Métro de Lyon
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Station Gorge de Loup sur la ligne D
Station Gorge de Loup sur la ligne D

Même si l'histoire retiendra 1978 comme l'année du commencement de l'exploitation du métro de Lyon, 1974 a vu naître la première ligne (C) du réseau.
Actuellement, il en comprend quatre nommées par des lettres (A, B, C et D).

Histoire

Les premiers projets de métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc quelquefois, au sol rarement.) à Lyon datent de 1900. Au succès du meeting organisé le 30 mai 1963 par l'Union des Comités d'Intérêts Locaux (UCIL) et la Jeune Chambre Economique (JCE) fait suite la première discussion relative au projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...) de métro au conseil municipal de Lyon le 22 juillet.
C'est donc cette même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) que débutent les premières études, principalement réalisées par René Waldmann alors ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la...) au Service Ordinaire des Ponts et Chaussées (SOPC) du Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à l'extrémité est du canton du Valais, dans les Alpes...).

Ce n'est qu'en 1968 qu'est créée la Société d'Etudes du Métro de l'Agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une agglomération est...) Lyonnaise (SEMALY), dirigée par René Waldmann. Les travaux des lignes A et B commencent en 1973. Un an plus tard, la ligne C (" Métro Croix-Rousse ") est ouverte à l'exploitation.

Lignes

Le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) métro comporte quatre lignes, A - B - C - D, identifiées sur les plans du réseau par des couleurs différentes :

Ligne Couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) sur la carte Ouverte Terminus
A Rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) 1978 Perrache - Laurent Bonnevay ( Prolongement à " la Soie (De la soie (fibre textile d'origine animale) est produite par de nombreux insectes, araignées et chenilles de certains papillons notamment (Yponomeutes, bombyx). Celle qui sert à produire des tissus de soie...) " le 20 septembre )
B Bleue 1978 Charpennes - Stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) de Gerland
C Orange 1974 Hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. Dans sa définition de...) de Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune,...) - Cuire
D Verte 1991 Gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) de Vaise - Gare de Vénissieux

 

Un plan du réseau métro et tramway de Lyon.


Lignes A et B

Rame ligne A à la station Perrache
Rame ligne A à la station Perrache
Métro ligne A Métro ligne B
indice de la ligne : A indice de la ligne : B
année d'ouverture : 1978 année d'ouverture : 1978
dernière extension : 2007 dernière extension : 2000
exploitant : Keolis (Keolis est une société française de transports publics de voyageurs qui appartient au groupe SNCF. Cette société exploite des réseaux de transports urbains autobus, Tramways, Métros et des réseaux ferroviaires locaux...) Lyon exploitant : Keolis Lyon
type de conduite : semi-manuelle type de conduite : semi-manuelle
materiel roulant : MPL75 matériel roulant : MPL75
nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de stations : 13(14 fin 2007) nombre de stations : 9
longueur : 8,2 Km ( 9,2 Km fin 2007 ) longueur : 6 Km
espacement moyen entre deux stations : 630 Mètres espacement moyen entre deux stations : 666 Mètres
nombre de passagers par an : 81,6 Millions nombre de passagers par an : 40,8 Millions
  • Voir aussi : l'article détaillé sur la liste des stations du métro de Lyon.

La ligne A (de Perrache - Gare SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :) à L. Bonnevay - Astroballe) est mise en service le 2 mai 1978. La ligne est pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme une durée.) restée telle quelle depuis son inauguration. Un prolongement de la ligne A à Vaulx-en-Velin - La Soie est en travaux, avec une mise en service prévue en septembre 2007.
C'est une ligne de métro sur pneus. Entièrement en souterrain, peu profonde, elle a été construite en tranchées couvertes. On distingue trois points particuliers pour la ligne A : à Perrache - Gare SNCF, elle est au niveau du sol ; la traversée du Rhône se fait dans l'épaisseur (caisson) du nouveau pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette...) Morand construit pour l'occasion après la destruction de l'ancien en fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou...) et marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande diversité de coloris, pouvant présenter des veines, ou marbrures (veines et coloris sont...) rose, et la traversée du Boulevard (Au sens premier, un boulevard est une voie de communication reposant sur d'anciens remparts, puisque le mot vient du néerlandais bolwerc signifiant rempart. Il permet donc de contourner une ville de l'extérieur (comme le fait...) périphérique se fait aussi dans le caisson d'un pont.

La Ligne B ne possède les mêmes caractéristiques de profondeur que sur deux stations de la première phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de construction (Charpennes - Jean Macé). La station terminus Charpennes est commune à la descente et montée des voyageurs (même quai) ; construite au même niveau que la ligne A, la configuration actuelle ne permet aucun prolongement vers le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.). Brotteaux, Part-Dieu - Gare SNCF et Saxe-Gambetta se situent au 2ème sous-sol. Deux prolongements sont intervenus depuis son ouverture : Part-Dieu - Gare SNCF à Jean Macé (1981) et Jean Macé à Stade de Gerland (2000).
Un projet de prolongement est en cours d'élaboration depuis 1989 (initié par Michel Noir), emmener le métro jusqu'à la Gare d'Oullins...
Voici les grandes lignes du projet pour lequel une concertation publique a été ouverte du 5 février au 9 mars 2007:

Offrir à l’ensemble des habitants du sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.) de l'agglomération une liaison rapide vers la rive gauche du Rhône et le centre de Lyon.

- Intégrer la station terminus de métro "Oullins Gare" dans un pôle d’échange multimodal, porte d'entrée vers le sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de Lyon sur l'axe des la ligne TER entre Perrache et la commune de Givors, composé d'une gare bus, d'un parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à...) relais, de la station de métro et de la gare SNCF. La station devrait être construite à ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) ouvert, pour une profondeur de 15 à 20 mètres. La Station aura une centaine de mètres de large.

- Envisager un prolongement ultérieur, à moyen terme, vers Oullins centre, puis, à terme, jusqu'au futur tronçon Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou...) du Périphérique, aux limites des communes de Saint-Genis-Laval et de Pierre-Bénite, amené dans le futur à boucler le Boulevard périphérique de Lyon. Des études sont également menées pour envisager une desserte du Centre hospitalier Lyon Sud.

Suite aux études préalables, le SYTRAL (KEOLIS Lyon, ex-Société lyonnaise de transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) en commun), a retenu la solution souterraine pour franchir le Rhône. Mais deux solutions sont envisageables : creuser sous le fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un...) ou déposer des caissons immergés sur le lit du Rhône.

Matériel : 32 rames Alsthom MPL 75 ( Métro Pneu Lyon année 1975),
Composition des trains : M + R + M (3 voitures : motrice + remorque (Une remorque est un véhicule (généralement dépourvu de moteur) que l'on attelle à un autre véhicule, dit tracteur, pour le déplacer et dont la particularité est qu'elle repose...) + motrice),
Remisage : ateliers de la Poudrette, à Vaulx-en-Velin,
Horaires d'exploitation : Ligne A de 4h37 à 0h20, Ligne B de 4h55 à 0h18,
Fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot fréquence sans précision,...) minimale : Ligne A 2'43, Ligne B 3'00.

Ligne C

Le métro à cremaillère à la station Croix-Paquet.
Le métro à cremaillère à la station Croix-Paquet.
Rame ligne C au terminus de Cuire
Rame ligne C au terminus de Cuire
Métro ligne C
indice de la ligne : C
année d'ouverture : 1974, correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.) avec la Ligne A en 1978
dernière extension : 1984
exploitant : Keolis Lyon
type de conduite : semi-manuelle
matériel roulant : MCL80
nombre de stations : 5
longueur : 2,5 Km
espacement entre moyen entre deux stations : 500 Mètres
nombre de passagers par an : 11,9 Millions
  • Voir aussi : l'article détaillé sur la liste des stations du métro de Lyon.

Le funiculaire (Un funiculaire est une forme de transport en commun circulant sur des rails et dont la traction est assurée par un câble. Il est généralement utilisé pour des lignes comportant de fortes pentes.) Croix-Rousse - Croix-Paquet, rénové et converti en chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de...) à crémaillère en 1974 devient cette année-là la première ligne du réseau métro de Lyon (déjà nommée Ligne C) ; elle est intégrée au reste du réseau lors de l'ouverture des lignes A et B en 1978 (prolongement jusqu'à Hôtel de Ville pour être en correspondance avec la A). La ligne est prolongée jusqu'à l'ancienne Gare de Cuire (du Chemin de fer du Rhône (CFR) désaffecté, qui reliait Lyon-Croix-Rousse à Trévoux) le 8 décembre 1984 ; deux nouvelles stations ouvrent pour l'occasion : Hénon et Cuire (cette dernière, comme Charpennes pour la ligne B, n'a qu'un quai commun à la descente et montée des voyageurs).

La partie en pente (17%) est un tunnel (Un tunnel est une galerie souterraine livrant passage à une voie de communication (chemin de fer, canal, route, chemin piétonnier). Sont apparentés aux tunnels par leur mode de construction les grands ouvrages...) profond (émergeant néanmois à la station Croix-Paquet), alors que la partie sur le plateau de la Croix-Rousse est une tranchée couverte et à l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les...) libre au-delà de la station Hénon.

Matériel : 5 rames Alsthom Vevey (MCL 80 Métro Crémaillère Lyon année 1980), livrées en 1984,
Composition des trains : M + M (motrice + motrice),
Remisage : ateliers d'Hénon, dans le 4ème Arrondissement,
Horaires d'exploitation : de 4h55 à 0h25,
Fréquence minimale : 5'30.

Ligne D

Rame de la ligne D vue de devant : on peut remarquer l'absence de cabine conducteur
Rame de la ligne D vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de devant : on peut remarquer l'absence de cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une cabine peut prendre plusieurs aspects : sur un...) conducteur
Station Valmy sur la ligne D
Station Valmy sur la ligne D
Métro ligne D
indice de la ligne : D
année d'ouverture : 1991
dernière extension : 1997
exploitant : Keolis Lyon
type de conduite : automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des...)
matériel roulant : MPL85
nombre de stations : 15
longueur : 13 Km
espacement moyen entre deux stations : 866 Mètres
nombre de passagers par an : 91,8 Millions
  • Voir aussi : l'article détaillé sur la liste des stations du métro de Lyon.

La ligne D, sur pneus et à pilotage automatique (système MAGGALY, Métro Automatique à Grand Gabarit de l’Agglomération Lyonnaise), a été mise en service en conduite manuelle le 4 septembre 1991 sur le tronçon Gorge-de-Loup - Grange-Blanche.
Dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), elle a été prolongée jusqu'à la Gare nouvelle de Vénissieux (située à quelques centaines de mètres de l'ancienne), le 11 décembre 1992, date de mise en service du pilotage automatique intégral, puis à Gare de Vaise, entièrement reconstruite pour l'occasion, le 28 avril 1997.

Cette ligne, qui est localement la plus profonde, a été construite selon deux techniques : en tunnel foré de Gorge-de-Loup à Guillotière (avec un passage sous le fleuve Rhône et la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve,...) Saône, et sous la colline de Fourvière) puis jusqu'à Gare de Vaise, et en tranchée couverte de Guillotière à Gare de Vénissieux.
On notera l'absence de portes palières, dites de sécurité, sur les quais des stations contrairement aux autres métros automatiques.

Matériel : 36 rames MPL 85 Alsthom (Métro Pneu Lyon année 1985),
Composition des trains : M + M (motrice + motrice),
Remisage : Ateliers du Thioley, à Parilly (Vénissieux),
Horaires d'exploitation : de 5h00 à 0h19,
Fréquence minimale : 1'45.

Exploitation

Entrée des transports en commun lyonnais sur le funiculaire St Just
Entrée des transports en commun lyonnais sur le funiculaire St Just
Detail du bogie avant d'une rame de la ligne D
Detail du bogie (Un bogie (ou boggie) est un chariot situé sous un véhicule ferroviaire, sur lequel sont fixés les essieux (et donc les roues). Il est mobile par rapport au chassis du véhicule...) avant d'une rame de la ligne D

Le métro, ainsi que les autobus (Un autobus (ou bus), comme un autocar (ou car), est un véhicule automobile pour le transport en commun de voyageurs. Le mot bus et autobus vient d'Omnés Omnibus qui était...), trolleybus (Le trolleybus est un véhicule de transport en commun de voyageurs.), funiculaires et tramways de Lyon sont exploités par Keolis Lyon, ex-Société lyonnaise de transports en commun (SLTC), filiale du groupe Keolis, sous la marque TCL (Transports en commun lyonnais), pour le compte du Syndicat des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise (SYTRAL).

Le métro lyonnais circule à gauche, comme les trains français, les autres métros circulant généralement à droite.
Cette particularité est le résultat du projet, jamais réalisé, de faire circuler le métro en banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est administrativement...) sur les voies de la SNCF.

Le gabarit du métro de Lyon, 2,90 m, est plus généreux (métro lourd) que la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur...) des métros européens ; c'est pour cela que la ligne D a été la première ligne automatique à matériel lourd, alors que Lille a été la première métropole (Une métropole (du grec mêtêr, mère, et polis, ville) est la ville principale d'une région géographique ou d'un pays, qui à la tête d'une aire urbaine importante, par sa...) française à se doter d'un métro automatique mais léger.


Page générée en 0.749 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique