Ballon à gaz - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Le ballon à gaz (ou aussi charlière) est un moyen de transport aérien, un aéronef plus "léger que l'air" aussi appelé aérostat. Contrairement à la montgolfière, dont l'enveloppe est gonflée d'air chaud, le ballon à gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) contient un gaz moins dense que l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...), en général de l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) ou de l'hélium (L'hélium est un gaz noble ou gaz rare, pratiquement inerte. De numéro atomique 2, il...).

Histoire

C'est la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) que les frères Montgolfier (Joseph-Michel Montgolfier, usuellement Joseph Montgolfier, né le 26 août 1740,...), mais après eux que le physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la...) Jacques Charles (Jacques Alexandre César Charles, né à Beaugency (bords de Loire) le 12 novembre 1746 et mort à...) construisit un ballon gonflé à l'hydrogène.

Le 1er décembre 1783, il vola au-dessus des jardins des Tuileries (Les Tuileries étaient naguère un quartier de Paris, situé entre le palais du Louvre,...) à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...) avec Nicolas Robert. Ils atterrirent à Nesles-la-Vallée. Dès le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre...), Jacques Charles avait prévu l'appareillage qui équipe les ballons encore aujourd'hui : enveloppe vernie, filet, panier en osier, soupape (Une soupape est un organe mécanique servant à fermer et ouvrir une chambre ou un conduit à la...), ballast ( Le ballast est le lit de gravier qui supporte une voie de chemin de fer. Les ballasts sont des...) et ancre. Il emmena également différents instruments scientifiques.

Pendant le siège de Paris par l'armée prussienne en 1870 des ballons à gaz, appelés à l'époque ballon monté (Au cours de la guerre de 1870, Paris s'est retrouvée encerclée.) car emportant des passagers, ont assuré les communications entre Paris et la province.

Technique

Pour monter, il faut lâcher du lest, en général du sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites...), qui est emporté dans ou autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) de la nacelle avant le décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état...). Pour descendre, il faut ouvrir une soupape qui permet de libérer le gaz.

À la base de l'enveloppe, un appendice assure le gonflage et l'évacuation du gaz lorsqu'il se dilate à la prise d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau...). Un système d'évacuation rapide du gaz est prévu pour les atterrissages par vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface...) fort pour éviter d'être traîné sur de grandes distances (panneau de déchirure).

Les ballons à gaz ont été utilisés pour explorer la stratosphère (La stratosphère est la seconde couche de l'atmosphère terrestre, se situant au-dessus de la...) avant que des avions expérimentaux ne puissent atteindre ces altitudes.

Record

Un vol en ballon à gaz (Le ballon à gaz (ou aussi charlière) est un moyen de transport aérien, un aéronef plus "léger...) peut durer plusieurs jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...).

Ainsi le 17 août 1978, le ballon à gaz Double Eagle II, piloté par les Américains Anderson, Abruzzo et Newman, a réalisé la première traversée de l'Atlantique en ballon en se posant à Miserey (Eure) en France après un vol de 5022 km effectué en 5 jours, 17 heures (L'heure est une unité de mesure  :), 5 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un...) et 50 secondes.

Un vol sans escale (Une escale est un arrêt marqué par un véhicule de transport durant un trajet au long...) autour du monde (Le mot monde peut désigner :) par le Breitling-Orbiter III, en mars 1999 a cumulé les records suivants[1] :

  • Durée de vol  : 19 jours 21 heures 47 minutes
  • Altitude maximale  : 11755 mètres
  • Vitesse (On distingue :) sol maximale  : 240 Km/h
  • Distance parcourue  : 45755 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système...)
  • Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) survolés : 26 pays

Attention, le Breitling Orbiter III est une rozière c'est-à-dire un hybride (En génétique, l'hybride est le croisement de deux individus de deux variétés,...) entre la montgolfière (La montgolfière est un aérostat dont la sustentation est assurée par de l'air...) et le ballon à gaz. Dans le cas du Breitling Orbiter, un ballon d'hélium est enfermé dans une enveloppe de montgolfière. La nuit, le pilote active ses brûleurs pour dilater l'hélium et ainsi maintenir son altitude ou en gagner. Cette invention permet des vols plus longs car il n'y a pas de lest (sable, eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...),...) à emporter. La première rozière connue est celle de Pilatre de Rozier gonflé à l'hydrogène ; gaz abandonné car inflammable. Il a été remplacé par l'hélium.

Altitude :

  • 18 000 m, le 15 août 1932, par le ballon à hydrogène FNRS I équipé d'une cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une...) pressurisée. Ce ballon fut conçu et piloté par le Suisse Auguste Piccard (Auguste Piccard (Bâle, 28 janvier 1884 - Chexbres, 24 mars 1962 (78 ans)...) travaillant alors en Belgique.
  • 34 668 m, le 4 mai 1961 par les Américains Malcom Ross et Vic Prather.
  • 53 000 m, en mai 2002 par le ballon inhabité Fujikura d'un volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension...) de 60 000 m³ et parti de Sanriku, Iwate, Japon.

Notes

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.082 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique