FL Studio
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
FL Studio FL Fruit Logo
Développeur Image-Line Software
Type Digital music workstation
Licence propriétaire
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant...) http://www.flstudio (FLStudio).com

FL Studio (FL Studio (nouvelle version du fameux FruityLoops depuis 2007, version 7) est un logiciel d'édition et de création sonore électronique, un...) (nouvelle version du fameux FruityLoops depuis 2007, version 7) est un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées...) d'édition et de création sonore électronique, un séquenceur basé sur le concept de patterns introduits dans une playlist, créé par Image-Line. Dans ses dernières versions il est compatible avec les standards VST, ReWire et DirectX (Microsoft DirectX est une collection de bibliothèques destinées à la programmation d’applications multimédia. Plus particulièrement de jeux ou de programmes faisant intervenir de la vidéo, sur les...).

Interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.)

L'interface visuelle de FL Studio comprend 5 fenêtres principales, toutes accessibles par les 5 boutons correspondants dans la barre d'outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus grande rentabilisation de ces...) standard. Ces 5 fenêtres interagissent entre elles d'une façon propre à FL Studio afin d'aider l'utilisateur à arriver au son et à la pièce finale qu'il désire obtenir.

Le Step Sequencer

Le Step Sequencer est une fenêtre (En architecture et construction, une fenêtre est une baie, une ouverture dans un mur ou un pan incliné de toiture, avec ou sans vitres.) qui permet d'assembler rapidement, en activant ou désactivant des boutons (appelés steps) qui correspondent à une valeur de note, des patterns de batterie, de basse simple, etc. La fenêtre totale du Step Sequencer correspond en fait à un pattern, donc souvent à une mesure, par exemple. Si notre Step Sequencer contient 16 steps, par exemple, chaque step correspond à une quadruple-croche. Une connaissance de base de la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent...) musicale est évidemment un atout lors de l'utilisation de FL Studio. Lorsqu'on active un step, l'instrument du channel sur lequel nous l'avons activé sonnera au moment précis où l'indicateur passera dessus.

Le Piano Roll

Le Piano Roll est l'outil destiné aux compositeurs "classiques". C'est une façon parfois plus simple, parfois plus complexe de créer un pattern, mais toujours plus précise. En plus de la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) globale du clavier à gauche et du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) en haut apportant une vision globale de la relation note/temps, il permet d'adjoindre à chaque note de nombreux paramètres (vol, pan, velocity, mais encore cutoff, pitch et bien d'autres) au sein même de l'outil. Il permet également de choisir la durée des notes jouées avec une précision plus grande que la double croche, ce que ne fait pas le Step Sequencer (!!). Les notes que nous plaçons dans le temps correspondent toujours à celles d'un seul instrument que nous choisissons dans un channel et que nous " envoyons vers le Piano Roll ". Bref, il est plus véridique d'affirmer que le Step Sequencer est une alternative au Piano Roll que l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1 désigne...). À noter : le concept du Piano Roll dans FL Studio est précisément le même que celui des autres séquenceurs populaires.

Les effets

Les effets sont des éléments considérés secondaires mais qui apportent aux channels des atouts et des propriétés qu'ils n'ont pas d'emblée. On peut par exemple assigner un délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose....) d'une noire pointée à un instrument quelconque ainsi qu'un léger chorus. La fenêtre des effets est divisée, à partir de FL Studio, en quatre banques : A, B, C et D. Chaque banque contient 16 pistes d'effets et chaque piste contient respectivement 8 emplacements d'effets. On ne peut qu'assigner une seule piste d'effets à un channel, mais il est possible de brancher en "out" le son obtenu vers une autre pistes d'effet, ou vers le Master, qui lui aussi peut se voir assigner 8 effets au maximum ; un instrument peut donc recevoir un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) considérable d'effets au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique...). L'article contient plus loin la liste des effets qui viennent avec la version de base de FL Studio. Lorsqu'on ajoute un effet dans un emplacement d'effet, il est procédé sur l'instrument lorsqu'il reçoit un signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux...) du channel en question, donc lorsque l'instrument joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la bouche et à mastiquer.) une ou plusieurs notes. L'ordre dans lequel les effets sont disposées sur une piste d'effets a son importance ; l'effet le plus haut est procédé avant l'effet le plus bas. Par exemple, si on a respectivement un délai dans l'emplacement #1, un reverb dans l'emplacement #2 et un égalisateur graphique dans l'emplacement #3 et qu'une note est jouée (Épaisseur d’une muraille dans la partie où une baie, une ouverture de porte, de fenêtre a été pratiquée.) par l'instrument, celui-ci subira d'abord l'effet du délai, et chaque note additionnelle créée par le délai recevra l'effet du reverb pour qu'enfin, chaque vibration ou sustain du reverb reçoive les ajustements paramétrés par l'égalisateur graphique. Il est également possible d'ajuster le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) entendu de chaque effet, d'égaliser graphiquement et d'ajuster la balance de chaque piste d'effets, ou de le faire à l'aide d'effets existants.

La banque de son

La " banque de son ", littéralement, est tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) simplement un navigateur qui représente différents dossiers de FL Studio. On peut aller chercher dans cette banque différents instruments personnels, des presets, des pièces complètes, des plugins, des sauvegardes, etc. Afin de " transformer " un instrument en channel, nous devons le glisser de la banque de son jusqu'au Step Sequencer d'un pattern afin de l'ajouter définitivement à la liste des channels de la pièce. Il est évidemment possible par la suite de le supprimer ou de le clôner.

Le Playlist

Le Playlist est en fait le résultat visuel de la pièce totale que l'on a créé avec FL Studio. Afin de créer une pièce, pour ainsi dire, nous " plaçons " des patterns dans le Playlist aux endroits temporels désirés. Il est possible de juxtaposer des patterns, de faire des pauses, ou de mixer de façon non carrée et ordonnée des clips audio, comme la voix ou un solo instrumental enregistré, par exemple.

Barres d'outils

FL Studio comprend plusieurs barres d'outils (dans son propre style) utiles. D'abord, il y a un indicateur de temps. Celui-ci indique soit à quelle minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain...) et à quelle seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une...) l'indicateur est rendue dans la pièce, ou à quelle mesure et à quel step. Ensuite, FL Studio est également muni d'un oscilloscope maître très basique qui indique la forme actuelle du signal (en décibels par rapport au temps) et d'un peak meter (indicateur d'écrêtage) qui indique si la pièce distortionne, puis le niveau du son à droite et à gauche en mode stéréo. Il est possible par un bouton de désactiver ou de réactiver ces outils. La barre d'outils comporte également un indicateur de l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du CPU (étant donné que FL Studio en nécessite un grand) ainsi qu'un indicateur du nombre de voix qui sont utilisées (ou qui sonnent) en cours de lecture. Nous retrouvons ensuite une barre de lecture, qui comporte les boutons standards play, stop et record lorsque l'on désire enregistrer à partir d'une source, tel qu'un clavier MIDI. Sur cette barre se trouve également le tempo, ajustable de 10.000 BPM à 999.999 BPM, ainsi qu'un slider qui contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) la position dans la pièce ou dans le pattern en cours. Finalement, une dernière barre d'outils pratique comporte certains boutons dont l'activation (Activation peut faire référence à :) ou la désactivation du métronome, qui bat la noire, et la résolution du quadrillage (lorsqu'activé) dans le Piano Roll et dans le Playlist.

Le jargon

Voici les principaux termes (souvent anglophones) utilisés dans FL Studio et parfois dans d'autres séquenceurs populaires :

  • Pattern : série de steps apposés sur des channels qui forme une boucle temporel logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est...)
  • Playlist : grille ( Un grille-pain est un petit appareil électroménager. Une grille écran est un élément du tube de télévision. Une grille d'arrêt est un...) avec laquelle on structure ou compose la pièce finale en ajoutant, supprimant ou juxtaposant différents patterns
  • Channel : soit un sample, soit un générateur, un channel peut aussi être appelé un instrument
  • Sample : échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) de son pré-enregistré, comme par exemple un fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par exemple : fichier des patients d'un médecin, fichier des...) WAVE ou un mp3
  • Step : plus petite division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la réciproque de la...) visible dans le Step Sequencer, par défaut une quadruple-croche
  • Beat : longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) de note créé par un certain nombre de steps, défini dans les paramètres de la pièce, par défaut une noire donc 4 steps
  • Sampler : machine virtuelle (Le sens originel de machine virtuelle (ou Virtual Machine (VM) en anglais) est la création de plusieurs environnements d'exécution sur un seul ordinateur, dont...) (mais aussi physique) qui remodélise un échantillon en changeant sa note grâce un procédé qui diminue ou augmente la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi...) des échantillons. Il est également possible avec cette machine de modifier l'attaque, le decay, le sustain et le release de l'échantillon sur lequel on travaille.

Les générateurs

Fruityloops est fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι Κορσέων) appelés plus communément Fourni, sont un archipel de...) avec une série de générateurs. Les générateurs sont des sous-logiciels ressemblant à des synthétiseurs. Ils sont utilisés pour créer de toute pièce les sonorités, devant plus tard servir de mélodie ou de percussion. Ceux présent par défaut dans le logiciel sont :

  • 3x-ocilliator
  • BeepMap
  • BooBass
  • Buzz-generator-adapter
  • Dashboard
  • FL-Keys
  • FL-Slayer
  • FPC
  • Keyboard-controller
  • Fruit-kick
  • Fruity-granulizer
  • Fruity-slicer
  • Fruity-vibrator
  • Fruity-wrapper
  • MIDI-out
  • Plucked!
  • Sytrus
  • WaveTraveller

Certains générateurs sont décris ci-dessous.

3x-osc

Le 3x-osc est un synthétiseur complet avec 3 oscillateurs, un filtre (Un filtre est un système servant à séparer des éléments dans un flux.) ( LP, HP, etc.), des envellopes, des LFO, un delay et un arpégiateur.

Le nombre limité d'oscillateurs du 3x-osc le destine plutot à la synthèse soustractive mais il est également possible de faire de la synthèse FM.

BeepMap

Le BeepMap est un outil permettant de créer un son depuis une image.

BooBass

Ce générateur restitue un son de guitare basse. Il est possible d'ajuster des paramètres tels que les basses, les mid et les aigus.

FL-Keys

Cet outil permet d'émuler le son d'un piano, d'un orgue, ou d'un rhodes, à l'aide de nombreux paramètres. Bien sûr, le rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et...) ne sera pas identique à celui d'un vrai clavier mais le son est tout de même assez bon.

FL-Slayer

Cet outil permet d'émuler le son d'une guitare électrique. Bien sûr, le rendu ne sera pas identique à celui d'une vraie guitare et les sons produits pourront être utilisé pour inspirer un solo qui sera exécuté à la guitare par la suite. Attention : le générateur ne permet pas les variations du sons (pitch wheel ou volume) dans le playlist.

FPC

Cet outil permet de regrouper sur une seule channel jusqu'à 32 banques de samples. Il permet également de travailler sur ces derniers. Pour cela, dans le Piano-Roll, 32 notes renvoient à ces banques de samples. Jouer une note à un certain volume permet de jouer les samples pré-destinés à jouer à ce volume. Il se révèle très pratique pour la création de batteries traditionnelles.

Fruit-kick

Ce générateur produit des son percussifs nommés "pieds" (aussi connus sous le nom de kick ou ""grosse caisse (Les caisses en bois servent à emballer des produits en plusieurs pièces, qui doivent être livrées ensembles.)" en français). Simple d'utilisation, il produit des sons plutôt sommaires. Pour utiliser d'autres kick dans vos composition, il est aussi possible d'utiliser des VST, ou encore un sample avec des plugin pour le modifier.

MIDI-out

C'est un générateur de commandes MIDI (ou Musical Instrument Digital Interface). Ces commandes sont reçues par un ou plusieurs récepteurs (instrument électronique, autre logiciel, ...) qui produisent ou modulent un son en retour.

Sytrus

Voir Sytrus .

Page générée en 0.110 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique