Patrizia Paterlini-Bréchot
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Patrizia Paterlini-Bréchot, née en Italie à Reggio Emilia, est chercheur et Professeur en biologie cellulaire et oncologie à la faculté de médecine Necker-Enfants Malades de Paris.

Formation et spécialisations

Patrizia Paterlini-Bréchot (Patrizia Paterlini-Bréchot, née en Italie à Reggio Emilia, est chercheur et Professeur en biologie cellulaire et oncologie à la faculté de médecine Necker-Enfants Malades...) a suivi des études de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et...) à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et...) de Modène, en Italie. En 1978, elle soutient une thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du sujet ou du thème qu'il évoque.), récompensée par le titre de « Meilleure thèse de médecine » de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1978. Elle continue sa formation en validant une double spécialisation en hématologie (1981), récompensée par le prix de la « Meilleure recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) en hématologie » de 1979, et en oncologie (1984). En parallèle de ses études, Patrizia Paterlini-Bréchot travaille dans des services hospitaliers (1978-1984), notamment en tant qu'interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à...) et ensuite de Maître de Conférence Universitaire - Praticien Hospitalier dans les services d’hématologie, de gastroentérologie, et d’oncologie puis devient praticien hospitalier. En 1988, Patrizia Paterlini-Bréchot suit en France un stage (Un stage est le plus souvent une période de formation, d'apprentissage ou de perfectionnement qui dure quelques jours à plusieurs mois dans un lieu adapté :) de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de...) moléculaire auprès du professeur Christian Bréchot. En 1993, elle soutient une thèse de doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce...), Bases fondamentales de l'oncogenèse à l'université Paris-XI. En 1994, elle montre l'impact clinique d’un nouveau marqueur de prolifération cellulaire, la protéine (Une protéine est une macromolécule biologique composée par une ou plusieurs chaîne(s) d'acides aminés liés entre eux par des liaisons peptidiques. En général, on parle de...) cycline A, découverte dans le même laboratoire. Ses recherches s'orientent ensuite vers l'étude des cellules tumorales circulantes chez les patients porteurs de tumeurs solides.

Le travail de Patrizia Paterlini-Bréchot aboutit en quelques années à la découverte et la mise au point (Graphie) de la technique ISET (Isolation by Size of Epithelial Tumor/Trophoblastic Cells) qui permet l’isolement et l’analyse génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) des cellules fœtales et tumorales circulantes. Cette technique récente permet d'effectuer le diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation,...) prénatal non invasif, ce qui représente une découverte scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) majeure dans la mesure où elle remplace les techniques classiques de diagnostic prénatal telles que l'amniocentèse (L'amniocentèse est une procédure médicale utilisée pour un diagnostic prénatal, dans laquelle une petite quantité de liquide amniotique est extraite de la...) et supprime les risques de fausse-couche. La validation clinique du test ISET pour la mucoviscidose (La mucoviscidose (pour « maladie des mucus visqueux » en français) ou cystic fibrosis (pour « fibrose kystique »,...) a été conclue le 22 janvier 2009,.

Prix

1995 : Prix « Excellence scientifique » Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de...).

Activités de recherche

Travaux effectués en Italie (1979-1987)

Les premiers travaux de Patrizia Paterlini-Bréchot portent sur les applications des techniques cytochimiques, immunohistochimiques et cytogénétiques à l’étude des pathologies oncohématologiques. Ces travaux ont visé à la caractérisation des cellules tumorales de patients atteints de Leucémie (La leucémie (du grec leukos, blanc, et haima, sang), ou leucose, est un cancer des cellules de la moelle osseuse (les cellules de la moelle produisent les cellules sanguines, d'où le terme parfois utilisé de...) ou de Lymphome (Un lymphome est un cancer lymphatique, c'est à dire un cancer du système lymphatique aux dépens des lymphocytes. Il est caractérisé par des...) par comparaison avec les différentes étapes de maturation des cellules hémopoietiques normales. Patrizia Paterlini-Bréchot est parvenue à caractériser les cellules tumorales de certaines oncohémopathies rares comme le lymphome de Castleman, le syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances cliniques d'écart à la norme pas nécessairement...) de Sézary et les lymphomes folliculaires avec splénomégalie. Elle développe ensuite les techniques cytogénétiques qui ont été appliquées aux patients atteints de leucémies ou de lymphomes hospitalisés dans le Service hospitalier.

Travaux effectués en France (1987-2010)

Autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5...) des années 1990

Les travaux au début de cette décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix » et annus « année.) portent sur la relation entre les infections par le virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou...) de l’Hépatite B (VHB) et le virus de l’Hépatite C (VHC) et les cancers primitifs du foie (Le foie est un organe abdominal impair et asymétrique, logé chez l'homme dans l'hypocondre droit, la loge sous-phrénique droite, la partie supérieure du creux...) (CPF). Ces recherches ont notamment démontré la relation épidémiologique moléculaire et causale entre les infections chroniques par ces deux virus et le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce...) du foie. Dans ces années 1990, Patrizia Paterlini-Bréchot développe la technique ISET (Isolation by Size of Epithelial Tumor/Trophoblastic Cells), qui permet d'isoler les très rares cellules épithéliales circulant dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart...) sur la base de leur taille. Cette avancée technologique, ainsi que les champs de recherche et d'application que cela ouvre, vont orienter l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble),...) des recherches de Patrizia Paterlini-Bréchot. La chercheuse reçoit en 1995 le Prix Excellence scientifique Assistance Publique - Hôpitaux de Paris.

Autour des années 2000

En 2006, Patrizia Paterlini-Bréchot prend la direction d'une unité INSERM (Institut national de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) et de la recherche médicale) après en avoir assuré la direction par intérim de 2002 à 2006. Son travail s'articule autour de deux grands thèmes de recherche, l'impact de la signalisation calcique en pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance (πάθος pathos), et désigne dans une acception...) humaine,, et la mise au point de tests non invasifs de Diagnostic prénatal de Maladies génétiques. Ces recherches ont permis l'isolement et l'analyse génétique (Une analyse génétique est une technique d'analyse du génome des cellules d'un organisme. Les analyses génétiques se pratiquent sur tout...), grâce la technique ISET, des très rares cellules trophoblastiques (foetales) présentes dans le sang maternel. Cette détection peut être effectuée précocement au cours de la grossesse (La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle puisse survivre hors du corps de la mère. Une...), par une simple prise de sang maternel. La précocité de cette technique de détection et sa nature non invasive la rendent susceptible de remplacer les pratiques actuelles de Diagnostic prénatal invasives telles que l'amniocentèse pour le diagnostic de nombreuses maladies génétiques.

Page générée en 0.249 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique