Année julienne - Définition et Explications

En astronomie, une année julienne est une unité de temps définie comme exactement égale à 365,25 jours, ou 31 557 600 secondes. Cette unité de temps ne fait pas partie du système international d'unités (la seconde est la seule unité de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) en faisant partie), mais son usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) est toléré, voire répandu en astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer...)[1]. Le symbole de l'année julienne (En astronomie, une année julienne est une unité de temps définie comme exactement égale à...) est la lattre minuscule " a ", quoiqu'en pratique le symbole " yr " (pour l'anglais year) soit répandu dans la littérature ango-saxonne.

L'adjectif julien dérive du fait qu'une telle durée correspond à la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...) d'une année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) dans le calendrier julien (Le calendrier julien a été choisi par Jules César en 46 av. J.-C., en qualité de pontifex...) utilisé dans les sociétés occidentales par le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble...). Cependant, il s'agit simplement d'une manière intuitive de mesurer de grands intervales de jours et elle n'a pas d'autre lien avec le calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été...) julien ou un quelconque calendrier. En particulier, l'intervalle qui sépare les 1er janvier de deux années consécutives ne correspond pas à une année julienne (ils approchent plutôt les 365 jours, ou les 366 jours lors des années bissextiles, éventuellement corrigées par l'ajout ou le retrait de secondes intercalaires).

Utilisation

Les années juliennes sont principalement utilisées dans les éphémérides lorsqu'il serait incommode d'exprimer une durée en jours (par exemple, il est plus simple de dire que la période orbitale (En astronomie, la période orbitale désigne la durée mise par un astre (étoile, planète,...) de Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète...) est de 248 années juliennes et 8 jours que 90 590 jours). Il s'agit donc d'une unité de temps intuitivement compréhensible dont la valeur est proche de la période de révolution (La période de révolution, est le temps mis par un astre pour accomplir sa trajectoire, ou...) terrestre et qui peut être convertie en jours assez simplement.

L'année julienne sert également dans la définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la...) de l'année-lumière (L’année-lumière (symbole al, anciennement année de lumière) est une unité de distance...) (qui est une unité de longueur (Il existe de nombreuses unités de longueur ne faisant pas partie du système international....) correspondant à la distance parcourue par la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) dans le vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) pendant une année julienne).

Sur le même principe que l'année julienne, on définit le siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...) julien et le millénaire (Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.) julien comme des multiples de l'année julienne, mais ces termes sont relativement inusités et non recomandés[1].

Définition d'une époque en astronomie

L'année julienne est également utilisée pour définir le concept d'époque c'est-à-dire un instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas...) particulier qui définit entre autre un système de coordonnées célestes (En astronomie, un système de coordonnées céleste est un système de coordonnées permettant de...), à savoir le système de coordonnées équatoriales (En astronomie, pour pallier les défauts du système de coordonnées horizontales, on utilise le...), basé sur l'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil...) de l'axe des pôles terrestres à cet instant là[2]. Les époques basées sur l'année julienne sont précédées de la lettre J. L'écart entre deux époques juliennes est donné par la durée de l'année julienne. Il existe d'autres façon de définir une époque, par exemple à partir de l'année besselienne. Les époques correspondantes sont alors précédées de la lettre B. Les époques besseliennes sont désormais inusitées au profit des époques juliennes depuis 1984.

Risque de confusion avec le jour julien (Le terme de jour julien a différentes significations ; il est parfois confondu avec la date...) et le calendrier julien

L'année julienne ne doit pas être confondue avec le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) julien, également utilisé en astronomie. Malgré la similarité des noms, les deux notions n'ont aucun lien entre elles. Une année julienne ne correspond pas à 365,25 jours juliens, mais simplement à 365,25 jours, au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) usuel de période de 24 heures (L'heure est une unité de mesure  :) de 60 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un...) chacune, comportant 60 secondes. Un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) julien n'est pas une unité de temps, mais simplement un décompte des jours (au sens d'alternance jour-nuit observée par un observateur situé à des latitudes tempérées sur Terre) à partir d'un point (Graphie) de départ situé arbitrairement dans le passé. De même, une année julienne est une unité de temps et pas un décompte d'années.

De même, le calendrier julien est une méthode de décompte des jours juliens. Il ne correspond pas à une mesure du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) d'années juliennes

Autres définitions d'années

Bien qu'ayant un ordre de grandeur semblable, l'année julienne n'est pas construite à partir de l'intervalle de temps séparant deux événements astronomiques consécutifs relatifs à l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) décrite par la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...), comme deux équinoxes de printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le...) (année tropique), le passage du Soleil devant un point fixe (En mathématiques, pour une application f d’un ensemble E dans lui-même, un élément x de E...) de la sphère céleste (La sphère céleste est une sphère imaginaire de rayons quelconques et dont le centre est occupé...) (année sidérale), ou deux passages consécutifs au périhélie (Le périhélie est le point de l'orbite d'un corps céleste (planète, comète,...) (année anomalistique).

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.677 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique