Bâtiment de débarquement - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
6 des navires d'assaut de l'US Navy en formation
6 des navires d'assaut de l'US Navy en formation

Un bâtiment de débarquement est un navire de guerre spécialisé dans les opérations de débarquement amphibie, c’est-à-dire la mise à terre de troupes et d'unités de l'armée de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus...) (ou de fusiliers marins ou de marines) avec leurs équipements sur un rivage ne disposant pas d'infrastructure portuaire.

Ce type de bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou fluvial, et permet diverses...) est aussi appelé navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de sécurité de...) amphibie.

Cette mise à terre s'effectue par hélicoptères, par chalands, par barges, par engins à coussin d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il...), en provenance de gros navires porteurs, ou même directement par "plageage" (échouage opérationnel) de bâtiment de taille moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer...).

On distingue plusieurs types de bâtiments et embarcations en fonction de leur taille, de leurs capacités et de leur usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.). Ces bâtiments forment au sein de forces navales des groupes ou des forces amphibies.

Si le débarquement a lieu sur une côte hostile, l'opération amphibie nécessite un accompagnement par une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au...) de combat ou un groupe aéronaval et éventuellement d'un déminage préalable par une force de guerre des mines, ainsi qu'une reconnaissance des plages par des forces spéciales.

Le bâtiment d'assaut amphibie

le USS Wasp avec un engin à coussin d'air sortant du radier
le USS Wasp avec un engin à coussin d'air sortant du radier (En règle générale le radier est une base ou une plate-forme stable sur laquelle reposent d’autres éléments....)
le BPC Mistral à quai à Brest, été 2005
le BPC Mistral (Le bâtiment de projection et de commandement (BPC) est une classe de bâtiment d'assaut amphibie, de conception française. Deux bâtiments de ce type ont...) à quai à Brest, été 2005

Avec une silhouette qui fait penser à un porte-avions (Un porte-avions est un navire de guerre permettant de transporter et de mettre en œuvre des avions de combat. C'est en fait une base aérienne flottante et...), le bâtiment d'assaut amphibie est le bâtiment majeur des forces amphibies, voire le capital ship de certaines marines. Doté d'un pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le...) continu pour hélicoptères et avions à décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) court, d'un hangar (Un hangar est un bâtiment souvent réduit à une couverture et servant à abriter des véhicules, des aéronefs, à stocker des récoltes, des...) aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but...), et généralement d'un radier immergeable (dock) pour le transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) et la mise à l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) des barges, des chalands de débarquements et des navires à coussins d'air, il est généralement conçu pour embarquer l'état-major de l'opération amphibie.

La terminologie OTAN distingue le LHD (Landing Helicopter Dock), porte-hélicoptères (Un porte-hélicoptères est un navire de guerre doté d'hélisurfaces et capable de transporter des hélicoptères.) d'assaut avec radier, pont d'envol continu et îlot à tribord, du LHA (Landing Helicopter Assault), idem avec un petit radier, et le LPH (Landing Platform Helicopter), sans radier.

Répondent à ce concept :

  • les classes Wasp (LHD) et Tarawa (LHA) de l' US Navy ;
  • les BPC (bâtiments de projection (La projection cartographique est un ensemble de techniques permettant de représenter la surface de la Terre dans son ensemble ou en partie sur la surface plane...) et de commandement) (LHD) de la Marine nationale ;
  • l'HMS Ocean (LPH) de la Royal Navy
  • les LPH japonais de la classe Osumi
  • le Chakri Naruebet, porte-hélicoptères d'assaut de la marine thaïlandaise, dérivé du Principe de Asturias porte-aéronefs (Un porte-aéronefs est un bâtiment de combat avec pont d'envol continu et îlot à tribord, capable de mettre en œuvre des avions à décollage et atterrissage courts ou...), de la marine espagnole ;

Le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des...) de chalands de débarquement

TCD Siroco
TCD Siroco
LSD USS Harper
LSD (Le LSD est un psychotrope hallucinogène puissant, de très petites doses suffisent à entraîner des changements de la perception, de l'humeur et de la...) USS Harper

D'un tonnage moins important (de l'ordre de 10 000 tonnes en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire...), pour plus de 20 000 pour les LHA), le transport de chalands de débarquement (TCD dans la terminologie française), dispose d'un radier immergeable, et également d'un pont d'envol pour hélicoptères, mais non continu.

Il s'agit selon la terminologie OTAN, de LPD (Landing Platform Dock) ou de LSD (Landing Ship Dock), qui, à la différence du LPD, peuvent embarquer du matériel lourd (char d'assaut et artillerie).

Les bâtiments d'assaut et les transports de chalands de débarquement, grâce à leurs capacités de logement et leurs installations hospitalières et chirurgicales, sont très bien adaptés aux interventions humanitaires en cas de désastre naturel.

Le bâtiment de débarquement (Un bâtiment de débarquement est un navire de guerre spécialisé dans les opérations de débarquement amphibie, c’est-à-dire la mise à terre...) de chars

Le Batral Dumont d'Urville en manoeuvre dans la rade de Papeete en 2003
Le Batral Dumont d'Urville en manoeuvre dans la rade de Papeete en 2003

Le bâtiment de débarquement de chars (BDC dans la marine française) est un bâtiment de transport de troupes, de matériel et de véhicules qui est conçu pour :

  • mettre à l'eau à proximité d'une plage (La géomorphologie définit une plage comme une « accumulation sur le bord de mer de matériaux d'une taille allant des sables fins aux blocs ». La plage ne se limite donc...) des engins amphibies
  • débarquer des troupes et du matériel roulant en s'échouant sur une plage (opération de "plageage"). A fond plat, il est doté de ballasts, d'une porte d'étrave (L'étrave est la pièce saillante de la coque d'un navire qui prolonge la quille vers l'avant. Plus généralement, l'avant, le nez, d'un bateau. La proue, terme...) et d'une rampe de débarquement, ainsi que d'une ligne de mouillage sur l'arrière qui lui permet de se maintenir perpendiculaire (En géométrie plane, on dit que deux droites sont perpendiculaires quand elles se coupent en formant un angle droit. Le terme de perpendiculaire vient du latin per-pendiculum (fil à plomb) et justifie...) au rivage puis de se déséchouer en déballastant.

Le transfert en pleine mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) de troupes et matériel est également possible depuis des LST, (ou des LSD et LHD "non enradiés") sur des chalands ou engins de débarquement. On parle alors de transfert de porte à porte.

Dans l'OTAN, ils sont appelés LST (Landing Ship Tank) ou plus petits LSM (Landing Ship Medium).

La Marine nationale française a armé jusque dans les années 1980 des BDC et utilise aujourd'hui des BATRAL (bâtiment de transport léger) assimilables aux LST.

Le chaland (Le chaland un grand bateau à fond plat, souvent non ponté, employé sur les rivières, les canaux et les rades, servant au transport de matériel (munitions, marchandises...) à bord des navires ou vice versa.) de débarquement

CDIC Rapière en opération de débarquement
CDIC Rapière en opération de débarquement

D'un tonnage inférieur à 1 000 tonnes en charge, les chalands de débarquement sont des petits bâtiments destinés comme les LST à débarquer véhicules et personnel par "plageage". Ils peuvent agir indépendamment ou depuis un navire d'assaut ou un TCD, dont ils constituent alors la batellerie (voir ci-dessus la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) en coupe du Siroco avec en radier ses chalands CTM). Les Landing Craft Infantry (Le LCI ou Landing Craft Infantry est une grande péniche prévue pour le transport de troupes construite à 1 139 exemplaires entre 1942 et 1945 aux États-Unis et au Royaume-Uni.) de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une...) Guerre mondiale furent les premiers chalands de débarquement dignes de ce nom

Selon leurs tailles, ils reçoivent plusieurs dénominations :

  • EDIC ou CDIC (Engin ou Chaland de Débarquement d'Infanterie et de Chars) dans la marine française ; LCU (Landing Craft Utility) pour l'OTAN
  • plus petits, il s'agit de LCM (Landing Craft Material), de LCP (Landing Craft Personnel) ou de LCVP (Landing Craft Vehicle & Personnel) ; de CTM (Chaland de transport de matériel) en français

Engin amphibie sur coussin d'air

Terminologie OTAN : LCAC (Landing Craft Air Cushion)

LCAC
LCAC

Ils ont la même fonction que les chalands et interviennent depuis les LHD ou les LSD. Leur mode de propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice l'énergie fournie par le...) permet en transitant sur terre (en terrain dégagé) un emploi plus souple et plus rapide.

La Russie construit le Zubr, le plus gros aéroglisseur (Un aéroglisseur est un véhicule amphibie à portance aérostatique, à propulsion aérienne.) de débarquement au monde (Le mot monde peut désigner :) en service dans la marine soviétique puis russe et vendu à l'exportation en Grèce et à la flotte de la République Populaire de Chine notamment.

L' US Navy (US Marine Corps) est équipée du modéle LCAC ci-contre.

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.148 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique