Sergueï Korolev - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Sergueï Pavlovitch Korolev
Sergueï Korolev en uniforme de l'Armée rouge, 1938.
Sergueï Korolev en uniforme de l'Armée rouge, 1938.

Naissance 12 janvier 1907
Jytomyr, Ukraine
Flag of Russia.svg Empire russe
Décès 14 janvier 1966 (à 59 ans)
Moscou (), RSFS de Russie
URSS Union soviétique
Nationalité Russe
Diplôme(s) diplômé de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) Technique d'État de Moscou
Profession(s) ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes ou de...)
Activité(s) principale(s) astronautique (L'astronautique ou spationautique ou cosmonautique, est constituée par l'ensemble des sciences et des techniques visant à envoyer dans l'espace extraterrestre un véhicule habité ou...)
Distinctions hommage du président de Russie le 12 janvier 2007
Compléments
  • Maître d'œuvre du programme spatial de l'Union Soviétique

Sergueï Pavlovitch Korolev, également Koroliov ou Koroliev (12 janvier 1907 à Jytomyr, Ukraine) - 14 janvier 1966 à Moscou) est un ingénieur, père de l'astronautique soviétique. Il est l'équivalent soviétique de Wernher von Braun (Wernher von Braun, ou Werner von Braun suivant les sources, (23 mars 1912 à Wirsitz, Prusse orientale (aujourd'hui Wyrzysk en Pologne) - 16 juin 1977 à...).

Son enfance

Korolev est né à Jytomyr, ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) provinciale du centre de l'Ukraine, qui fait partie à l'époque de la Russie impériale. Ses parents sont Maria Mykolayivna Moskalenko (Ukrainienne) et Pavel Iakovlevitch Korolev (Russe) : il s'agit d'un mariage arrangé et leur union n'est pas très heureuse. Trois ans après sa naissance, ses parents se séparent en raison de difficultés financières. Sa mère lui annonce le décès de son père alors que celui-ci n'est survenu qu'en 1929 (il n'a jamais revu son père après le divorce de ses parents).

Korolev grandit à Nejine, sous la garde de ses grands-parents. Sa mère voulant qu'il ait une formation supérieure, il suit des cours à Kiev (Kiev (???? - Kyïv en ukrainien, ???? en russe, Kijów en polonais) est la capitale et la plus grande ville de l'Ukraine, c'est aussi le chef-lieu de la région et une des plus...). C'est un enfant solitaire avec peu d'amis, mais il est bon élève, notamment en mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et...). En 1916, sa mère épouse Grigori Mikhaïlovitch Balanine, un ingénieur électricien (Électricien est le nom donné au métier qu'exercent les hommes de l'art en matière d'électricité. Il est issu du terme électricité, puisque ceux-ci ont en charge la réalisation, la...), qui a une bonne influence sur l'enfant. Grigori ayant obtenu un emploi aux chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le...) régionaux, la famille déménage à Odessa en 1917.

L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1918 est tumultueuse en Russie, avec la fin de la guerre mondiale et la Révolution russe. Les luttes intestines continuent jusqu'en 1920. Pendant cette période, les locaux des écoles restent fermés et le jeune Korolev doit poursuivre ses études à la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.). En 1923, il adhère à une société aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.) locale.

En 1925, Korolev part à Moscou et y termine ses études à l'Université Technique d'État de Moscou en 1929.

Emprisonnement et torture

Timbre soviétique, 1987

Le 22 juin 1938, il est arrêté pendant la Grande Terreur menée par Staline. Dénoncé par son collègue Valentin Glouchko, lui-même torturé pour de faux crimes et qui dénonce Korolev au hasard (Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon de causes, au moins d'une reconnaissance de cause à effet d'un événement.), il est jugé pour activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) anti-soviétique. Condamné à dix ans de travaux forcés à l'issue du procès, il est déporté dans un camp du Goulag. Pendant cette période, il sera torturé et aura la mâchoire fracassée pendant un interrogatoire, au cours duquel il perd toutes ses dents.

Il ne doit la vie (La vie est le nom donné :) sauve qu'à Andreï Tupolev (Tupolev (russe : Туполев, prononcé : Toupoliev) est une entreprise russe de défense et de...) qui demande et obtient en 1940 son transfert dans une équipe de conception d'avions de combat. Cette équipe, qui travaille derrière les barreaux, participe au développement du lance-roquettes Katyusha, qui sera surnommé par les Allemands « orgue de Staline ».

Début de carrière

Après avoir été diplômé, Korolev obtient un premier emploi dans un bureau d'études chargé de la conception d'un aéronef (Un aéronef est un moyen de transport capable d'évoluer au sein de l'atmosphère terrestre. On distingue deux catégories...) désigné OPO-4, ou 4e section expérimentale ( En art, il s'agit d'approches de création basées sur une remise en question des dogmes dominants tant sur le plan formel, esthétique, que sur le plan culturel et politique. En...). Il est dirigé par un Français nommé Paul Richard, dans ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) qui comprend un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) des meilleurs concepteurs russes. Il ne se distingue pas particulièrement dans le groupe, mais s'emploie dans plusieurs projets personnels. L'un d'eux est la mise au point (Graphie) d'un planeur (Un planeur est un aérodyne qui est, par définition, dépourvu de moteur. Il existe toutefois des versions dotées d'un moteur d'appoint...) capable d'accomplir de la voltige. En 1930, il devient le principal ingénieur sur le Tupolev TB-3, un bombardier lourd.

C'est au cours de l'année 1930 que Korolev s'intéresse à l'utilisation de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) pour la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice l'énergie fournie par le...) par moteur-fusée (Les moteurs-fusées sont des moteurs à réaction utilisés sur les fusées, dont certains sont prévus pour fonctionner aussi bien dans, que hors de l'atmosphère terrestre. Ils embarquent, en plus de leur carburant,...). A l'époque, il cherche à utiliser cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) pour la propulsion des avions. En 1931, en collaboration avec Friedrich Zander, un des pionniers de l'astronautique, il participe à la création du Grouppa Izoutcheniïa Reaktivnovo Dvijeniïa (GIRD), l'un des premiers centres parrainés par l'État soviétique pour le développement de fusées . En mai 1932, Korolev est nommé chef du groupe.

Durant les années suivantes, le GIRD développe trois systèmes différents de propulsion, avec à chaque fois une amélioration des performances. En 1932, les militaires s'intéressent aux efforts déployés par le groupe et commencent à fournir des fonds. En 1933, le groupe réalise le premier tir d'une fusée (Fusée peut faire référence à :) à propulsion liquide, appelée GIRD-09, soit sept ans après Robert Goddard et son lancement peu médiatisé en 1926. En 1934, Korolev publie l'ouvrage Une fusée dans la stratosphère.

L'intérêt militaire pour cette nouvelle technologie grandit et le gouvernement décide en 1933 de fusionner le GIRD avec le GDL (Gas Dynamics Laboratory). De cette fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules...) nait l'institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) sur la propulsion par réacteur (Un réacteur peut désigner :) (en russe RNII), dirigé par l'ingénieur militaire Ivan Kleimenov. A l'intérieur de cette structure travaillait un certain nombre de chercheurs qui sont d'ardents défenseurs des voyages dans l'espace, comme Valentin Glouchko. Korolev, devenu chef adjoint de l'institut, dirige la mise au point de missiles de croisière et de vols de fusées-planeurs.

Le RNII poursuit ses travaux sur le développement de fusées, avec un accent particulier dans le domaine du contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) d'attitude et du pilotage. Il met ainsi au point des systèmes automatisés de gyroscopes permettant de stabiliser le vol le long d'une trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) programmée. Le charisme de Korolev trouve naturellement à s'employer dans la supervision des différents projets.

Page générée en 0.349 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique