu'à 30 karts simultanément lors d'une course. Les karts sont de petites...), Johnny Herbert (Johnny Herbert est un pilote automobile anglais né le 25 juin 1964 à Romford, Londres. Il s'est notamment illustré en Formule 1, ainsi que dans les épreuves d'Endurance.) s'illustre dans les formules de promotion, où il s'affirme comme l'un des plus grands espoirs du sport automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) britannique. Vainqueur du Formula Ford (Ford Motor Company, généralement appelée simplement Ford, est un constructeur automobile américain.) Festival de Brands Hatch en 1985, il devient ensuite champion britannique de Formule 3 (La Formule 3 (ou F3) est une catégorie de monoplace de sport automobile.) en 1987. Cette même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), il effectue ses premiers tours de roue (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) en Formule 1 en réalisant de probants essais privés à Imola (Imola est une ville italienne de la province de Bologne en Émilie-Romagne.) pour le compte de l'écurie Benetton où il fait jeu égal avec le pilote leader et espoir italien Alessandro Nannini qui a déjà disputé 47 GP. En 1988, passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le présent....) en Formule 3000 (La Formule 3000 est une catégorie de compétition automobile créée en 1985 par la FIA. Destinée à se positionner entre la Formule 1 et la Formule 3, cette...) internationale, Johnny Herbert voit sa trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) brutalement interrompue par un terrible (Le Terrible était un vaisseau de ligne de 2e rang et de 78 canons, dessiné par François Coulomb, et lancé à Toulon en 1739. Il était long de 152 pieds français, large de 44,4 et profond de 21, déplaçant 1500 tonneaux. Son...) accident survenu sur le tracé de Brands Hatch. Relevé avec de graves blessures aux jambes et aux chevilles, Herbert semble perdu pour le sport automobile de haut niveau.

Pourtant, quelques mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) plus tard, il est présent à l'ouverture du championnat du monde (Le mot monde peut désigner :) de Formule 1 1989 au Brésil. Malgré les incertitudes autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) de l'état physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique...) de Herbert, le directeur sportif de Benetton Peter Collins a tenu à respecter le contrat signé avec le pilote britannique juste avant son accident. Incapable de marcher normalement, obligé de se déplacer sur un petit vélo et d'être porté par ses mécaniciens pour entrer dans sa voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...), Herbert stupéfait les observateurs en terminant son tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) premier GP à une remarquable quatrième place, mieux que Prost neuf ans plus tôt, aussi bien qu'Alesi trois mois plus tard. La suite est plus difficile. Rattrapé par les séquelles de son terrible accident (un nerf (En neuroanatomie, au sein du système nerveux , périphérique et central, un nerf désigne un regroupement d'axones, myélinisés ou non, issus...) coincé au niveau de la cheville le prive de la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) nécessaire pour appuyer sur les pédales), Herbert s'avère de plus en plus inapte au pilotage d'une F1. Il touche le fond au GP du Canada où il manque sa qualification. La disgrâce de son protecteur Peter Collins lui est fatale puisque l'une des premières décisions de Flavio Briatore (Flavio Briatore (né le 12 avril 1950 en Italie) est un homme d'affaires, ex directeur commercial de Benetton, fondateur de Billionaire Couture, manager et directeur de l'écurie de Formule 1 Benetton (Formule 1) de 1989...), le nouveau directeur sportif de Benetton, est de le limoger durant l'été pour le remplacer par Emanuele Pirro. Herbert retrouve ponctuellement un volant en fin d'année chez Tyrrell en remplacement de Jean Alesi (Jean Alesi, né Giovanni Alesi le 11 juin 1964 à Avignon, Vaucluse, France de parents siciliens, est un pilote de course français.), lorsque ce dernier est retenu par le championnat de Formule 3000.

Sans volant pour le championnat du monde de Formule 1 1990, on le retrouve en toute fin d'année chez Lotus (où Peter Collins est le nouveau directeur sportif) en remplacement de Martin Donnelly gravement blessé lors des essais du GP d'Espagne (et qui ne conduira plus en F1). C'est encore chez Lotus que Herbert poursuit sa carrière en 1991, mais seulement de manière ponctuelle car Lotus, désargentée, donne la priorité aux pilotes payants tels Julian Bailey ou Michael Bartels aux côtés du débutant finlandais Mika Häkkinen. Cette année là, Herbert dispute également le championnat de Formula Nippon (La Formula Nippon est depuis 1996 le nom officiel du championnat majeur de monoplace au Japon.) et participe aux 24 heures (L'heure est une unité de mesure  :) du Mans. Une expérience qui se conclut par une victoire historique au volant de la fameuse Mazda (Mazda est constructeur d'automobiles japonais, dont le consortium Ford détient 33,4 % des parts.) 787 à moteur rotatif (Un moteur rotatif est un moteur à explosion tournant autour de son vilebrequin qui reste fixe. Ce type de moteur a eu son heure de gloire au début de l'aviation (de 1910 à 1920 environ) quand le rapport...). C'est la première victoire d'une telle motorisation et d'un constructeur nippon en terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et...) mancelle. Mais perclu de crampes après avoir assuré le dernier relais, Herbert est absent de la cérémonie de la victoire.

Herbert doit attendre la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la saison joue un rôle...) 1992 pour pouvoir enfin réaliser une saison complète en Formule 1, toujours chez Lotus. Il fait alors jeu égal avec le futur champion du monde Mika Häkkinen. Les deux pilotes montrent l'exemple d'une collaboration parfaite tant au volant de leur monoplace que dans le paddock où ils passent leur temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) à se faire des blagues de potaches. Cette bonne entente a certainement contribué aux bons résultats de Lotus tout au long de la saison 1992. Herbert reste deux saisons supplémentaires chez Lotus. En 1993, il réalise un course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) d'anthologie sous une météo capricieuse à Donington : il ne change qu'une seule fois de pneumatiques et garde ses slicks sous une pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore météorologique qui fait partie du cycle de l'eau. La pluie...) battante, alors que Prost passera 7 fois par les stands. Ron Dennis (Ron Dennis (né le 1er juin 1947 à Woking, Grande-Bretagne) est un entrepreneur britannique, qui dirige le groupe McLaren (dont il est propriétaire à hauteur de 15%), connu pour son écurie de Formule...), manager de McLaren propose alors à Lotus d'éponger leurs dettes contre la libération d'Herbert mais il se verra opposer un refus catégorique. Courant 1994, après plusieurs coups d'éclat (malheureusement jamais récompensés), il est rappelé par Flavio Briatore. Après un transit d'une course dans l'écurie française Ligier (détenue par Briatore), il dispute les deux dernières épreuves de la saison pour le compte de l'écurie Benetton. Ces piges préfigurent son engagement complet en 1995 aux côtés de Michael Schumacher qui le réclame comme coéquipier. Mais la saison 1995 de Herbert n'est pas si idyllique que prévue. Il remporte certes ses deux premières victoires en GP, mais se fait surtout dominer par Schumacher. En l'espace de quelques mois, celui qui passait encore courant 1994 pour un pilote d'avenir voit sa réputation ternie.

Johnny Herbert au volant d'une Audi R8 lors du championnat ALMS 2004
Johnny Herbert au volant d'une Audi R8 (L'Audi R8 désigne deux véhicules :) lors du championnat ALMS 2004

A partir de 1996, Herbert est engagé par l'écurie helvétique Sauber (Sauber était une écurie de sport automobile, fondée par l'entrepreneur suisse Peter Sauber et basée à Hinwil en Suisse. Après s'être fait connaître pour ses succès dans le...) où il reste pendant trois saisons, avec des prestations contrastées, souvent dominé qu'il est par ses équipiers (Frentzen en 1996 et Alesi en 1998). En saison 1999, il signe chez Stewart Grand Prix, où il a du mal à prendre ses marques en début de saison face à son son équipier Rubens Barrichello qui connait déjà la monoplace. Alors que certains veulent le pousser à la retraite, il connait un sursaut d'orgueil en fin de saison et s'impose au GP d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une...) disputé au Nürburgring (Le Nürburgring est un ensemble de circuits automobile et motocycliste situé à 90 km au sud de Cologne en Allemagne. Par Nürburgring, on désigne en effet...). Cette victoire, la première de l'écurie Stewart Grand Prix en Formule 1 lui vaut de conserver sa place l'année suivante en F1 chez Jaguar (Le jaguar (Panthera onca) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. C'est l'un des quatre « grands félins » du genre...) Racing (propriété de Ford) bâtie à partir de la structure Stewart, mais avec à nouveau des performances décevantes.

Sans volant de titulaire pour 2001, Herbert effectue toutefois des apparitions en tant que pilote essayeur pour Arrows, avant de quitter la F1 pour se concentrer sur les épreuves d'Endurance. Intégré à la puissante usine Audi (Audi est un constructeur automobile allemand. Audi est la marque des routières du groupe Volkswagen AG, et lui appartient. Le nom officiel de l'entreprise est...), il remporte notamment les 12 heures de Sebring (Les 12 heures de Sebring sont une course automobile d'une durée de 12 heures qui se déroule chaque année au mois de mars sur le circuit de Sebring dans la ville du même nom en Floride. Depuis 1999, cette épreuve...) en 2002.

En 2005, il fait son retour en Formule 1 au sein de l'équipe Jordan Grand Prix (qui prend début 2006 le nom de Midland F1) en qualité de directeur de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...). Mais fin septembre 2006, le rachat de Midland F1 par Spyker (Spyker est un constructeur automobile néerlandais fondé en 1914, à l'origine l'entreprise était tournée vers l'aviation, on remarque encore aujourd'hui sur le logo de la marque cette référence...) provoque son départ.

Carrière hors Formule 1

  • 1979: Karting : Champion de Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la...) Junior 100 cm³
  • 1982: Karting : Champion de Grande-Bretagne Senior 135 cm³
  • 1983: Championnat de Grande-Bretagne de Formule Ford (La Formule Ford est une série de sport automobile qui est bien implantée au Québec faisant place à des voitures de type monoplace à roue découverte. Le moteur utilisé dans cette série est un...) 1600.
  • 1984: Championnat de Grande-Bretagne de Formule Ford 1600.
  • 1985: Vainqueur du Formule Ford Festival à Brands Hatch.
  • 1986: 15e du championnat de Grande-Bretagne de Formule 3.
  • 1987: Formule 3 : Vainqueur du championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 (5 victoires), 3e du championnat d'Europe Formule 3, 3e du GP de Monaco de Formule 3.
  • 1987 : Pilote d'essai Benetton-Ford.
  • 1988: F 3000 : 8e du championnat international (9 Pts), 1 victoire (Jerez)
  • 1991 : F3000 japonaise : 9e du championnat du Japon (Meilleur résultat: 2e à Mine).
  • 1991 : Vainqueur des 24 heures du Mans sur Mazda 787 , avec Volker Weidler et Bertrand Gachot.
  • 1992 : Championnat du monde de Voitures de Sport : 9e du championnat (Meilleur résultat: 2e à Silverstone).
  • 2001 : Pilote d'essai en F1 Arrows-Asiatech.
  • 2001 : Championnat ALMS : 6e du Championnat sur Audi.
  • 2002 : Vainqueur des 12 heures de Sebring sur Audi.

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Année Ecurie Châssis (Un châssis est un cadre rigide ou mobile fait d'une matière résistante, destiné à entourer ou supporter quelque chose.) Moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il...) Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1989 Benetton
Tyrrell
B188
018
Cosworth V8
Cosworth V8
Goodyear
Goodyear
6 5 14e
1990 Lotus 102 Lamborghini (Lamborghini est un constructeur automobile italien spécialisé dans les voitures sportives de luxe.) V12 Goodyear 2 0 n.c.
1991 Lotus 102B Judd V8 Goodyear 7 0 n.c.
1992 Lotus 102D
107
Cosworth V8 Goodyear 16 2 14e
1993 Lotus 107B Cosworth V8 Goodyear 16 11 9e
1994 Lotus
Lotus
Ligier
Benetton
107C
109
JS39B
194
Mugen V10 (Un V10 est un moteur dans une configuration en V qui a 10 cylindres.)
Mugen V10
Renault V10
Cosworth V8
Goodyear
Goodyear
Goodyear
Goodyear
16 0 n.c.
1995 Benetton B195 Renault V10 Goodyear 17 45 4e
1996 Sauber C15 Cosworth V10 Goodyear 16 4 14e
1997 Sauber C16 Petronas (Petronas, acronyme de Petroliam Nasional Berhad, est une entreprise malaisienne créée le 17 août 1974 dans le cadre de la Loi de 1965 sur les Sociétés. A l'époque le Gouvernement malaisien investit 3 millions de dollars US pour...) V10 Goodyear 17 15 10e
1998 Sauber C17 Petronas V10 Goodyear 16 1 15e
1999 Stewart SF3 Cosworth V10 Bridgestone 15 15 8e
2000 Jaguar R1 Cosworth V10 Bridgestone 17 0 n.c.
  • Grands Prix disputés: 161
  • Débuts en Formule 1: GP du Brésil, Jacarepagua 1989
  • Meilleure qualification: 4e
  • Victoires: 3 (Silverstone 1995, Monza 1995, Nurburgring 1999)
  • Podiums: 7
  • Classé dans les points: 29 fois (3 victoires, 1 deuxième place, 3 troisièmes places, 11 quatrièmes places, 6 cinquièmes places, 5 sixièmes places)
  • Points marqués: 98
  • Non-Qualifications: 3
  • Premiers points marqués: GP du Brésil, Jacarepagua 1989 (4e, 3 points)
  • Premier podium: GP d'Espagne, Barcelone (Barcelone (Barcelona en catalan et en castillan) est une commune de Catalogne - Espagne, située dans la province de Barcelone. Elle est la capitale...) 1995 (3e)
  • Première victoire: GP de Grande-Bretagne, Silverstone 1995
  • Grands Prix disputés avant la première victoire: 71
Page générée en 0.617 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique