M81 (galaxie) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

M81
M81
Données d’observation
Constellation Grande Ourse
Ascension droite (En astronomie, l'ascension droite (a ou α) est un terme associé au système de coordonnées équatoriales, qui est l'équivalent sur la sphère céleste de la longitude.) (α) 09h 55m 33,173s
Déclinaison (δ) +69° 03′ 55,061″
Distance 11,8 ± 1,1 Millions al
(3,6 ± 0,3 Millions pc)
Magnitude apparente (En astronomie, la magnitude apparente mesure la luminosité — depuis la Terre — d'une étoile, d'une planète ou d'un autre objet céleste. Cette grandeur a la particularité d'avoir une échelle logarithmique inverse.) 6,9
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son...) apparentes 26,9' × 14,1'
Caractéristiques physiques
Type d'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette...) galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres Galaxie, cette fois...) spirale (En mathématiques, une spirale est une courbe qui commence en un point central puis s'en éloigne de plus en plus, en même temps qu'elle tourne autour.) (SA(s)ab)
Masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation...)  ? M
Dimensions 60000 al
(18000 pc)
Magnitude absolue (En astronomie, la magnitude absolue d'un objet céleste est la magnitude de cet objet s'il était placé à une distance de référence fixée à 10 parsecs (environ 32,6 années-lumière). Pour les objets du système solaire, la...) 21,1
Couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).)  ?
Découverte
Découvreur(s) Johann Elert Bode
Date 1774
Désignation(s) M81, NGC 3031, UGC 5318, PGC 28630
Liste des objets célestes

M81 est une galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.) située dans la constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une...) de la Grande Ourse (La Grande Ourse est la troisième plus grande constellation du ciel. Elle contient le « grand chariot » ou « grande casserole », l'un des astérismes les plus connus de...), à 2° au sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) de 24 UMa. Elle fut découverte par Johann Elert Bode le 31 décembre 1774, puis indépendamment par Pierre Méchain en 1779 qui la signala à son ami Charles Messier.

Caractéristiques

M81 (à gauche) et M82 (à droite). Outre ces dernières, le groupe G2 comprend 32 autres galaxies connues.
Credit:Scott Anttila.

M81 est une galaxie spirale d'un diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre...) relativement modeste de 60 000 années-lumière. En 1993, l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête...) d'une trentaine de céphéides par le télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique...) Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un tour complet de la Terre toutes les 100 minutes. Il est nommé en...) a permis d'estimer la distance de la galaxie à 11,8 millions d'années-lumière, ce qui en fait l'une des plus proches de la nôtre. Elle fait partie du même groupe de galaxies (Un groupe de galaxies est une association de moins d'une centaine de galaxies liées par la gravitation. Au-delà de ce nombre, une telle association est appelée amas de galaxies ou superamas.) que M82, le groupe G2 (liste de Vaucouleurs). Ce groupe fait partie du superamas de la Vierge (Le superamas de la Vierge, également appelé superamas local, est un superamas de galaxies qui contient le Groupe local et donc notre Galaxie.), de même que notre groupe local (Le Groupe local est l'ensemble d'une trentaine de galaxies auquel appartient notre Galaxie. Son diamètre est d'environ 3 millions de parsecs.).

La répartition de la masse de la galaxie n'est pas homogène en raison de l'effet de marée (La marée est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans causé par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil.) dû à la proximité (~ 150 000 a-l) d'une autre galaxie moins massive (Le mot massif peut être employé comme :). Le noyau de la galaxie abriterait un trou noir (En astrophysique, un trou noir est un objet massif dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper (à l'exception notable...) de 60 millions M.

Une seule supernova (Une supernova est l'ensemble des phénomènes conséquents à l'explosion d'une étoile, qui s'accompagne d'une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa...) a été observée dans cette galaxie, SN 1993J, découverte le 28 Mars 1993 par l'astronome (Un astronome est un scientifique spécialisé dans l'étude de l'astronomie.) amateur F. Garcia en Espagne. Les caractéristiques spectrales de cette supernova ont évolué avec le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Initialement de type II, avec une raie (Raie [ʀɛ] est un nom vernaculaire ambigu qui correspond en français à de nombreuses espèces de poissons regroupées dans plusieurs...) de l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) marquée, elle évolua vers un type Ib, et la raie de l'hydrogène s'estompa au profit de la raie de l'hélium (L'hélium est un gaz noble ou gaz rare, pratiquement inerte. De numéro atomique 2, il ouvre la série des gaz nobles dans le tableau périodique des éléments....). De plus, les variations temporelles de luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit la lumière.) de SN 1993J n'étaient pas semblables à celles des autres supernovas de type II, mais plutôt à celles observées pour les types Ib. La supernova a donc été classée de type IIb, une classe transitoire entre les types II et Ib. Les résultats scientifiques tirés de l'étude de cette supernova suggèrent que les supernovas de types Ib et Ic se forment lors d'explosions d'étoiles supergéantes, à travers un processus équivalent à celui des supernovas de type II.

Observation

M81 ne peut être vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) sans instrument . Elle est nettement visible avec des jumelles (On désigne par le terme jumelles un dispositif optique binoculaire grossissant destiné à l'observation d'objets à distance, constitué de deux lunettes symétriques montées en parallèle.) du fait de sa magnitude de 6,9. Dans un télescope de 114 mm, le noyau apparaît comme lumineux et entouré d'un halo diffus. Un instrument de 350 mm et de bonnes conditions d'observations sont nécessaires pour déceler les bras spiraux de la galaxie.

Trouver M81 peut permettre de repérer M82, située toute proche à 0,75° au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de M81.

Emissions par la poussière interstellaire

Une image infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus...) de Messier 81 prise par le Télescope spatial Spitzer (Le télescope spatial Spitzer est le plus gros télescope infrarouge lancé par la NASA. Ces longueurs d'ondes ne pouvant être observées utilement depuis le sol, seul un objet à l'extérieur de...).
La couleur bleue marque les émissions stellaires observées à 3,6 μm.
La couleur verte représente les émissions à 8 μm, provenant des hydrocarbures aromatiques polycycliques du milieu interstellaire (En astronomie, le milieu interstellaire est le gaz raréfié qui, dans une galaxie, existe entre les étoiles et leur environnement proche. Ce gaz est habituellement extrêmement ténu, avec des densités typiques allant de...).
La couleur rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) représente les émissions à 24 μm provenant des poussières chaudes du milieu interstellaire.
Credit: NASA/JPL-Caltech/K. Gordon/S. Willner/N.A. Sharp.

La plupart des émissions aux longueurs d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales....) infrarouges proviennent des poussières interstellaires. Cette poussière interstellaire se trouve principalement dans les bras spiraux des galaxies, et il a été montré qu'elle est liée aux régions d'étoiles en formation. L'explication généralement retenue est que les étoiles bleues présentes dans ces régions, étoiles chaudes et à faible durée de vie (La vie est le nom donné :), échauffent ces poussières et augmentent ainsi leurs émissions infrarouges.

Page générée en 0.749 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique