Mikoyan-Gourevitch
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Mikoyan-Gourevitch
Importez le logo de cette entreprise
Fiche d’identité
Site corporatif : www.migavia.ru
Consultez la documentation du modèle

Mikoyan-Gourevitch (Mikoyan-Gourevitch appelé aussi Mikoyan, ou MiG/Mig (en russe: ??????, ??????-??????? ou ???) est un constructeur d'avions militaires soviétiques puis russes. L'entreprise, appelée aujourd'hui Russian Aircraft Corporation (RAC) et membre du...) appelé aussi Mikoyan, ou MiG/Mig (en russe: ??????, ??????-??????? ou ???) est un constructeur d'avions militaires soviétiques puis russes. L'entreprise, appelée aujourd'hui Russian Aircraft Corporation (RAC) et membre du consortium OAK, était à l'origine un bureau d'études (OKB n° 155) fondé par Artem Mikoyan et Mikhaïl Gourevitch. Après la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les organismes vivants,...) de Mikoyan, le nom de Mikoyan fut gardé. Le préfixe du bureau était MiG ou Mig.

Histoire

Le bureau d'études, désigné OKO, naît le 8 décembre 1939, au sein de l'usine d'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces...) d'état n° 1 Aviakhim, à Moscou (), pour terminer l'étude et mettre en production, un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) de Polikarpov, le I-200. À l'occasion, plusieurs ingénieurs, dont Mikhaïl Gourevitch et Nikolaï Zakarovitch Matiouk, sont détachés par Polikarpov et resteront dans le nouveau bureau. La tâche terminée, l'équipe travaille à améliorer l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans...) en renforçant son armement, ou en essayant d'autres groupes propulseurs. En octobre 1941, l'OKO et les autres personnels de l'usine, évacuent Moscou, alors menacée par les troupes allemandes, pour rejoindre la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune,...) de Kouïbychev où une nouvelle usine n° 122, est en cours de construction et où vingt-deux avions seront encore produits, avant qu'un ordre personnel de Staline n'arrête la production, pour entreprendre celle de l'Il-2. Le 16 mars 1942, la menace allemande étant écartée, l'OKO regagne Moscou, où elle occupe les locaux de l'usine n° 480, et est rejointe par le personnel de réparation des chasseurs MiG-3 de l'usine n° 30. De ce regroupement naît l'usine n° 155 et son bureau d'étude l'OKB-155. Trente derniers I-200 sont construits à partir des pièces restantes, et on mène plusieurs études dérivées du I-200, les I-210, I-211, I-230 et I-231. De nouveaux projets sont lancés comme la série des I-220, la remotorisation du DIS-200 avec des M-82, mais aussi le projet de l'avion N, ou I-250, qui sera produit en petite série par l'usine n° 381, sous la désignation de MiG-13.

Avec la fin de la guerre, et la récupération des travaux et techniciens allemands (pendant soviétique de l'Opération Paperclip), le travail sur la propulsion à réaction (La propulsion à réaction est une technique permettant de faire avancer un véhicule. Elle est basée sur le principe d'action-réaction de Newton. La force propulsive est en fait...) peut enfin commencer. Un nouvel avion MiG, va alors connaître la production en grande série, il s'agit du I-300, qui rentrera en service dans la VVS, sous la désignation de MiG-9. Le projet I-270, s'appuyant sur la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice l'énergie...) par moteur-fusée (Les moteurs-fusées sont des moteurs à réaction utilisés sur les fusées, dont certains sont prévus pour fonctionner aussi bien dans, que hors de l'atmosphère terrestre. Ils embarquent, en plus de leur carburant, un comburant.), est lui assez rapidement abandonné, ce mode de propulsion n'offrant que des autonomies trop réduites. Les moteurs soviétiques dérivés de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) allemande avec des compresseurs à flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans...) axial, sont encore trop peu fiables et puissants. La récupération de moteurs britanniques Rolls-Royce Nene et Rolls-Royce Derwent, avec leur compresseur centrifuge plus simple à produire, qui sont aussitôt copiés et améliorés par le bureau d'études de Vladimir Yakovlevitch Klimov, va permettre de résoudre le problème. Outre la remotorisation du MiG-9, un nouveau projet I-310 voit le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...), utilisant les études allemandes sur les ailes à forte flèche. Le premier I-300, ou avion S, vole le 30 décembre 1947, il va connaître un succès mondial sous le nom de MiG-15. Il sera par la suite revu pour corriger ses défauts, donnant naissance au I-330 ou SI, plus connu sous le nom de MiG-17. Ces succès placent l'OKB (Les OKB (en russe : ?????? ??????????????? ???? - Bureau d'études spécial) étaient des bureaux d'études expérimentaux du temps de l'URSS. Ils se...) 155 à la tête de l'industrie aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.) de chasse du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...). Cependant certains projets eux n'aboutissent pas, comme le biréacteur (Un biréacteur est un avion disposant de deux réacteurs pour sa propulsion.) I-320.

Pendant que la division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est...) d'études de chasseurs dirigée par Anatoly Brunov, remporte ces succès, Mikhaïl Gourevitch qui dirige la division OKB-155-1, mène à terme l'étude d'engins non pilotés, qui vont devenir les premiers missiles de l'Union soviétique. Implanté à l'usine 256 à Doubna, aidé entre autre par Bereznyak, il met au point (Graphie) la bombe volante KS, destinée à attaquer les navires, après avoir été lancée par un Tupolev (Tupolev (russe : Туполев, prononcé : Toupoliev) est une entreprise russe de défense et...) Tu-4 ou un Tupolev Tu-16 (Le Tupolev Tu-16, désigné Badger dans la nomenclature de l'OTAN est un bombardier biréacteur, conçu en Union soviétique, au début des années 1950. Bien que souvent considéré comme obsolète, très polyvalent, il reste...) modifié. Ces missiles sont construits comme des petits chasseurs sans pilote, qui sont guidés sur leur cible par un faisceau d'onde radio (Les ondes radioélectriques (dites ondes radio) sont des ondes électromagnétiques dont la fréquence d'onde est par convention[1] comprise entre 9 kHz...) émis par le lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ), puis en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) terminale par un autodirecteur radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un émetteur...). Après le KS, Gourevitch met au point le K-10 qui, outre une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire...) militaire et une autonomie plus importantes, présente l'avantage d'être supersonique (Supersonique signifie « supérieur à la vitesse du son ».). D'autres travaux mèneront au K-20, dont le missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) Kh-20 peut être doté d'une ogive nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :), et au K-22 propulsé par un moteur-fusée.

MIG-21 devant la maison natale d'Artem Mikoyan transformée en musée - Sanahin (Arménie)
MIG-21 devant la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) natale d'Artem Mikoyan transformée en musée - Sanahin (Arménie)

Dans le domaine des chasseurs, la barrière à franchir est le mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) du son, pas moins de trois projets sont lancés pour y travailler. Le premier, l'avion M ou I-350 basé sur le moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) Lyoulka TP-3A, échoue suite aux difficultés rencontrées pour mettre au point son moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce...). Par contre le SM-1 ou I-340, puis sa version modifiée SM-2 ou I-360, introduisant une gouverne (Une gouverne est une surface mobile agissant dans l'air ou dans l'eau servant à piloter un mobile selon un de ses trois axes :) de profondeur monobloc, et s'appuyant sur deux nouveaux moteurs à flux axial Mikouline AM-9, va donner naissance au futur MiG-19. Ce nouvel avion capable d'atteindre Mach 1,3 en palier, sera produit par les usines n° 21 et 153 à 1890 exemplaires. Il connaîtra un succès et une longévité (La longévité d'un être vivant est la durée de vie pour laquelle il est biologiquement programmé, dans des conditions idéales et en l'absence de maladie ou d'accident. Elle correspond à la durée...) plus importants, dans sa version produite sous licence en Chine. Un dérivé monomoteur (On appelle monomoteur tout appareil, aussi bien aérien que terrestre ou maritime, qui n'utilise qu'un seul et unique moteur pour se déplacer.) I-3, lui, restera à l'état de prototype. Les travaux portent ensuite, sur la vitesse (On distingue :) de mach 2, deux voies sont explorées et mises en compétition, l'aile en flèche et l'aile delta (Une aile delta est un type d'aile d'avion, caractérisé par une forme de Triangle isocèle. Ce nom provient de la majuscule grec delta qui est de forme triangulaire (Δ).), finalement c'est cette dernière qui l'emporte avec le prototype Yermolaïev Ye-6, qui devient le MiG-21, le chasseur à réaction le plus produit au monde (Le mot monde peut désigner :). Parallèlement, pour aller encore plus loin dans le domaine de la vitesse, une famille de chasseurs plus lourds est créée, destinée à servir le système d'interception Uragan, elle commence, avec les I-7 de 1956, puis les I-75 de 1958, qui emploient le gros moteur Lyoulka AL-7F. Cette même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) apparaît le Ye-150, qui introduit le moteur Toumanski R-15, il est suivi du Ye-152 en 1959, puis finalement le biréacteur Ye-155 qui, lui, connaîtra la production en série, sous le nom de MiG-25.

Production

Production d'avions militaires

  • MiG I-200, produit en série sous la désignation de MiG-1, puis MiG-3
  • MiG IP-210
  • MiG DIS ou MiG-5
  • MiG-7
  • MiG I-210 parfois désigné MiG-9
  • MiG I-220 ou MiG-11
  • MiG I-230
  • MiG I-250 ou MiG-13
  • MiG I-270
  • MiG-8
  • MiG I-300 produit en série sous la désignation de MiG-9
  • MiG I-310 produit en série sous la désignation de MiG-15
  • MiG I-320
  • MiG I-330 produit en série sous la désignation de MiG-17
  • MiG I-360 produit en série sous la désignation de MiG-19
  • MiG I-350
  • MiG I-380
  • MiG I-410
  • MiG I-420
  • MiG-21
  • MiG-23
  • MiG-25
  • MiG-27
  • MiG-29
  • MiG-31
  • MiG-33
  • MiG-1.42

Avions expérimentaux

  • MiG I-3
  • MiG I-7
  • MiG-110
  • MiG-AT
  • MiG-35
  • MiG-105
  • MiG-I-2000

Missiles

L'OKB MiG, à travers sa division missile, l'OKB-155-1, dirigé par Mikhaïl Gourevitch, qui deviendra l'OKB Raduga, en mars 1957, participa à des degrés divers dans la conception de divers missiles soviétiques, comme les :

  • la série de bombes volantes Kometa, avec les :
    • Raduga KS-1 Komet, connu sous le code OTAN AS-1 Kennel en occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré a varié au cours de l'Histoire. À une période donnée,...).
    • Raduga K10, code OTAN AS-2 Kipper
  • Raduga Kh20, code OTAN AS-3 Kangaroo
  • Raduga K-9, code OTAN AA-4 Awl
Page générée en 0.229 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique