Chengdu
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
??

Chéngd?

Pays
Drapeau de la Chine
Chine
Statut administratif Ville sous-provinciale
Province Sichuan
Préfixe téléphonique 28
Code postal Centre : 610000
Code aéroport CTU
Latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre (ou sur une autre planète), au nord ou au sud de l'équateur.), longitude 30° 39’ N, 104° 04’ E
Altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) 500 m
Températures
moyennes
Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux villages)...) de Chengdu :
mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) le plus froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) +6,1°C
mois le plus chaud +26,3°C
annuelles +16,9°C
Pluviométrie 967,6 mm
Population Préfecture : 10 440 000 hab. (2004)

Ville de Chengdu : 3 972 509 hab. (2007)

PIB total 237,1 milliards de yuans (en 2005)
PIB par habitant 19 627 yuans (en 2005)

Chengdu (Chengdu (en chinois : ??, en pinyin : Chéngd?), également appelée métaphoriquement Róngchéng (??) « la ville des hibiscus », est la capitale de la...) (en chinois : ??, en pinyin : Chéngd?), également appelée métaphoriquement Róngchéng (??) " la ville des hibiscus ", est la capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel, économique...) de la province du Sichuan. Elle a le statut administratif de ville sous-provinciale.

Géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê gê) la...) et climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie qui désigne...)

la ville de Chengdu est située au centre-ouest de la Chine, dans la plaine (Une plaine est une forme particulière de relief, c'est un espace géographique caractérisé par une surface topographique plane, avec des pentes relativement faibles. Elle se trouve à...) du Sichuan, au pied du plateau tibétain. La ville est considérée comme le centre de la Chine de l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), c'est en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) cas le rôle qu'elle assume dans le plan de développement gouvernemental de l'ouest chinois. Sa position exacte est entre 102°54′ et 104°53′ de longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre (ou sur une autre planète).) est et entre 30°5′ et 31°26′ de latitude nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.).

Les températures moyennes de Chengdu vont de +6,1°C pour le mois le plus froid à +26,3°C pour le mois le plus chaud, avec une moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la...) annuelle de +16,9°C, et la pluviométrie y est de 967,6 mm (chiffres arrêtés en 1990)[1].

Histoire

Chengdu existait déjà à la Période des Printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées, précédant...) et des Automnes (770-475 av. J.-C.) Au début du IVeme siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33...) avant JC, le roi du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...) de Shu, Kaiming IX, y déménagea sa capitale.

Sceau de Chengdu
Sceau de Chengdu

L'archéologie a prouvé que les premières routes reliant les royaumes de Qin et de Shu ont été faites durant la période des Royaumes combattants. Elles ont permis l'invasion du royaume de Shu par le roi de Qin. Une légende raconte que le roi de Qin voulait anéantir le Shu, mais des monts escarpés le séparaient de cette région Il n'y avait pas de route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.), sur laquelle l'armée de Qin pût avancer vers le Shu. Le roi de Qin fit sculpter cinq bœufs de pierre gigantesques et placer quelques pièces d'or derrière, prétendant que les bœufs pouvaient faire de l'or. Le roi de Shu se laissa duper et envoya cinq hommes robustes tirer les cinq bœufs dans son pays. Trois bœufs furent traînés ainsi jusqu'à Chengdu. Le résultat fut que la route menant au Shu était désormais tracée. L'armée de Qin n'eut plus qu'à suivre pour attaquer le Shu.

Chengdu fut conquise par la dynastie Qin en -316. En -311, le souverain fit édifier les murs de la ville d'après le modèle de la cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes...) de Xianyang (??). Le nom de la province Sichuan fut changé plusieurs fois pendant la dynastie Han : d'abord en Chéngji? (??), puis en Yìzh?u (??), mais le nom de la ville n'a jamais changé depuis le début.

En -250 le gouverneur, Li Bing entreprit la construction du complexe hydraulique (L'hydraulique désigne la branche de la physique qui étudie les liquides. En tant que telle, les champs d'investigation qu'elle propose regroupent plusieurs domaines :) de Dujiangyan afin d'utiliser les eaux du fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue d'une rivière, qui se jette dans un autre...) Min pour irriguer la plaine de Chengdu, transformée ultérieurement en un véritable grenier (Le grenier (latin granarium) est un local hors-sol destiné au stockage du grain. Il peut être intégré à un bâtiment, ou constituer une petite construction...) à céréales destiné à l'approvisionnement des Qin. Li Bing et son fils dirigèrent la construction de l'ouvrage en calculant de manière scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes...) les rapports entre l'irrigation (L’irrigation est l'opération consistant à apporter artificiellement de l’eau à des végétaux cultivés pour en augmenter la production, et permettre leur développement...), la déviation des crues et l'évacuation du limon. La zone irriguée par le complexe de Dujiangyan ne cessa de s'étendre. La conception de Li Bing n'a jamais été remise en cause et l'ouvrage est considéré comme un chef-d'œuvre de la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances,...) hydraulique de l'antiquité.

Depuis cette époque, le Sichuan est l'une des provinces les plus fertiles du pays. Au IIème siècle avant notre ère, de riches familles y possédaient terres, parcs et même entreprises sidérurgiques. Du gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper tout le...) a été découvert à cette époque qui fut utilisé pour la production de sel.

Sous la dynastie Han ( -202 – 220 ), Chengdu devint un centre important de fabrication et de commerce de brocard, grâce à un fonctionnaire du gouvernement, Jinguan qui a développé l'artisanat (L'artisanat est une technique de production artisanale, c'est-à-dire une production manuelle ou de petite envergure. Par extension, elle inclut les personnes qui...) du tissage et la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et...) de la soie (De la soie (fibre textile d'origine animale) est produite par de nombreux insectes, araignées et chenilles de certains papillons notamment (Yponomeutes,...). Chengdu devient alors une étape très importante sur la Route de la Soie.

Vers -141, Wen Weng, gouverneur de Shu, fonda à Chengdu, la première école officielle ouverte à tous. Active et renommée, on y enseignait aussi bien l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés...), la prose et la philosophie. L'auteur Sima Xiangru la fréquenta.

C'est à Chengdu que fut fondé le royaume de Shu Han par le monarque Liu (Liu (chinois : 柳宿, pinyin : liǔ xiù) est une loge lunaire de l'astronomie chinoise. Son étoile référente (c'est-à-dire celle qui délimite la...) Bei (??) pendant la période des trois royaumes, entre 221 et 263.

Démographie (La démographie (en grec δημογραφία, de l'ancien grec δήμος = demos signifiant...)

La population de la préfecture était estimée à 10 440 000 habitants en 2004[2], et celle de la ville de Chengdu à 3 972 509 habitants en 2007[3].

Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :)

Deux des plus grands poètes de la dynastie Tang y ont résidé : non seulement L? Bái (??), mais surtout le poète Dù F? (??) pendant une longue période ; un parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se distingue du Jardin public par le caractère...) de la ville reconstituant sa résidence (Le nom de résidence est donné à un ensemble de voies souvent qui forment une boucle ayant la particularité de desservir des mêmes logements appelées également résidence. Ce terme vient du verbe latin residere qui signifie rester assis ou...) y a d'ailleurs été créé récemment.

La ville est réputée pour sa qualité de vie (La qualité de vie d’une population est un enjeu majeur en sciences économiques et en science politique. On utilise les notions proches d’utilité et de...) et ses habitants débonnaires. Elle est célèbre pour le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de maisons de thé qui parsèment ses rues.

On y parle le dialecte de Chengdu du mandarin du Sud-Ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.).

Économie

En 2005, le PIB total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des...) a été de 237,1 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 19 627 yuans [4].

Jumelages

Chengdu est jumelée avec Montpellier (Hérault, France) et K?fu (Japon).

Divisions administratives

La ville sous-provinciale de Chengdu exerce sa juridiction sur dix-neuf subdivisions - neuf districts, quatre villes-comtés et six comtés :

  • le district de Qingyang - ??? Q?ngyáng Q? ;
  • le district de Jinjiang - ??? J?nji?ng Q? ;
  • le district de Jinniu - ??? J?nniú Q? ;
  • le district de Wuhou - ??? W?hóu Q? ;
  • le district de Chenghua - ??? Chénghuá Q? ;
  • le district de Longquanyi - ???? Lóngquányì Q? ;
  • le district de Qingbaijiang - ???? Q?ngbáiji?ng Q? ;
  • le district de Xindu - ??? X?nd? Q? ;
  • le district de Wenjiang - ??? W?nji?ng Q? ;
  • la ville de Dujiangyan - ???? D?ji?ngyàn Shì ;
  • la ville de Pengzhou - ??? Péngzh?u Shì ;
  • la ville de Qionglai - ??? Qiónglái Shì ;
  • la ville de Chongzhou - ??? Chóngzh?u Shì ;
  • le comté de Jintang - ??? J?ntáng Xiàn ;
  • le comté de Shuangliu - ??? Shu?ngliú Xiàn ;
  • le comté de Pi - ?? Pí Xiàn ;
  • le comté de Dayi - ??? Dàyì Xiàn ;
  • le comté de Pujiang - ??? Púji?ng Xiàn ;
  • le comté de Xinjin - ??? X?nj?n Xiàn.

Galerie photo

Cliquez sur une vignette pour l'agrandir.

Notes et références

  1. (en) Données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) climatiques pour 30°N 104°E, Historique des relevés météorologiques de Chengdu
  2. (en) Sichuan population - Source: China Admin Divisions, 2004
  3. (en) Fiche de World Gazetteer sur Chengdu
  4. (en) Market Profiles on Chinese Cities and Provinces (actualisation 11/2006)

Sources

Page générée en 0.142 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique